Le manga Act-age stoppé suite aux accusations de Tatsuya Matsuki d'attouchements sur mineures (MAJ)- Actus manga
actualité manga - news illustration

Japon Le manga Act-age stoppé suite aux accusations de Tatsuya Matsuki d'attouchements sur mineures (MAJ)


Lundi, 10 August 2020 à 11h00 - Source :Shônen Jump

C'est une affaire sordide qui a marqué l'actualité du manga et du Japon ce week-end, et qui vient de trouver une résolution sur le plan éditorial. Suite aux accusations visant Tatsuya Matsuki d'attouchements sur mineures, le manga Act-age voit sa parution stoppée.

Ce samedi, le 8 août 2020, l'auteur et scénariste du manga Act-age qu'est Tatsuya Matsuki a été arrêté, suite à des accusations d'attouchements sur deux mineures. Les faits se sont produits le 18 juin, aux alentours de 20h, dans le quartier de Nakano. Se déplaçant à vélo, l'homme aurait infligé des attouchements à une lycéenne qui passait dans la même rue que lui, avant de prendre la fuite. Après avoir reçu la plainte, la police a analysé les caméras de surveillance et reconnu l'individu. De plus, une heure plus tard, une autre adolescente aurait subi des sévices similaires, et Tatsuya Matsuki aurait aussi été reconnu par les caméras environnantes. Arrêté, le coupable a admis les faits.

Jusqu'à aujourd'hui, l'avenir du manga Act-age demeurait incertain. Dans un premier temps, l'éditeur Shûeisha s'est exprimé en indiquant prendre l'affaire très au sérieux, et que les mesures adaptées seraient prises. Le verdict est tombé il y a quelques minutes : En accord avec Shiro Usazaki, la dessinatrice, la série s'arrêtera avec le chapitre qui paraitra demain dans le double numéro 36-37 de l'année.


Indirectement, Shiro Usazaki est une des victimes de ce scandale. La mangaka a reçu de nombreux messages de soutien sur les réseaux sociaux, et les équipes du Shônen Jump indiquent vouloir soutenir l'artiste dans ses prochaines œuvres. On ne peut qu'espérer revoir cette talentueuse autrice dans une série très prochainement.

(MAJ) Étant donné la complexité de la situation, les éditions Ki-oon ont également publié un communiqué dans l’après-midi.



De son côté, la rédaction adresse un profond soutien aux deux victimes de Tatsuya Matsuki ainsi qu'à Shiro Usazaki.




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Au moins, ça clos de débat.

 

Chers lecteurs,

 À la suite de nos échanges avec l’ayant droit japonais d’Act-age, nous vous annonçons la suspension immédiate de la parution française de la série. Le tome 3, initialement prévu pour le 27 août, ainsi que les tomes suivants ne paraîtront donc pas chez nous. Cette décision s’aligne sur celle prise au Japon, où la prépublication dans le magazine Weekly Shonen Jump ainsi que les parutions d’ouvrages reliés comme d’e-books ont été suspendues de manière définitive après l’arrestation du scénariste de la série.

 Ce choix extrêmement douloureux est le reflet de notre position initiale. En effet, au-delà du débat sur la séparation entre l’œuvre et l’auteur, il ne nous semble pas légitime de poursuivre une série dont la co-autrice elle-même souhaite se désolidariser et arrêter l’exploitation.

 Act-age est un manga dans lequel nous croyions énormément et dans lequel toute l’équipe de Ki-oon s’était investie avec passion. Et avec raison : les critiques ont salué une série originale, atypique et enthousiasmante dont le démarrage commercial s’est révélé, lui aussi, très réussi. Sur le plan éditorial, c’est pour nous un véritable déchirement de devoir renoncer à une œuvre qui avait encore tant de moments brillants à proposer. Nous avions hâte de vous faire monter sur les planches et de partager avec vous la formidable adaptation de la nouvelle de Kenji Miyazawa, Train de nuit dans la Voie lactée. Nous nous réjouissions d’avance de vous voir vibrer puis frémir pendant l’arc de la princesse démone en découvrant les interprétations aussi fiévreuses qu’inoubliables de Kei et de Chiyoko. Pour nous, l’essence d’Act-age se trouvait là, dans ces regards habités, à la limite de la folie, sublimés par le trait fantastique de Shiro Usazaki. Act-age laissera un grand vide dans notre catalogue : c’est un immense gâchis pour les lecteurs et une frustration terrible pour l’éditeur.

