Seconde chronique de l'anime Re:Zero - Saison 2 - Partie 1- Actus manga
actualité manga - news illustration

Dvd Seconde chronique de l'anime Re:Zero - Saison 2 - Partie 1


Samedi, 31 October 2020 à 15h00 - Source :Univers Animation

En 2016, la série animée Re:Zero créait une sorte d'événement, le succès ayant largement été au rendez-vous. Adaptant les 9 premiers volumes du light novel éponyme de Tappei Nagatsuki, le titre en 25 épisodes a permis au support original de parvenir chez nous aux éditions Ofelbe, et aux différentes adaptations manga d'être éditées chez Ototo. Clairement, Re:Zero fait partie des isekai les plus appréciés, et pour lesquels il y a une forte demande.

L'annonce d'une seconde saison n'était donc qu'une question de temps, l'engouement pour Re:Zero n'ayant jamais laissé de place au doute à ce sujet. Entre temps, plusieurs projets ont vu le jour dont deux OVA. Le premier, Memory Snow, paraît en octobre 2018 et narre une histoire pleine de légèreté et de bonne humeur, chronologiquement située entre les arcs 2 et 3 de la série. Le second moyen métrage s'intitule The Frozen Bond (ou Hyôketsu no Kizuna au Japon) et voit le jour en novembre 2019. Dans cette histoire, qui est un véritable préquel à la série, nous découvrions la naissance de la relation entre Emilia et Puck.

Puis, la seconde saison de l'anime est datée : Celle-ci pointera le bout de son en avril 2020. Entre temps, un remontage de la première saison en 13 longs épisodes est portée, un bon moyen pour se rafraichir les idées en vue de la suite. Malheureusement pour la très attendue saison 2, celle-ci est reportée à l'été 2020 à cause de la crise sanitaire du Covid-19. Mais le mois de juillet finit par marquer son arrivée... Du moins pour la première partie. Les 13 premiers épisodes sont diffusés, la seconde étant planifiée pour janvier 2021.


Vers le sanctuaire de l'avarice

A force d'efforts, Subaru est parvenu à anéantir Pételgeuse, l’Évêque du Culte de la Sorcière affilié à la Paresse. Seulement, la victoire a un goût amer, puisque cet affrontement laisse place à un autre. Deux autres Évêques se confrontent à Rem et Crusch, et les mettent au tapis sans mal en prenant soin d'exterminer leurs troupes. Leur victoire a un effet troublant : Crusch perd la mémoire tandis que l'existence de Rem est effacée des souvenirs de tout le monde, sauf de ceux de Subaru. La soubrette aux cheveux bleus demeure inerte, telle une Belle aux bois dormants.

En quête de réponses, Subaru et Emilia décident de rejoindre Roswaal là où est se trouve, dans un certain sanctuaire dont l'entrée est bien gardée. Mais sur place, ils découvrent un lieu chargé de mystères. Car le Sanctuaire est un petit village lié à Echidna, la Sorcière de l'Avarice désormais disparue. Aussi, selon certaines conditions, ceux qui ont intégré les lieux ne peuvent s'en échapper... A moins qu'un candidat aux épreuves permettent d'annihiler le sceau. De nouvelles énigmes s'imposent alors à Subaru qui va aller de surprises en surprises, et découvrir que de nouveaux dangers sont sur le point de surgir...


L'arc du sanctuaire de la Sorcière de l'Avarice

Les 13 premiers épisodes de cette saison 2 de Re:Zero amorcent la quatrième partie de l'histoire imaginée par Tappei Nagatsuki : L'arc du sanctuaire de la Sorcière de l'Avarice. Un titre qui laisse curieux pour ce qu'il évoque. En effet, les trois premières parties du récit ont largement mis l'accent sur la fameuse Sorcière de l'Envie, Satella. Une entité aussi mystérieuse que crainte, qui a d'ailleurs son véritable culte, et dont on pouvait penser que l'ensemble de l'univers de la série gravitait autour. Mais voilà que les premiers épisodes de cet arc quatre fait le choix d'introduire les autres sorcières, ou du moins l'une d'elle : Echidna.

