Divines - Eniale & Dewiela Vol.3 - Actualité manga

Divines - Eniale & Dewiela Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 18 October 2019

Après les péripéties tantôt folles tantôt drôles des deux premiers volumes, l'heure est déjà venue pour Divines, la série que Kamome Shirahama a faite avant L'Atelier des Sorciers, de se terminer... mais ce n'est pas pour autant que l'ange Eniale et la démone Dewiela vont se calmer !

Dans cet ultime opus, de nouvelles frasques nous attendent grâce à ces deux pétillantes héroïnes.
Quand Eniale utilise à contre-emploi un remède de Dewiela qui lui fait pousser de multiples ailes, l'ange ne trouve rien de mieux que de s'associer à la jeune Maria pour se lancer dans un commerce de plumes miraculeuses aux trop grandes proportions. Puis quand elle doit s'occuper de Kyriel, une jeune ange beaucoup plus rigoureuse et sérieuse qu'elle, Eniale préfère l'emmener en séance shopping. Une séance qui risque fort d'énerver la stagiaire, mais au bout de laquelle elle risque pourtant de recevoir une petite leçon sur la façon dont les anges doivent accompagner avec charme et douceur les âmes au Paradis.
Pendant ce temps, Dewiale, elle, choisit de s'infiltrer au sein d'une troupe de théâtre pour corrompre la patronne et engranger un maximum d'âmes en peu de temps. Mais tandis que la comédie musicale menace de dégénérer à tout moment, l'ombre d'un certain exorciste risque de planer...

Ici, Shirahama tente d'offrir un temps à peu près égal à chacune de ses deux héroïnes, et leurs frasques à toutes les deux continuent d'apporter beaucoup de choses. Entre l'insouciance apparente d'Eni et les manigances de Dewi, les événements prêtent régulièrement à sourire, encore plus quand les choses partent de plus en plus en cacahuète sou l'impulsions de ces deux chipies. Shirahama expose également toujours à merveille tout son art visuel, avec des designs charmants et hyper soignés, des tenues où on sent qu'elle se fait plaisir pendant la séance shopping des deux anges, ou certaines doubles-pages bénéficiant d'un assez impressionnant travail de composition (quand on voit celles de pages 186-187, on comprend facilement pourquoi l'artiste a attiré l'oeil du milieu des comics aux USA).

En somme, on s'amuse bien, une nouvelle fois, même si cette fois-ci on regrette un peu que les deux héroïnes n'agissent pas plus souvent ensemble, puisque le premier tiers s'axe surtout sur Eniale en laissant Dewiela de côté, tandis que le deuxième tiers fait l'inverse, en mettant en avant la démone en occultant l'ange. Heureusement, pour le final de son récit, tout en jouant sur le retour d'Adam Donovan qui restait trop discret, l'autrice réunit enfin efficacement ses deux héroïnes, en ne manquant de souligner l'attachement qu'elles peuvent avoir l'une pour l'autre, même si elles sont totalement opposées. Mutuellement, l'une s'ennuierait sûrement trop sans l'autre, et tel est sûrement le message à retenir de cette fin, puisqu'en dehors de ça il n'y a aucune réelle conclusion, chose logique puisque l'oeuvre n'est composée que de petits récits plutôt indépendants.

On peut donc facilement imaginer qu'au-delà de cette série, les frasques des ravissantes Eniale et Dewiela perdureront encore. Pour le meilleur ou pour le pire, ça reste à voir. Mais quel que soit le cas, on aura pris plaisir à suivre, le temps de trois tomes, ces deux héroïnes plutôt... divines !
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News