Happiness Vol.7 - Actualité manga

Happiness Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 12 August 2019

Malgré la présence de Sudô, Yukiko s'est laissée rattraper par le passé, par sa seule piste qui pourrait lui permettre d'enfin retrouver Yûki et, surtout, Makoto, disparus depuis dix ans. Seule, elle a pris la décision de se rendre au fond des bois où réside "Le Sang du Bonheur", secte fondée par Sakurane, l'homme qui avait tenté de la tuer dix années auparavant avant de fuir avec Yûki. S'engouffrant dans le repaire de la secte, sur quoi va-t-elle tomber ? Que lui arrivera-t-il, une foi face à Sakurane ?

Visuellement, Shuzo Oshimi travaille toujours autant son atmosphère par la force de ses dessins, souvent bien plus parlants que les mots. D'ailleurs, une nouvelle fois, on a un volume qui peut se lire très, très vite si l'on ne profite pas comme il se doit des planches de l'auteur, de son travail sur les contrastes noir/blanc lors de l'infiltration de Yukiko au début du tome, sur tout son travail d'encrage et de hachures où les trames sont quasiment absentes, sur ses angles de vue renforçant l'inquiétude liée au malsain édifice de la secte, sur certaines focalisations sur des parties du corps...

En somme, voilà de quoi porter toujours aussi puissamment un récit qui, ci, avance tout doucement, à son rythme, en laissant surtout plus de questions que de réponses concernant es pratiques de Sakurane au sein de la secte et ce qu'il veut faire de son "dieu"... Et en attendant de voir ce que le mangaka compte faire de cette évolution de son récit parfois symbolique, on reste tout aussi intéressé, par ce qui attend un Sudô déterminé lui-même à poursuivre et retrouver Yukiko, ou même par le nouveau personnage de Kiyoshi, jeune garçon de la secte, ayant toujours uniquement connu les diktats enseignés par Sakurane dans sa micro-société tapie au fond des bois.

Un tome un peu lent dans l'avancée du récit, mais également dur par certains aspects (pauvre Yukiko...), captivant par toute son ambiance visuelle, et intrigant de plus belle pour la suite des événements. Oshimi semble toujours savoir très bien où il va, et on l'accompagne à nouveau avec curiosité, crainte et fascination.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News