Jojo's bizarre adventure - Stardust Crusaders - Arc Egypte - Actualité anime

Jojo's bizarre adventure - Stardust Crusaders - Arc Egypte


Age conseillé
Note des lecteurs
17/20

Partager

Synopsis

Après avoir enfin réussi à échapper au Stand High Priestress, Jotaro et ses compagnons arrivent en Égypte. Leur objectif reste toujours d’atteindre la demeure de Dio, mais ce dernier continue d’envoyer ses défenseurs, notamment les neuf dieux égyptiens. Cependant, il vont d’abord croiser la route d’un effrayant chien aveugle nommé Iggy...

Thèmes

Review

Adapter la troisième partie de Jojo’s Bizarre Adventure dans une série fidèle n’aura pu être possible à travers seulement 24 épisodes. Le temps d’une saison, l’adaptation animée de Stardust Crusaders s’est ainsi octroyé une petite pause, ce qui correspond aussi à la période de...

Lire la Review

Les points forts de la série

- L’histoire est adaptée du célèbre manga dessiné par Hirohiko Araki édité au Japon par Shûeisha.
- Cette partie de l’histoire commence à partir du tome 8 du troisième arc de la saga, Stardust Crusaders, publié en France aux éditions Tonkam.
- Produite par David Production, la série compte déjà 50 épisodes, toujours disponibles gratuitement en exclusivité en VOSTFR sur Crunchyroll.

Dernières news


Voir les actualités du DVD

Les images de Jojo's bizarre adventure - Stardust Crusaders - Arc Egypte


Voir toutes les images du DVD

Liste des épisodes de Jojo's bizarre adventure - Stardust Crusaders - Arc Egypte

Regarder les épisodes en streaming de Jojo's bizarre adventure - Stardust Crusaders - Arc Egypte

Episode #48 – Un long périple, adieu les amis

L'affront final où tout va se jouer a enfin lieu, et ce sera dans un enchaînement de bulles temporelles que Jotaro et Dio se battront inlassablement ! La colère sera-t-elle un atout ou une faiblesse, pour notre héros ?


Voir l'épisode en streaming

Anime en relation

Derniers commentaires

17/20

On considère souvent, et c'est assez légitime, que l'animation japonaise (et le manga dans une moindre mesure) est en retard par rapport au cinéma par exemple, en effet, il est courant d'entendre dire que les bons films sont plus communs que les bons anime, car ce média étant plus ancien, ils ont eu plus de temps pour expérimenter, ce qui a résulter en d'avantage d’innovation au cinéma, ne laissant à l'animation que le choix de l'imitation.

Cela dit ! Penser ainsi, même si cela se vérifie souvent, est une erreur ! En effet, l'animation japonaise, quand elle est à son sommet (actuellement ... Bon ... Peut être pas ^^) propose une bien plus grande diversité que le cinoche, et cela pour une raison simple : les animateurs sont bien moins limités par le budget que les créateurs d'effets spéciaux. Si bien qu'au final, l'animation jouis d'une bien plus grande liberté que le cinéma.

C'est cette liberté, cette absence de limites qui se retrouve avec bonheur dans Jojo, car même si des films comme la trilogie du dollar de Sergio Leonne ou MadMax (ou pleins de films d'action des années 80) avait déjà le même esprit (l'ébauche d'esprit) que Jojo, aucun de ces films n'aurais pu se permettre de faire ce que jojo a fait, à l'échelle ou Jojo l'as fait ! Et c'est aussi valable pour la version animée (oui, entre les années 80 et 2015, aucun film n'a fait comme jojo).

Aucun film n'a jamais été aussi libre, aussi décomplexée et en même temps aussi maitrisé (et ne me parlez pas de Tarentino !) que jojo !
Jojo est encore de nos jours un ovni, car malgré l'absurdité de son scénario, il parvient à véhiculer des émotions d'une extrême intensité, on rit, on pleure, on est suspendu à son siège ... Et tout ça même lorsqu'il s'agit d'un chien ! Car oui, cette série ose nous propose un double épisode centré sur un chien ... épisode qui n'en souffre pas le moins du monde et qui respire la classe !

La classe. Autre point que Jojo maitrise à la perfection. Cette série, et ces personnages sont tous d'une classe extrême. Entre les deux jojo, qui n'ont plus à faire leurs preuve ou DIO, qui parvient à redevenir le méchant le plus classe de l'univers, place qu'il occupait depuis la saison 1. Il y a de quoi faire.

