actualité manga - news illustration

Manga Tsubomi, nouveau projet d'éditeur pour soutenir de nouveaux talents du manga


Samedi, 05 December 2020 à 18h00 - Source :Tsubomi

Depuis à peine quelques jours, il est possible de soutenir via un projet Ulule Tsubomi éditions, un projet visant à éditer des mangas créés par de nouveaux talents via une application.



Ce projet est l'oeuvre du vidéaste bien connu L'Ermite Moderne, producteur de vidéo sur Internet depuis 2010, ex-cofondateur du collectif de vidéastes VoxMakers et ancien chroniqueur pour la plate-forme de VOD d'anime Wakanim. Avec plus de 235k abonnés sur Youtube et 7 ans d'interventions dans les plus grands évènements geek/otaku de France et d'Europe, il partage son amour du manga auprès d'une large communauté de passionnés. Il se lance dans l'aventure Tsubomi avec Yassine Laalmi, issu d’une famille d’artistes, qui a développé tout au long de sa vie un fort esprit créatif et un amour pour toutes formes narratives. Il a fait ses armes dans différents domaines : illustration de mode, animation, BD et jeux vidéo. Pendant un an, il a visité le Japon, parcourant les différentes préfectures du pays, pour y découvrir de nombreux auteurs talentueux encore inconnus. Souhaitant aider et promouvoir ces auteurs en difficulté, il veut créer avec l'Ermite Moderne la maison d’édition Tsubomi pour apporter sa pierre à l'édifice. Troisième personne derrière le projet, Meriem Laalmi est spécialiste en gestion de projets et postes "support" dans l'édition, la production de jeux vidéo, animations et innovations avec une double formation en arts numériques et en droit des créations numériques/propriété intellectuelle.

Le projet Tsubomi souhaite aller de la prépublication numérique jusqu’à l’édition collector en format papier, en soutenant le travail d'artistes japonais qui galèrent malgré leur passion. Tsubomi souhaite mettre en lumière ces auteurs de talent, tout en les rémunérant de façon juste et équitable. Tsubomi collabore en direct et sans intermédiaires avec des auteurs sélectionnés pour leur travail de qualité.

  

L'éditeur a déjà dévoilé de premiers auteurs: Matsunogi avec le manga Weeping Moon, et Ko Oshima avec la série Blue Seven (titre provisoire).

Le projet de financement participatif, lui, vise à lever plus de fonds en prouvant aux investisseurs l'intérêt de Tsubomi, rendre l'application plus évoluée, et soutenir éthiquement des artistes talentueux. De nombreuses contreparties sont proposées, et vous pouvez découvrir tous les détails du projet en suivant ce lien.
  





Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

 

Bonjour Blup,

 

 

Je suis Yassine Laalmi cofondateur de TSUBOMI, Je pense que vous n’avez ni lu notre page Ulule, ni suivi notre actualité.

 

Je tiens à préciser que nos auteurs bénéficient de droits d’auteurs et sont également payés pour leur travail. En effet, nous tenons à ce que nos auteurs soient rémunérés dignement, à savoir au-dessus du salaire moyen japonais. Il est impératif que nos auteurs vivent confortablement de leur passion.

 

Concernant d’éventuels liens redirigeant vers le travail de nos auteurs, il n’y en a pas et c’est volontaire (le projet est en cours de création et nous tenons à respecter au maximum l’anonymat et la tranquillité de nos auteurs). En revanche, nous dévoilons leurs prochains mangas respectifs au fur et à mesure sur nos différents réseaux. Cordialement

 

Cordialement

 

Yassine LAALMI

 

 

 

Yassine LAALMI

De Yassine LAALMI, le 09 December 2020 à 00h36

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

HIHI ouais ouais c'est sûr qu'ils vont bien les exploiter leurs auteurs à la recherche d'un public--Ils sont payé en droit d'auteur merde ! Ça correspond à RIEN ! Il n'y a même pas de vrais salaires mensuelles malgré le fait que la plupart des séries seront publiés de manière hebdomadaire.

Et on parle pas du fait que y'a presque 0 liens sur le Ulule pour aller voir directement les auteurs en questions, faut les chercher ! Ou sinon les fausses promesses d'éditer des auteurs francophones alors qu'on sait très bien que si il ne veut pas en éditer, c'est car au moins on arriverait à se rendre compte qu'être payé en droit d'auteurs, c'est de merde.

M'enfin bon. Continuons à exploiter les pauvres auteurs étrangers qui rêves d'êtres connus à l'étranger parce que forcément payer un auteur japonais ça revient à rien ahah. Perpétuons le mythe du gros gaijin. 

Blup

De Blup, le 06 December 2020 à 15h45

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Je suis vraiment pas fan du numérique pour les livres mais le projet est intéressant et original il me semble

nolhane

De nolhane [4169], le 05 December 2020 à 18h33

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News