Pont entre les étoiles (un) Vol.1 - Actualité manga

Pont entre les étoiles (un) Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 15 Mars 2019

Friandes de faire découvrir de nouvelles autrices porteuses de belles thématiques, les éditions Akata accueillent aujourd'hui dans leur catalogue Kyukkyupon, avec Un Pont Entre les Étoiles, aussi appelé Seikan Bridge au Japon. Prépublié entre 2016 et 2018 dans le magazine Gessan des éditions Shôgakukan, le titre totalise trois tomes, et aborde le sujet délicat des relations sinno-japonaises à travers le regard de deux enfants...

En 1936 la jeune Haru déménage avec son père et sa mère, quittant Nagasaki pour Shanghai. La fillette est bien triste de quitter son chez elle, surtout pour un pays étranger dont elle ne connait rien. Sur place, le dépaysement ne manque pas : les tatamis qu'elle aime tant sont absents, et elle ne parvient pas à comprendre la langue locale.
Mais quelque chose va la faire changer d'avis, ou plutôt quelqu'un : un jeune enfant chinois qui vient à sa rencontre, curieux. D'abord réticente, Haru se prend d'amitié pour le garçon, et c'est pour mieux le comprendre qu'elle décide d'apprendre la langue chinoise et de sortir de chez elle. Mais une fois dehors, tout ne sera pas aussi positif...

Si on connait bien la période du XXe siècle par notre regard occidental, nos connaissances de cette période historique côté Japon sont un peu plus maigres. Ainsi, Un Pont Entre les Étoiles traite d'un sujet forcément instructif pour le lectorat francophone, à savoir les relations sinno-japonaises dans les années 1930, à travers le quotidien de la petite Haru qui découvre un pays fascinant, mais aussi toutes les tensions sociétales entre chinois et japonais.

Le sujet met pourtant un certain temps à s'installer, aussi ce premier tome n'a pas seulement pour vocation de nous parler de ces tensions ethniques. Avant tout, ce premier opus narre l'histoire d'un dépaysement à travers cette héroïne qui perd l'ensemble de ses repères, et à laquelle on s'attache aisément. Après tout, qui n'a jamais imaginé se lancer dans un voyage où toutes attaches seraient perdus ? Sur cette simple idée, Haru s'attire notre compassion, un début de série un peu amère qui plante en fait les bases d'une montée d'espoir qui s'associe à une présentation plus dure du contexte d'époque.

Le tome nous mène ainsi sur de fausses pistes à travers l'amitié entre Haru et ce jeune garçon, et l'autrice Kyukkyupon narre cette évolution de manière plutôt habile. A premières vue, le récit parle d'une simple amitié, sans vraies difficultés si ce n'est la barrière de la langue, enjeu peu à peu résolu dans le tome (et peut-être un peu trop vite). Néanmoins, c'est dans sa dernière partie qu'on sent les problématique que la mangaka souhaite instaurée. Il sera donc question d'écarts culturels mais aussi de racisme dans Un Pont Entre les Étoiles. Aussi, la réalité d'époque dépeinte est assez dure, difficile alors de ne pas se prendre d'affection pour le jeune binôme. Mais pour l'heure, la série n'a pas encore atteint la portée que les éditions Akata ont présenté lors de l'annonce du titre. Mais ce premier tome semble agir comme une introduction douce, qui fait petit à petit passer du dépaysement à la découverte, puis de la découverte à la désillusion. Il ne fait nuls doutes que le récit grimpera en puissance par la suite et que son message ne s'appréciera pleinement qu'une fois l'entièreté du récit publié.

A noter que ce premier tome surprend aussi par le parti-pris esthétique de Kyukkyupon. L'autrice a un trait fourni, mais surtout extrêmement expressif qui répond efficacement aux envie de découverte mutuelles des deux jeunes personnages. Si le père de Haru fait un peu peur par ses trognes, alors la jeune fille et son camarade des rues sont tout bonnement à croquer, leurs minois piquant notre envie de déambuler dans Shanghai à leurs côtés.

Alors, c'est un premier tome dépaysant mais plaisant par son ambiance qui nous est proposé. L'amorce du récit se fait tout en douceur, portant avec une belle légèreté visuelle les messages de la mangaka. Il y a de quoi être curieux d'observer les développements du récit, car Un Pont Entre les Étoiles présente déjà un beau potentiel.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News