 C’est aussi, évidemment, un très gros coup dur financier dans une année déjà compliquée pour tout le monde. Mais ça reste finalement le moins grave dans cette histoire. Comptez sur nous pour vite nous en remettre et revenir plus forts… façon shonen nekketsu !

 L’équipe de Ki-oon

Finish

De Finish, le 19 August 2020 à 14h11

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Ki-oon vient de communiquer sa décision concernant la publication d'Act-Age :

 

Chers lecteurs,

 

À la suite de nos échanges avec l’ayant droit japonais d’Act-age, nous vous annonçons la suspension immédiate de la parution française de la série.

 

Le tome 3, initialement prévu pour le 27 août, ainsi que les tomes suivants ne paraîtront donc pas chez nous.

 

Cette décision s’aligne sur celle prise au Japon, où la prépublication dans le magazine Weekly Shonen Jump ainsi que les parutions d’ouvrages reliés comme d’e-books ont été suspendues de manière définitive après l’arrestation du scénariste de la série.


Ce choix extrêmement douloureux est le reflet de notre position initiale.

 

En effet, au-delà du débat sur la séparation entre l’œuvre et l’auteur, il ne nous semble pas légitime de poursuivre une série dont la co-autrice elle-même souhaite se désolidariser et arrêter l’exploitation.

 

Act-age est un manga dans lequel nous croyions énormément et dans lequel toute l’équipe de Ki-oon s’était investie avec passion.

 

Et avec raison : les critiques ont salué une série originale, atypique et enthousiasmante dont le démarrage commercial s’est révélé, lui aussi, très réussi.

 

Sur le plan éditorial, c’est pour nous un véritable déchirement de devoir renoncer à une œuvre qui avait encore tant de moments brillants à proposer.

 

Nous avions hâte de vous faire monter sur les planches et de partager avec vous la formidable adaptation de la nouvelle de Kenji Miyazawa, Train de nuit dans la Voie lactée.

 

Nous nous réjouissions d’avance de vous voir vibrer puis frémir pendant l’arc de la princesse démone en découvrant les interprétations aussi fiévreuses qu’inoubliables de Kei et de Chiyoko.

 

Pour nous, l’essence d’Act-age se trouvait là, dans ces regards habités, à la limite de la folie, sublimés par le trait fantastique de Shiro Usazaki.

 

Act-age laissera un grand vide dans notre catalogue : c’est un immense gâchis pour les lecteurs et une frustration terrible pour l’éditeur.

 

C’est aussi, évidemment, un très gros coup dur financier dans une année déjà compliquée pour tout le monde.

 

Mais ça reste finalement le moins grave dans cette histoire.

 

Comptez sur nous pour vite nous en remettre et revenir plus forts… façon shonen nekketsu!

 

L’équipe de Ki-oon

GhosT

De GhosT [568], le 19 August 2020 à 14h11

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Terrible nouvelle

Renoma

De Renoma [371], le 15 August 2020 à 11h26

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

@nolhane


Je pense que la censure n’est pas la solution.

Mettre  en totalité  ou en partie la responsabilité sur l'érotisme présent dans les manga, a mon humble avis, c’est excuser et atténuer la responsabilité de l’auteur de ce manga de même l'auteur de Kenshin et celui de Toriko; il est normale que ces 3 personne paient pour infractions qu ils ont faite sans que l’on atenue leur responsabilité  avec des facteurs extérieurs. 

De même certaine personalité font reposer l origine  la violence sur un média (les comics, les séries policières, les ”mangas en général ” pour Segolene Royale, les jeux vidéo violents pour Trump). suppose que cela est du à un effet  catarcique. 

Comme toi, je pense qu il est nécessaire  de sensibiliser  les auteurs tout au long de leur carrière sur ce genre de problème, et les éditeurs doivent les menacer des le début  de  leur carrière  qu ils les vireront 

 

Carac

De Carac, le 14 August 2020 à 12h17

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

@ Lyendith :

Oh oui, je m'en doute. La pauvre dessinatrice a surement vécu une expérience que je ne souhaite à personne. Je voulais dire ''ne pas enterré ce titre avec son auteur'' parce que j'adore le manga et en trouver un qui tourne autour du cinéma et de la comédie, je trouve cela très intéressant (voire exceptionnel), alors j'espérais que sa publication chez Ki-oon ne soit pas forcément annulée et que l'oeuvre demeure accessible pour que ceux qui s'intéressent à l'univers qu'elle dépeint puisse quand-même la consulter...

totorsensei

De totorsensei [644], le 11 August 2020 à 19h32

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

@totorsensei

Hélas, c’est un peu plus compliqué dans ce cas-ci : il s’agit d’une collaboration entre deux personnes, un scénariste et une dessinatrice ; c’est l’alchimie des deux qui faisait la série. Étant donné que le scénariste ne peut pas continuer à écrire tant qu’il n’a pas purgé sa peine et réfléchi à ses actes et que la dessinatrice ne souhaitera probablement plus jamais collaborer avec lui, l’arrêt pur et simple est inévitable.