Dès lors, difficile de ne pas être enthousiaste parce tout ce que le début d'arc nous présente. Le monde de Re:Zero dévoile de nouvelles facettes, si bien qu'on ne sait pas vraiment où donner de la tête... Un peu trop, même. Car rapidement, on perd finalement de vue toute l'amorce de cette nouvelle aventure, à savoir la sort de Rem suite aux attaques de deux nouveaux Évêques du Culte. Au final, l'intrigue de l'arc s'éloigne largement de l'ennemi principal de l'oeuvre. On se doute que la saison, dans sa globalité, parviendra à rejoindre ce point de départ à un moment donné, mais mieux vaut s'attendre à ne pas avoir de réponses immédiates lorsqu'on se lance dans cette première partie de saison. Car Tappei Nagatsuki, dans son roman d'origine, fait un choix clair : Porter toute sa mythologie au-delà et prendre plusieurs détours, quitte à égarer un tantinet le lecteur (dans le cas présent le spectateur) en cours de route, et ne pas lui donner immédiatement ce qu'il souhaite.


Du méli-mélo chez Re:Zero ?

Ainsi, la trame de ce début d'arc va amener de nouvelles boucles temporelles, en plantant différents enjeux à tour de rôle. Dans un premier temps, on cerne assez facilement où le récit souhaite nous diriger et quels dangers il souhaite instaurer, certains d'entre eux faisant même office d'excellentes surprises. En terme de suspense, cette première moitié de saison 2 honore son contrat, le côté haletant du scénario assurant l'envie d'enchaîner les épisodes. Pourtant, plus la saison progresse, et plus on est déstabilisé par ce qui se présente sous nos yeux. Le récit multiplie les points de vue, les développements et les focus, si bien qu'on ne sait plus tellement ce que l'arc cherche à nous raconter à un moment donné. Pire encore, on imagine difficilement une conclusion logique à cet ensemble. C'est clairement maladroit et parfois lourd, d'autant plus si on s'adonne à un « binge watching » de la saison. Toutefois, le dernier épisode sauve un chouïa les meubles, et il est parfaitement judicieux d'avoir conclu la première moitié de saison à ce stade du récit. Plusieurs pistes finissent par se recouper, et on entrevoit alors un peu plus le futur de l'arc. Les deux derniers épisodes sont assez riches en promesses et en suspense, largement de quoi nous rassurer sur la deuxième moitié de saison, et le fait que le scénario n'est finalement pas le reflet d'un auteur qui s'est laissé allé au gré de ses envies.

Mais reste que sur un premier visionnage, l'expérience de ces 13 premiers épisodes peut s'avérer laborieuse par moment, et même décontenancer le spectateur. Pourtant, même sans le point de réconciliation que constitue l'épisode treize, force est de reconnaître que ce début de quatrième arc a beaucoup d'éléments à traiter, et bien des manières de nous intéresser. Peut-être qu'un revisionnage de l'ensemble fera davantage passer la pilule car, prise telle quelle, cette première moitié de saison demeure extrêmement confuse, même si la solidité de l'univers maintient notre intérêt pour l'ensemble.


Un univers dense mis en relief


L'univers de Re:Zero est particulièrement dense, à tel point qu'on s'intéresse parfois plus pour tout ce foisonnant environnement que pour l'épopée de Subaru en lui-même. Il faut dire que le héros est avant tout au moyen de faire progresser le récit, aussi ses réussites et ses échecs nous permettent à chaque fois d'en apprendre plus sur les clés du monde où il a atterrit, et de présenter des personnages tous plus haut en couleur les uns que les autres.