Mais cette classe n'est pas simplement due au charisme du personnage, ni aux comédiens de doublages nippon, à fond dans leurs rôles, mais elle est aussi due à la structure même de la série.

En effet, outre une conception à l'ancienne des plus plaisante : 1 épisode = 1 combat, avec quelques doubles épisodes, et on reviens la semaine prochaine non pas pour voir la fin du combat en cours (comme le font les séries actuelles, rythmées à coup de cliffhanger) mais pour voir le prochain combat, et ça c'est une bonne chose.
Outre donc cette conception à l'ancienne, très épisodique, la série n'oublie pas de nous rappeler l'existence d'un scénario plus vaste, sans pour autant rien nous révéler.
Le but de cette quête : éliminer DIO (et pour cela il faut vaincre ses sbires), cependant, on ne sais rien de lui, si ce n'est qu'il possède un stand. Et qu'il est visiblement très puissant. Pendant 40 épisodes on nous fait doucement mousser, à l'aide des openings ne montrant que peu DIO, et jamais son stand, à l'aide de micro-infos, distillées lors des brèves apparitions dudit méchant, si bien qu'une fois en face de lui, un réel sentiment de crainte allié à un suspense bien dosé se créé chez nous, Very Happy !
N'oublions pas bien sur tous les autres personnages, attachants et flamboyants juste comme il faut, à l'image des vieux héros d'action des années 80 justement ^^.

Enfin je parle de Stand de DIO depuis tout à l'heure, mais je n'ai pas expliqué ce qu'étais les stand et pourquoi c'était génial (car spoiler : c'est génial).
Les stands sont les remplaçants de l'onde, c'est à dire que c'est désormais à coup de Stand que se battrons les personnages, il s'agit de créatures liés à leurs possesseurs, possédants chacune un pouvoir, une puissance et des caractéristiques particulières, par exemple celui de Jojo aura une très faible portée mais une force et une précision incroyable, celui de Avdol contrôlera le feu et celui de Jojo grand père ne sera qu'une faible liane/ronce capable néanmoins de cartographier et de détecter certaines choses à distance, cela vous donne une idée de la variété et des combinaisons possibles grâce à ce concept (et encore je n'ai cités que 3 stands très simples des personnages principaux, il en existe de biens plus complexes).
Lors des combats, plus qu'une bête épreuve de force (la force reste importante, on reste dans jojo) il s'agira aussi de découvrir premièrement les capacités du stand adverse ainsi que ses points faibles, tout en tirant avantage au maximum des capacités de son propre stand. Ce qui ajoute aux combats une incertitude et surtout une tension très grande (qui atteint son paroxysme justement avec DIO, le maitre du monde de la classe) !

Je ne sais pas trop quoi ajouter, si ce n'est qu'encore une fois, l'animation est excellente, que la musique l'est tout autant, et que le soin apporté aux opening est vraiment extra, ces mêmes openings qui font du teasing sur DIO, et qui mettent en place l'ambiance de la série, et qui glorifie au passage ses anciens héros.


Cela dit, je ne sais pas trop si je devrais continuer, car certaines choses, comme la dimension biblique de cette saga, et particulièrement de cet arc, n'ont pas vraiment leurs places dans une critique.

Je vais donc m'arrêter ici, conseillant cette 2nde saison à tous ceux ayant appréciés la 1ere, qu'ils ne s’effraient pas de l'aspect épisodique de la série, qui passe tout seul car l'esprit jojo reste le même, et il reste génial ! Cette seconde/troisième saison se permet d'être encore plus épique que la précédente, avec un DIO plus métal que jamais, et une 2nde partie des plus extraordinaire ! J'en pleure encore de joie ... Mais des larmes d'Homme hein x) .
Que vous ayez lu le manga ne change rien, vous redécouvrirez le titre sous un autre angle !

J'en profite pour en remettre une couche : Matez Jojo : Tous autant que vous êtes ^^ ! Non seulement il s'agit d'un classique, mais en plus il s'agit d'une super série, qui brille et pour sa valeur historique et pour ses qualités de fiction ... C'est un chef-d’œuvre intemporel, qui devrais être vu de tous, alors foncez !

DemiCercle

De DemiCercle [218], le 28 July 2015 à 19h25

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?


Voir tous les commentaires
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News