D’ailleurs, Usazaki Shiro a retiré de son compte twitter toute mention de la série, façon de dire qu’elle préfère l’oublier. Et c’est incroyablement triste.

Lyendith

De Lyendith, le 11 August 2020 à 19h16

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

@nolhane :

Tu sais, mon pote, je ne pense pas que ce soit l'érotisme présent dans les mangas qui provoque ça. Les gens sont assez saint d'esprit pour distinguer le réel et le virtuel. Après, 2 à 4% des gens sont déviants. Peu importe les sources d'inspiration, leur passage à l'acte est inévitable.

totorsensei

De totorsensei [644], le 11 August 2020 à 16h37

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

  ça craint... Je pensais être tombé sur un manga intéressant et original qui allait m'apprendre plein de choses et que j'étais ravi de faire découvrir à ma petite soeur qui est une jeune comédienne, et arrivé là, il se retrouve annulé prématurément parce que son auteur se révèle être un déviant qui s'en prend aux adolescentes.

 

  Shûeisha a eu raison de rompre sa collaboration avec lui et je comprends que l'avenir de la série soit également compromis chez nous mais je pense que cela serait incorrecte de ne pas traiter l'oeuvre et son auteur de manières distinctes :

 

-Céline était raciste et antisémite, Lewis Carroll pédophile, et on retrouve encore ''Voyage au Bout de la Nuit'' et ''Alice au Pays des Merveilles'' en librairie

 

-Hugo Boss et Coco Chanel ont adhéré au parti nazi et très activement collaboré lors de l'occupation et leurs entreprises n'ont pas diparues...

 

  Que ce soit clair : je condamne fermement les actes de Matsuki ! C'est un pervers et un criminel ! Il faut juste s'en tenir à le sanctionner lui et non son manga car c'est une oeuvre qui me parait positive, qui n'a rien à voir avec ses penchants malsains et qui ne mérite pas de disparaître subitement. Comme disait Jon Snow : ''On ne sanctionne pas le fils pour les péchés du père''.

totorsensei

De totorsensei [644], le 11 August 2020 à 16h27

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Annultion logique pour une triste et sordide affaire..

Par contre j'espère que le jump va commencer à sensibiliser auteurs comme lecteurs sur le sujet vu que ce n'est pas le premier cas similaire dans le milieu... (cf il me semble l'auteur de Kenshin ou encore celui de Toriko..)

A force de sexualiser à outrance dans les animes ou mangas à succès des jeunes filles hyper jeunes.. cela engendre des déviances sexuelles, il serait temps que le Japon sensibilise la population sur le sujet je trouve :/

ENfin bon, j'espère que les jeunes filles abusées vont bien tout comme la dessinatrice

nolhane

De nolhane [3920], le 11 August 2020 à 09h00

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Incroyable histoire. On voit que le Japon ne rigole pas avec les actes de ce genre et est très punitif. Ce qui paraît juste et à la fois très dur pour le reste de l'équipe qui devait être à fond dans ce travail. Imaginez que le monde du cinéma ait fait ça avec Polanski... Trop laxiste d'un côté, torp dur de l'autre. Un mélange des deux cultures seraient idéal. J'espère que la dessinatrice pourra se relancer et que peut-être plus tard, elle reprendra le projet sous son aile. Bon courage à toute l'équipe, aux deux lycéennes et à Ki-Oon pour la suite.

Bobmorlet

De Bobmorlet [4752], le 11 August 2020 à 00h23

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

@KurapikaShinji(nonconnecte) : la série n’aura pas de fin aussi Ki-oon va sans doute voir avec la shueisha pour les suites à donner mais pas  tout évident que l’editeur Continue une série arrêtée ainsi même s’il misait fort dessus.

Kikuchi

De Kikuchi, le 10 August 2020 à 21h32

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Clairement l'un des plus gros dramas qu'on aura vu dans l'histoire des mangas à succès.