Et à ce titre, ce début de saison deux pourra apporter une belle satisfaction à pas mal de spectateur, tant il y a d'éléments abordés. On ne les évoquera pas en détail dans ces lignes afin de ne pas spoiler, mais c'est sans doute en ce sens que ce segment de saison peut s'avérer intéressant s'il est isolé de l'ensemble de la saga. Echidna, la Sorcière de l'Avarice dévoilée dans les vidéos promotionnelles, est une véritable clé de voute de cette salve d'épisode, et un point d'intrigue qui amènera d'autres développements et même quelques révélations. Dans un premier temps, on pourra tout de même ressentir une certaine frustration tant il y a d'énigmes plantées, mais très peu finalement résolues. Quelques éléments scénaristiques progressent, certains ayant été introduits dès le deuxième arc, aussi on ne pourra pas totalement reprocher à ce début de saison de ne répondre à rien. Néanmoins, on ressort du visionnage avec beaucoup plus d'interrogations qu'on en avait au départ. Mais sûrement faut-il laisser sa chance à la saison dans son ensemble, et que la seconde moitié devrait se montrer un poil plus généreuse en réponses. Du moins, c'est ce qu'on espère.


Enfin, l'écriture de certains personnages mérite largement le visionnage. Car dans son optique de développer énormément d'éléments, ce premier segment de quatrième arc vient nous en dire plus sur quelques figures clés du récit. Le héros lui-même a droit à l'approfondissement qu'il méritait largement, quand d'autres têtes un peu abstraites précisent leurs ambitions et leurs psychologie. On apprécie réellement le soin apporté au casting de la série, preuve que Tappei Nagatsuki sait comment utiliser tout ce beau monde à bon escient, et cherche à le rendre plus profond de telle sorte à éviter de banaux personnages fonction.

Néanmoins, on pourra tiquer sur toute la morale décortiquée autour de Subaru. Clairement, le récit s'adresse à un public d'être otaku, avec un message dans la même veine que celui de la fin d'Evangelion... Forcément en moins subtil. Ça rend la thématique un peu forcée et presque irritante, aussi mieux ne pas se sentir concerné par ce qui est dit.


Vers une attente pleine de curiosité


Les treize premiers épisodes de cette deuxième saison de Re:Zero sont, vous l'avez compris, une certaine expérience qui nécessite un certain recul. A chaud, il y a de quoi être décontenancé par les multiples directions empruntées par le récit, ce qui donnera un sentiment de fouillis au visionnage, et parfois la sensation que la série s'attarde beaucoup trop longtemps sur des événements qui pourraient être traités plus simplement (mention spéciales à tous ces personnages qui ne parlent que par énigme alors que davantage de sincérité permettrait une progression plus fluide de l'intrigue. Cette écriture des dialogue a beau maintenir un fort suspense dans la série, elle reste particulièrement rageante). Beaucoup d'éléments sont introduits, les personnages sont développés plus que ce à quoi on pouvait s'attendre, et seul l'épisode final donne de la cohérence à tous ces agencements. A ce titre, mieux vaut attendre la deuxième partie, et les réponses qu'elle pourrait apporter, pour juger comme il se doit ce quatrième arc qui n'a pas encore dit son dernier mot. Et même si certains défauts ne peuvent être éliminés dans cette prise de recul, par exemple un traitement de Subaru qui tourne en rond malgré les bons développements qui lui sont apportés (ce qui peut sembler contradictoire, mais ne peut être développé dans cette chronique sans un minimum de spoil), on termine cette première moitié de visionnage en gardant notre curiosité, malgré le goût parfois amer laissé par l'ensemble. Le rythme de la série et son art de manier le suspense à travers des révélations et des cliffhangers aura garantit un visionnage prenant sur la durée, largement de quoi nous refaire signer pour la suite. Mais on espère que la future deuxième partie balaiera définitivement nos craintes, et nous confortera justement sur toute l'utilité du contenu bien chargé de se premier cours de raison. La réponse nous sera donnée en janvier 2021 !

L'avis du chroniqueur
Takato

Samedi, 31 October 2020
14 20




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Je n'ai pas encore vu la saison 2 ni lu l'article pour ne pas me spoiler. Juste une question, cette premiére partie adapte t-il l'arc dans sa globalité ou il faut mieux attendre la seonde partie?

Caly

De Caly [63], le 31 October 2020 à 19h52

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Notation a mon avis assez réaliste. Malencontreusement, l'anime reste toujours aussi overhyped et non objectif dans les notations que les fans lui mettent. C'est déjà un miracle si on n'entend pas le fans crier au meilleure anime ever/de la saison..

zaeze

De zaeze, le 31 October 2020 à 15h30

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News