Monkey Peak Vol.2 - Actualité manga

Monkey Peak Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 15 June 2018

La lutte pour la survie des membres du laboratoire pharmaceutique en pleines montagnes, face à un "singe" meurtrier aussi mystérieux que terrifiant, se poursuit tant bien que mal, non sans de nombreux problèmes. En plus d'être massacrés les uns après les autres par leur agresseur simiesque, ils se confrontent de plus en plus dangereusement à leur isolement dans la nature et à l'impossibilité de redescendre: bientôt, la nourriture et surtout l'eau manqueront. Leur objectif immédiat est donc simple: atteindre le refuge du Mont Nakadake, où de l'au et de la nourriture devraient se trouver, et espérer que les secours arrivent rapidement. Mais tout va-t-il se passer comme prévu ?


Bien sûr, la menace du singe reste omniprésente. La créature, dont on ne sait toujours rien, n'en finit pourtant pas d'intriguer dans son genre. Loin d'être un bête monstre sanguinaire lambda, elle sait apparaître et disparaître soudainement dans les flancs rocheux, manipule à merveille ses armes à commencer par l'arc... et, surtout, sait réfléchir, mettre au point des stratagèmes pour acculer les survivants, voire pour les rendre encore plus désespérés, par exemple en vidant sournoisement des bouteilles d'eau sous leurs yeux, voire peut-être en empoisonnement de la nourriture...


En face, les survivants tentent pourtant de raisonner, eux aussi. Ils ont l'intelligence de faire attention au terrain, d'essayer d'anticiper les mouvements de leur ennemi, se séparer en petits groupes pour atteindre le refuge, de se méfier de la nourriture présente sur place... mais est-ce que tout ceci sera suffisant ? En effet, le singe pourrait encore avoir un coup d'avance. Et, surtout, dans leur situation, il y a une chose qui risque fort de les handicaper: le manque d'eau, pouvant provoquer problèmes de santé, hallucination, épuisement... voire agressivité.


La lutte pour la survie promet alors d'être encore plus complexe, car le singe ne sera plus l'unique ennemi: dans cette situation, les humains eux-mêmes, peu à peu, risquent bien de montrer leurs plus bas instincts. Stress, divisions, disputes... et meurtres. A commencer par celui de Tsuji qui a frappé en toute fin du premier volume. Sans oublier les machinations d'un Iizuka décidé à continuer de profiter de la fragile Fujishiba pour essayer de monter les autres contre Saotomé. Et que dire du cas Anzai ? Dans une situation de plus en plus épuisante et stressante, celui qui apparaissait comme un colosse digne de confiance risque fort de montrer une autre facette beaucoup plus sombre...


Visuellement, il reste de nombreuses petites inégalités dans l'anatomie des personnages, mais en revanche Akihiro Kumeta joue très bien sur tout le reste: l'utilisation des décors montagneux et de son sol, les physiques bien marqués et tous différents qui donnent souvent lieu à des expressions efficaces, le design toujours aussi bon du singe...


Après un premier tome plutôt sympathique, Monkey Peak affirme donc ses qualités avec ce deuxième tome bien pensé et dépassant bel et bien la simple boucherie en montagne. Le récit s'avère plus malin qu'on aurait pu le croire au premier abord, développe efficacement l'éveil des bas-instincts pour la survie... On attend désormais la suite avec beaucoup d'intérêt !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News