Mais franchement, je comprends absolument pas ce qui est passé par la tête de l'auteur. Quant à l'illustratrice... La pauvre, je trouve ses personnages absolument splendides. C'est un gros coup dans sa carrière là (qui vient de commencer en plus), elle le méritait pas du tout.

Kayura Tsurugino

De Kayura Tsurugino, le 10 August 2020 à 19h49

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Même si on parle toujours de la présemption d'innocence en justice (bon là les preuves ont l'air accablantes) personnellement je me mets à la place de la dessinatrice et du staff et je n'aurai certainement pas envie de  continuer la série surtout dans ce genre de cas (on parle quand même d'attouchement sur mineures on ne peut pas parler de grosse connerie là...).

 

Ce serait indirectement cautionner ce qui se passe vu que le nom du scénariste est apposé sur chaque tome et je ne te parle même pas de la mauvaise pub'/com' au vu de l'image que cela donnerait sur la série.

 

Donc perso je vois juste 3 solutions :

- tu mets la série en pause le temps que le procès se fasse et reprendre derrière plus tard (ce dont je doute fortement au vu de l'investissement/argent, des risques de flop derrière voire même que la reprise ne se fasse jamais et puis bon je n'imagine même pas l'ambiance qui règnerait si bien sûr la dessinatrice et le staff accepte de reprendre la collaboration avec le scénariste...) ;

- tu changes de scénariste mais çà me paraît quasi-impossible ;

- tu stoppes la série pour arrêter les frais (ce qui me parait le choix le plus judicieux).

 

Alors oui c'est clair que çà fout la merde mais à un moment aussi les faits sont là et il faut prendre des décisions quitte à ce que çà desserve pas mal de monde derrière.

 

A titre perso, je dis toujours qu'il ne faut jamais que ta vie privée affecte ta vie professionnelle. Et là on est en plein dedans donc la décision prise par l'éditeur jap' est la bonne.

 

Mes pensées vont à toutes ces personnes qui sont touchées directement et indirectement par cette histoire (en espérant qu'elles arriveront à s'en remettre pour les premières et à se relancer pour les secondes).

GhosT

De GhosT [568], le 10 August 2020 à 18h10

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Si Ki-Oon continue la publication jusqu’au tome 12, j’achèterai personnellement les tomes pour soutenir Usazaki Shiro qui en a bien besoin. Mais je comprendrais qu’ils s’arrêtent au tome 2 malgré tout. =[

Lyendith

De Lyendith, le 10 August 2020 à 17h29

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

@takato Oui je retire le mot erreur de mon commentaire.

Akuro

De Akuro [2693], le 10 August 2020 à 16h41

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

kayukichan très peu de chance que la série soit relancé plus tard avec un autre scénariste ou en solo, étrangement le système du manga est très attaché à ces auteurs originels pour une série contrairement au BD franco-belge ou les comics pour trouver un équivalent où le flambeau se transmet généralement.

En cas de décés ou de scandal d'un des auteur, déssinateur ou scénariste les japonais stop purement et simplement la série quelque soit son impact, ces recettes ou son avancement en volume, c'est un moyen dans le 1er cas de témoigner du respect pour les auteurs et dans le 2ème pour se dédouaner de toute implication et ne pas cautionner les actes ou propos ayant fait scandal.

C'est une logique bien différente que ce que voudrait la masse des fans mais les exemples ne manquent pas malheureusement. La question est plus de savoir si il va y avoir un chapitre fait à la rache pour conclure ou si en effet il n'y aura plus aucun chapitre.

Al

De Al, le 10 August 2020 à 16h25

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

@Akuro : Aucune erreur dans la news puisque la source japonaise indique clairement que la série se terminera avec la parution au sein du Jump 36-37 qui sera publié demain. Le chapitre ne paraîtra peut-être pas sur le site Manga+ par contre.

Takato

De Takato [1625], le 10 August 2020 à 15h57

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

très triste cette affaire, Matsuki met en galère sa dessinatrice, ses éditeurs, les éditeurs étrangers (heureusement Ki-oon a les reins solides) en plus des victimes direct. D'autant que des adaption était en cours...

Pour ma part, le manga me faisait de l'oeil pour son sujet atypique, et je fais la part des chose en l'homme et l'oeuvre (il n'est absolument pas le cas d'atouchement ou de fentasme sur les mineurs dans le manga, à moins que je me trompe sur le peu que j'en ai vu), mais la fin prématuré me bloque (et l'hypothèse que Ki-oon abandonne le titre aussi n'est pas à exclure).

