actualité manga - news illustration

Manga Chronique Manga - Noise


Samedi, 17 October 2020 à 16h00 - Source :Chronique Manga

Tetsuya Tsutsui, le petit chouchou de Ki-oon éditions, ayant grandement contribué au succès de l'éditeur à ses début, nous revient enfin avec un nouveau titre fort, poussant le lecteur à la réflexion, un nouveau titre sombre mais se voulant malgré tout moins malsain que ce à quoi l'auteur nous a habitué.
Provoquant régulièrement la polémique avec ses œuvres (Manhole; Poison City...), Tsutsui va ici aborder un thème fort et passionnant mais prêtant moins sujet à polémique. Bien que le sujet puisse être sensible, celui de la justice personnelle, plus expéditive et bien plus rapide que la justice institutionnelle, l'auteur se veut ici moins percutant.
Quoi qu'il en soit, c'est toujours un plaisir de lire une œuvre d'un auteur tel que Tsutsui, un auteur engagé qui ne prend pas les lecteurs pour des idiots!
Changement de cadre pour cette nouvelle série, nous sommes ici loin des jungles urbaines dépersonnalisées, pour se retrouver isolé dans les campagnes dépeuplées où le silence est d'or...



Shishikari est un petit village de la campagne Japonaise souffrant de dépopulation, les jeunes le délaissent pour la ville, ne laissant plus que des vieillards pour faire vivre ce bourg! Pourtant il se pourrait que ce village revienne à la vie grâce aux vergers de Keita Izumi, un trentenaire refusant de quitter le lieu qui l'a vu grandir, producteur de figues qui s'exportent incroyablement bien. Grâce à ses revenus il a fait rénover la mairie, la bibliothèque et espère bien pouvoir rénover également l'école afin que sa fille qui vit en ville avec sa mère puisse revenir auprès de lui!
Malgré sa récente séparation et l'absence de sa fille, tout va pour le mieux pour Keita qui devient une célébrité locale, au point d'intéresser les journalistes.

Mais il se pourrait que quelque chose, ou plus précisément quelqu'un, vienne perturber cela: un certain Mutsuo Suzuki, un homme d'apparence louche, se présente au verger pour chercher un travail, mais l'ami d'enfance de Keita, Jun Tanabe, semble le reconnaître: il s'agit d'un pervers ayant suivi une jeune femme pendant des mois avant de la poignarder à plusieurs reprises la laissant sans vie. L'affaire ayant fait grand bruit à l'époque, Jun est sur de le reconnaître malgré son changement de nom.
L'homme a semble t-il payé sa dette puisqu'il a été libéré pour bonne conduite au bout de treize ans, mais Keita ne lui fait pas confiance et refuse poliment sa candidature.

Cependant l'homme continue de traîner dans le coin, mais après tout il est libre de s'installer où il le souhaite...pourtant les suspicions se multiplient et un climat malsain commence à naître.
Keita et Jun surveille l'homme et préviennent un jeune agent de police qui vient juste d'arriver dans la région depuis deux jours, ensemble ils décident d'interpeller l'homme de plus en plus suspect, mais qui n'a rien fait de mal...à priori...


Composée de seulement trois volumes, cette courte série va malgré tout traiter avec intelligence un sujet qui secoue nos sociétés depuis bien longtemps maintenant: la justice populaire!
Si dans un premier temps l'auteur nous présente la petite bourgade où les événements vont se dérouler, il va immédiatement nous plonger dans un des problèmes de société que rencontre le Japon à savoir le vieillissement des campagnes et leur dépopulation. Mais avec cette dépopulation vient également un certain isolement. En ce sens l'exploitation de Keita, outre le fait d'être un espoir de ramener de la vie dans le village est aussi une ouverture vers le monde...Et qui dit ouverture vers le monde dit aussi invasion des problèmes qui vont avec!
En seulement quelques pages Tsutsui va nous présenter les principaux personnages et leurs problématiques: Keita qui malgré des affaires florissantes (ainsi qu'une certaine renommée dans le petit village) vit une douloureuse séparation avec celle qui est encore sa femme, et surtout avec sa fille dont la mère veut qu'elle habite en ville; Jun, meilleur ami de Keita, chasseur expérimenté pour qui son fusil est également un instrument qu'il ne peut pas se permettre de perdre; mais aussi l'adjoint au maire qui semble avoir des ambitions toutes particulières et vouloir profiter du coup de projecteur sur sa commune fourni par Keita et son verger; ou encore les policiers de campagne qui acceptent de fermer les yeux sur des détails à partir du moment où leur travail est paisible (qui pourrait venir perturber la quiétude de cette bourgade?), avec une recrue à priori peu dégourdie qui découvre à la fois le métier mais aussi la région!

Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes dans un premier temps, puis petit à petit le titre va basculer vers quelque chose de plus sombre, de plus inquiétant... Le point de départ sera l'arrivée d'un homme à l'allure louche cherchant du travail... Bien qu'il ne fasse rien de mal au départ la suspicions et les doutes vont naître chez Keita et Jun.
Et à partir du moment où ce personnage entre en scène, on bascule vers un titre purement policier... chose que Tsutsui maîtrise amplement.
Entre alors en scène un inspecteur aguerri, un enquêteur redoutable, qui vient grandement contraster avec les policiers introduits auparavant...une femme vient signaler la disparition de son père, un homme qui aidait les repris de justice pour leur permettre de retrouver du travail...et le dernier à avoir bénéficié de ses services n'est autre que l'homme à s'être présenté chez Keita...

Commence alors une spirale sombre où les choses ne vont cesser d'empirer au fur et à mesure que les personnages vont tenter de régler les problèmes...à défaut de les résoudre ils ne feront qu'en créer davantage jusqu'à parvenir à une situation qui échappe à tout contrôle, jusqu'à un point de non retour où leurs vies seront altérées à jamais!


Si on se laisse volontiers porter par l'intrigue, réellement prenante, bien que pas réellement surprenante, par des personnages attachants, bien que prévisibles, le principal défaut de la série, qu'on retrouve dès le début et qui n'évoluera pas, c'est que Tsutsui n'apporte absolument aucune nuance concernant le personnage de Mutsuo et se montre assez manichéen envers l'ensemble des personnages.
Pour Mutsuo, à la limite qu'il ne laisse planer aucun doute sur ses crimes passés, qu'il ne laisse aucun suspens, cela peut se comprendre, cela vient renforcer les craintes de nos héros mais qu'à aucun moment il ne lui laisse le bénéfice du doute est assez regrettable. En effet, immédiatement Mutsuo va être diabolisé, il nous sera présenté comme un pervers méritant ce qui va lui arriver. Ce manque d’ambiguïté de la part d'un auteur qui nous avait habitué à plus de subtilité est vraiment dommage. Plus dommageable encore, Tsutsui reproduira la même chose avec l'adjoint au maire, il le présente sans nuance comme une ordure égoïste et arriviste afin de là encore nous faire comprendre qu'il mérite ce qui lui arrive!

Se pose alors des questions morales, sur la justice et sur le pardon, mais malheureusement ce manichéisme flagrant, avec le "mal" d'un coté et des personnages trop "bons" de l'autre ne favorise pas la profondeur des questionnements que l'auteur attend que le lecteur se pose. Encore une fois ce manque de nuance et d’ambiguïté ne sert pas le titre. Comment condamner les actions de Keita et de Jun si l'auteur lui même prend leur parti et nous présente les autres comme des coupables évidents?
Quel est alors l’intérêt de nous poser la question si l'auteur y répond lui même?

Et c'est vraiment dommage parce qu'en elle-même l'histoire est vraiment prenante, et sans doute que de la part d'un autre auteur, on ne se serait pas posé la question de la nuance, on se serait contenté de suivre le récit...mais Tsutsui nous a habitué à autre chose, donc il est pris à son propre piège!

La conclusion, pas réellement évidente mais pas totalement surprenante non plus, se veut logique et cohérente et conclut parfaitement un récit intéressant et prenant!
Elle se savoure avec un léger goût doux amer qui colle bien à la série!

Au niveau du dessin, on retrouve le trait fin et précis de Tsutsui, toujours aussi efficace, qui parvient à mettre en scène des personnages immédiatement reconnaissables. Les décors sont moins présents que dans ses précédents titres (campagne oblige), mais restent eux aussi très soignés!

Pas la meilleure série de Tsutsui mais un récit qui n'en reste pas moins intelligent et prenant, malgré un parti pris un peu trop appuyé de la part de l'auteur.
Assurément un bon moment de lecture!


© Tetsuya Tsutsui / Ki-oon





Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News