Shonen Girl - Actualité manga

Shonen Girl

Editeur: Tonkam

Description

Le terme « shonen girl » est apparu dans la maison d’édition japonaise Media Factory (Dance in the Vampire Bund, Gate keepers, Ikki Tousen...) qui a fourni ce nom lors du dernier Japan expo à l'éditeur.

"Shonen girl" était utilisé en interne pour éviter de cataloguer les histoires publiées dans leur magazine Gene, dans la section shonen ai, considérée un peu comme un "fourre- tout".
Shonen girl est devenu une appellation récurrente qui, de fil en aiguille, s’est imposée dans beaucoup de maisons d’édition japonaises. Le shonen girl n’est cependant pas encore considéré officiellement comme un type de manga à part entière. Par exemple, le terme de  "harem manga" ne fut officialisé par Shueisha qu’à partir de la sortie de To Love Darkness.

̀La croisée des genres
Le shonen girl est un genre caractérisé par une faible présence féminine dans ses histoires et des relations parfois ambigües entre les personnages. Contrairement au shojo, centré sur l’héroïne et ses aventures sentimentales et au boy’s love qui montre explicitement la relation homosexuel entre ses protagonistes, le shonen girl reprend les codes du shonen (de l’action, mise en avant de valeurs telles que l’amitié, le courage...) en consacrant une place impor- tante à l’expression des sentiments. Le shonen girl est un type de manga métissé au même titre que le moe est le résultat d’un mélange entre le hentai, le shojo et le shonen.

 Théorie de l’évolution
En important le concept du shonen girl, Tonkam n’a pas l’intention de perdre le lecteur mais bien de lui faire partager des titres originaux, qui tirent leur inspiration de plusieurs racines et qui font partie de l’évolution du marché. Le shonen girl fait partie de l’évolution du manga au même titre que le seinen est née à partir gekiga... La dénomination arbitraire du shonen girl pourrait être rapprochée à l’invention du terme « boy’s love ».
Les universitaires du manga au Japon pensent que le boy’s love est apparu suite à un épisode de Saint Seiya où l’étreinte de deux de ses héros provoqua la transe d’une importante masse de téléspectatrices. Suite à cela, un grand nombre de dôjinshi ont vu le jour. Le nom de yaoi est alors utilisé pour parler de ce type de mangas. Quand les éditeurs ont commencé à ex- ploiter le yaoi, ils ont choisi de donné à ce dernier le nom officiel « boy’s love ».

Les mangas disponibles dans cette collection

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News