Steph121

De Steph121 [1015], le 10 August 2020 à 15h53

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

*ces propres choix, pardon pour le petit trou ^^’
kayukichan

De kayukichan [499], le 10 August 2020 à 15h31

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

KurapikaShinji n’a pas tort malheureusement, ce n’est pas parce que quelqu’un a commis un crime qu’il ne sera pu publié. Pour ma part, j’ai une pensée pour les victimes, qui ont subi un traumatisme mais qui ont malgré tout eu le courage de le dénoncer. je trouve aussi ça triste pour la dessinatrice, et pour les fans de la série, mais je crois que c’est inévitable pour le moment. Peut être qu’ils la relanceront plus tard avec un autre scénariste, d’ici quelque temps, où alors elle en profitera pour se lancer en solo. Mais ce sont des situations extrêmement compliquées, qui font souvent plus appel à la morale, qu’à la raison, surtout au niveau de l’opinion publique. Acheter un manga revient-il à légitimer les actions de ce scénariste ? Ça sent le revival du débat autour du film « J’accuse ». Pour ma part je n’ai pas d’avis sur la question, je pense que c’est à chacun de faire ces propres. En revanche, je pense que la Shueisha a pris la bonne décision, la plus sensée, celle qui évitera des débats houleux et leur permettra de ne pas avoir trop de mauvaise publicité.
kayukichan

De kayukichan [499], le 10 August 2020 à 15h30

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Petite erreur dans la news, il n'y aura pas de chapitre demain (dans la version en ligne en tout cas). Le tome 13 a aussi perdu sa date de sortie, et les librairies commencent à retirer les stocks de livres.

Akuro

De Akuro [2693], le 10 August 2020 à 15h29

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Crime si tu préfères, cela ne change pas le sens de mes propos.

 

S'il fallait arrêter toute publication en cas d'acte criminel, le rayon des livres politiques serait désert...

KurapikaShinji(nonconnecte)

De KurapikaShinji(nonconnecte), le 10 August 2020 à 15h11

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Que le scénariste ait fait une grosse connerie

Si on devait tout stopper niveau culturel ou même pro à la moindre connerie


C'est quand même très indécent de qualifier des agressions sexuelles de conneries hein...

jojo81

De jojo81 [6346], le 10 August 2020 à 15h04

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Pour ma part, j'espère que Ki-oon continuera jusqu'au bout.

Que le scénariste ait fait une grosse connerie ne change en rien la qualité du manga, tant au niveau histoire que dessin.

 

Si on devait tout stopper niveau culturel ou même pro à la moindre connerie, il y aurait plus énormément de salariés. Je rappelle que pour les saloperies d'un niveau bien plus grave de chez Ubisoft, beaucoup on dit qu'il ne fallait pas boycotter car c'est oublier le travail de toutes les autres personnes innocentes. Ici on ça touche aussi le travail de certains qui ont rien fait de mal

KurapikaShinji(nonconnecte)

De KurapikaShinji(nonconnecte), le 10 August 2020 à 13h43

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

C'est vraiment terrible, mes pensées vont aux victimes. La décision de Shueisha était la plus honnête et j'espère qu'on les suivra en faisant de même en arrêtant la série, en France. Après avoir appris ces horreurs je doute de qui aurait envie d'acheter la suite... Je souhaite bonne chance à la dessinatrice et pour son futur, elle qui a un style que je trouve juste incroyable.

980p

De 980p [188], le 10 August 2020 à 11h49

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

La série ne me plaisait pas mais c'est dommage pour les victimes directes et indirectes

blue7

De blue7, le 10 August 2020 à 11h49

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

@Koiwai Malheureusement, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver avec la justice japonnaise. Regarde Nobuhiro Watsuki, une petite amende, 6 mois de suspension de la série et hop tout est oublié et sa vie et sa série ont recommencé sans problème....

Finish

De Finish, le 10 August 2020 à 11h42

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Avant tout, grosses pensées pour les jeunes victimes qui ont eu la bonne réaction en allant porter plainte ! Pensées également pour la dessinatrice qui doit être bien dégoûtée, en espérant qu'elle parviendra à vite se relancer. En tout cas, l'autre ordure a ce qu'il mérite, mais il fout bien dans la merde un paquet de monde... De mon côté, je n'irai donc pas plus loin que le tome 2 d'Act-age.

Koiwai

De Koiwai [11567], le 10 August 2020 à 11h28

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Comme on pouvait s'en douter, c'est terrible et dommage à la fois :(

J'acheterai pas la suite du coup.

ano52

De ano52, le 10 August 2020 à 11h04

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News