Kingdom Hearts III - Collector Vol.1 - Actualité manga

Kingdom Hearts III - Collector Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 04 August 2021

D'abord édités par Pika Edition à partir du début des années 2010, les adaptations manga des jeux de la licence Kingdom Hearts avaient ensuite fait leur retour en 2017-2018 chez nobi nobi!, le label jeunesse de l'éditeur, sous la forme d'une édition dite "intégrale" composée de 8 pavés qui, une fois rangés en bibliothèque, formaient une jolie frise. Il n'est donc pas étonnant de voir arriver directement chez nobi nobi! Kingdom Hearts III, le dernier manga en date de la licence, qui adapte donc le jeu vidéo éponyme sorti en janvier 2019 ! Lancée elle aussi en 2019 au Japon, l'adaptation manga suit tranquillement son cours actuellement sur le site Gangan Online de Square Enix, en ne comptant pour le moment que deux volume,s le tome 1 étant sorti en avril 2020 tandis que le volume 2 est arrivé tout récemment, en juin 2021. Aux commandes de cette adaptation du scénario de Tetsuya Nomura, on retrouve une nouvelle fois Shiro Amano, déjà dessinateur de tous les précédents mangas estampillés Kingdom Hearts.

Une fois n'est pas coutume, parlons tout d'abord de l'édition puisque, par rapport aux précédents arcs,il y a du changement. En effet, l'édition "intégrale" de nobi nobi!" étant achevée et ayant une frise complète, il ne faudra pas compter sur cette édition de Kingdom Hearts III pour s'y intégrer, ce qui est logique. Rien de bien embêtant cela dit, d'autant que fort heureusement Kingdom Hearts III est au même format que les précédents arcs en termes de hauteur et de largeur, histoire de pouvoir être rangé à côté des précédents volets sans paraître trop dépareillé. A l'intérieur, si le papier et l'impression sont de bonne qualité, on notera toutefois un changement majeur du côté de l'identité du traducteur, Olivier Sart (traducteur de tous les précédents arcs) ayant cédé sa place à Sarah Boivineau. Dans les faits, cela ne change pas grand chose: en se basant sur le jeu vidéo, la nouvelle traductrice a de quoi livrer un travail tout aussi clair, soigné, et cohérent dans les noms des personnages ainsi que dans leur façon de parler, avec sans doute ici une petite mention spéciale à un Hadès bien bavard et donc très fidèle à celui du jeu et, avant celui-ci, du film d'animation Hercule. Enfin, il est bond e noter que, pour marquer le coup de ce lancement important ayant eu lieu en juillet, nobi nobi! a choisi de concocter une petite édition collector limitée pour ce premier volume: pour un prix de 8,50€ (donc 1,30€ de plus que l'édition simple, on y trouve le tome 1 bien sûr, mais aussi dix cartes postales un peu fines mais bien imprimées (illustrations couleurs et visuels n&b du manga sont au rendez-vous), le tout contenu dans un très joli fourreau argenté. De mêmes dimensions que l'édition simple, l'ensemble a de quoi plaire aux fans de la saga, qui plus est dans un rapport qualité/prix qui reste honnête.

Dans Kingdom Hearts III, on retrouve donc Sora après la fin de Kingdom Hearts II. Notre héros est parvenu à vaincre l'organisation XIII, et comptait bien retrouver le calme de son île avec Kairi et Riku. Mais rapidement, une lettre du Roi Mickey en a décidé autrement: Xehanort s'apprête à refaire son apparition. Pour pouvoir le contrer, Sora a dû passer un examen bien particulier avec Riku sous l'égide de Yen Sid... mais a malheureusement échoué à cause d'une manigance de Xehanort et de ses sbires. Non seulement le jeune garçon n'a pu obtenir l'essentiel Pouvoir de l'Eveil permettant de faire face à l'ennemi, mais en plus il est ressortir de l'épreuve considérablement affaibli ! Pour retrouver la force nécessaire, pas d'autre choix: il devra à nouveau parcourir les mondes Disney, et dans cette aventure l'aide des inséparables Donald et Dingo ne sera sans doute pas de trop...

En particulier pour quelqu'un n'ayant pas encore joué à Kingdom Hearts III, il pourrait d'abord être un peu difficile de bien se plonger dans ces nouvelles aventures, dans la mesure où l'entrée en matière est particulièrement expéditive. Après un petit prologue mystérieux, les bases sont racontées extrêmement vite sur une page en un petit texte concernant la nouvelle menace de Xehanort, l'échec de Sora à l'examen et son affaiblissement. Dans les faits on comprend tout, mais on a vu plus immersif pour démarrer les choses... Mais quoi qu'il en soi, ça a au moins le mérite de vite permettre au mangaka d'entrer dans le vif du sujet, avec un premier voyage qui occupera l'intégralité de ce premier volume et qui enverra Sora, Donald et Dingo dans le monde d'Hercule. En effet, vu que Sora se retrouve très affaibli et a besoin de retrouver sa force, qui de mieux que quelqu'un ayant connu exactement la même mésaventure pour le conseiller ? Dans les faits, les conseils d'Hercule seront minimes mais assez intéressants, en mettant en avant l'importance d'écouter son coeur. Mais l'ensemble donne droit à un arc assez rythmé, entre les nouvelles manigances d'Hadès et de ses titans pour s'accaparer la place de Zeus, l'état du monde d'Hercule où nos héros vont devoir venir en aide vite fait bien fait à certains habitants, et surtout une exploitation tout à fait correcte des traits de caractère des personnages du film d'origine. Qui plus est, entre la réapparition d'un membre de l'organisation XIII puis les énigmatiques manigances de Maléfique et de Pat qui recherchent un inquiétant grimoire, des pistes plus consistantes viennent tout doucement se mettre en place.

Visuellement, Shiro Amano est un dessinateur qui a beaucoup progressé au fil de ses adaptations mangas des précédents jeux Kingdom Hearts. Si l'auteur pouvait se montrer maladroit à ses début autant dans la précision de son trait que dans sa narration parfois hachée, il n'a cessé de s'améliorer au fil du temps jusqu'à réellement maîtriser le rendu propre à Kingdom Hearts. Avec ce tome 1 de Kingdom Hearts III, cette progression se confirme de plus belle: l'ensemble est très propre et lisible tout en restant assez riche dans les décors, les designs des personnages sont parfaitement respectés... Vraiment une copie visuelle agréable, en somme.

On attendra donc avec un certain intérêt de voir comment se développera l'intrigue de ce nouveau manga. Une fois passée l'introduction expéditive, le charme opère plutôt bien, les qualités visuelles et narratives étant bien là pour servir un récit qui en est à ses balbutiements mais qui distille déjà quelques pistes suffisamment intrigantes.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News