Kanon au bout du monde Vol.3 - Actualité manga

Kanon au bout du monde Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 12 November 2019

La vie actuelle de Sôsuke n'est faite que de faux semblants. Suite aux mutations qu'il endure, ses sentiments pour Hatsuho ont évolué, et il se doit de jouer au mari modèle et au soldat exemplaire. Mais sa femme s'est bien rendue compte de son infidélité, ce même si Sôsuke a pris quelques distances avec Kanon qui ne comprend plus la relation qu'elle entretient avec celui qu'elle a toujours aimé. Désemparée, comment va-t-elle surmonter sa relation actuelle avec Sôsuke ?

La vie de Kanon, depuis la fin du tome précédent, est à l'image de la couverture de ce troisième tome : chaotique et mélancolique. Ce n'est pourtant pas l'héroïne qui est au centre des premières pages, mais bien Sôsuke et Hatsuho dont les perceptions sont particulièrement complexes. Le point de vue du soldat, en particulier, assez trouble et rendant celui-ci méprisable à première vue, sachant que l'ensemble du volume va jouer avec notre vision du personnage.

Ainsi, Kyo Yoneshiro continue de développer assez brillamment ce triangle, en utilisant de manière subtile son univers SF pour apporter des rebondissements, piquer quelques questionnements, et faire du chaos qui entoure le monde de la série un véritable écho aux troubles des personnages. L'idée d'infidélité de Sôsuke est plus que jamais au centre du récit, tout le volume faisant porter à Kanon le poids de ses péchés et de son adoration sans limite du jeune soldat. Il est assez impressionnant de voir à quel point la mangaka pousse les doutes de ses personnages tout en développant de manière complète les différents sujets de la série. Car que ce soit la relation adultère entre les deux protagoniste où l'idée de l'amour malsain qu'éprouve la protagoniste, tout est rendu limpide dans les péripéties de ce troisième volet qui parvient, alors, à faire progresser les personnages comme il se doit.

Le désespoir de Kanon, la remise en question de ses sentiments bien trop exacerbés et particulièrement malsains, sa vision de Sôsuke qui n'est pourtant un individu comme un autre, la manière dont tous deux vont finalement endosser cette relation adultère et les répercussions que celle-ci pourrait avoir... Toutes les pistes amorcées depuis le début prennent sens dans cette suite, jusqu'à un final véritablement évocateur des intentions de la mangaka. Les idées des relations dangereuses et de l'amour déviant sont traitées de telle sorte à rendre difficile le parti du lecteur. Un peu comme les personnages secondaires, on assiste alarmé à une chute toujours plus profonde des personnages, à cause de leurs sentiments déraisonnables. Et c'est cette atmosphère lourde, pourtant en contradiction avec des passages bien plus posés, qui confirment le charme de la série et le propos fort et osé du titre.

Il en résulte un troisième volume cohérent par rapport à ce que le récit propose depuis ses débuts, et d'autant plus passionnant qu'on ne sait jamais jusqu'à quel point les personnages prendront conscience de leurs fautes, et au contraire jusqu'où ils plongerons dans leurs péchés. Des actes qui auront des conséquences puisque la conclusion du volume annonce un tome quatre aux intentions claires. On redoute un peu ce tome décisif, tout comme on peut être impatient de retrouver encore une fois l’œuvre si lourde et mélancolique de Kyo Yoneshiro.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News