Happy - Actualité manga
Happy - Manga

Happy

Rédaction
Lecteurs
17.4/20
Manga - Happy
Age conseillé
Miyuki, 17 ans, orpheline, doit 250 millions de yens à des yakuzas, mais... DON’T WORRY, BE HAPPY !

Résumé

Depuis la mort de ses parents, Miyuki Umino élève seule ses frères et sœurs. Un beau jour, elle reçoit la visite de deux yakusas qui lui demandent le remboursement d’une dette de 250 millions de yens contracté par son frère aîné dont elle est sans nouvelles. Pour échapper à la prostitution, elle quitte le lycée et décide d’entamer une carrière de joueuse de tennis professionnelle. Douée dans cette discipline, elle a déjà remporté de nombreux prix cependant maintenant elle doit exceller et remporter les plus grands championnats afin de rembourser rapidement son créancier qui préfèrerait la voir sur un trottoir.

Si vous avez aimé ... vous aimerez

Real  |  Subaru, danse vers les étoiles!

Derniers commentaires

smallboyc

De smallboyc [79], le 26 Août 2021 à 20h26

17/20

La fraicheur, c'est ce qu'apporte Urasawa à Happy ! Un manga ficelé habilement de A à Z malgré quelques répétitions et facilités pour aller d'un point à un autre. Le scénario des matchs bien que passionnant, se veut assez prévisible mais toujours plaisant! Certains personnages auraient mérité plus d'approfondissement mais pour la plupart ces derniers sont très bien traités. La force d'Happy est dans le relationnel et les questions que parvient à soulever Naoki Urasawa, et cela il le fait brillamment avec un dessin qui ne nous est plus inconnu et toujours aussi remarquable. L'humour est finalement parfaitement dosé ! Aucun tome ne déçoit, on les referme tous avec le sourire et une grande bouffée d'oxygène ! Happy est une très belle surprise !

Urasawa signe une série de sport de haut niveau !

nolhane

De nolhane [5316], le 02 Octobre 2020 à 12h19

17/20

Miyuki Umino est une jeune lycéenne qui élève ses trois jeunes frères et sœurs depuis la mort de ses parents. Elle a un grand frère qui ne lui amène que des ennuies, la preuve, un jour deux yakuzas viennent lui demander de rembourser la dette de 250 millions de yens que son frère a contracté auprès de leur patron. Les yakuzas veulent que Umino se prostitue mais elle refuse, arrête le lycée et se lance dans le tennis professionnel. Umino ne choisis pas le tennis pour rien, elle a vu à la TV que Sabrina Nikolie, la numéro 1 du tennis féminin a gagné 250 millions en un an. Umino n'est pas une débutante en tennis, adolescente, elle a remporté des tournois avant de devoir arrêter à la mort de ses parents.
Happy ! n'est pas un thriller comme les titres les plus connus de Urasawa que sont Monster ou 20th century boys. Pourtant, ce manga est loin de se limiter à la comédie sportive. On retrouve le sens du rythme et du suspens si impressionnant chez le mangaka ainsi qu'une galerie de personnages aussi intéressants qu'attachants.

On va suivre la lutte de Umino pour s'occuper de ses frères et sœurs tout en perçant dans le milieu si fermé du tennis professionnel. Pour cela, l’héroïne va pouvoir compter sur des amis qu'elle va se faire au fil des matchs mais surtout grâce à son caractère si passionné et positif.

Le manga comporte beaucoup d'humour, en effet Umino va avancer dans un milieu assez bourgeois où l'image et la réputation compte souvent plus que le talent. Elle va sans cesse être sous les hués des supporters et médias et ne peux compter que sur sa détermination, sa famille et ses amis.

Si le comique de répétition est parfois lourds et marque un manque de rythme au milieu de la série, il sert aussi à entretenir un suspens de tout les instants. Umino ne va pas faire que gagner, elle va aussi perdre et enchaîner galères après galères.

Urasawa dessine également des amours croisés impossibles entre 6 des personnages principaux. L'argent, les différences de milieux, la haine et les aléas de la vie vont être un ressors scénaristique permanent pour contrarier les amours des personnages.

Happy ! Est une belle réflexion sur le sport compétitif et la manière dont il peut broyer des hommes et des femmes. S'est autant une vive satire du monde du tennis professionnel qui ne voit que par l'argent et la renommée que de la bourgeoisie avec des personnages comme le Sempai ou Choko. Le sempai ne sait rien faire de lui même et ne sait pas avancer dans la vie malgré tout son talent. Choko est imbue d'elle même et ne vie que pour son image et son égo.

Comme souvent chez Urasawa, tout un panel de personnages secondaires au caractère bien trempé tournent autour de l'héroïne et tous sont attachants et bien écrits.

Le dessin de Urasawa est déjà excellent pour une deuxième série longue. Le mouvement des personnages, les expressions et les corps sont son grands points forts avec la narration. Il se laisse ici aller à dépeindre souvent de beaux corps féminins ce qui ne plaira pas à tout les lecteurs. Il arrive cependant à doser cet aspect qui n'occulte pas les qualités de l'histoire.

Umino devient au fil de l'histoire un exemple à suivre pour tout les personnages, elle peut l'être aussi pour le lecteur. Il est rare de voir un personnage aussi beau, qui affronte l'adversité en allant de l'avant et en restant aussi bon, souriant et généreux.

Happy ! est un manga foisonnant par sa diversité de thématiques, d'ambiances et de personnages. Comme quoi il est possible de faire une grande œuvre comique, sportive et intelligente.

Manga-News

De Manga-News [3087], le 14 Décembre 2016 à 09h32

15/20

ok heroine un peu cruche mais j'ai bcp aimé. C est léger , drole, j'ai passé un très très bon moment. Attention il faut pas aller chercher une histoire à chapeau typique de l'auteur, on est ici dans une série de Tennis.

Shunou

De Shunou, le 14 Décembre 2016 à 01h42

4/20

Ma grosse déception de l'auteur. Rempli de mièvrerie avec une héroïne à frapper tellement elle est cruche.

Juryndio

De Juryndio [1022], le 29 Avril 2014 à 14h54

20/20

Juste excellent. Je viens de finir le premier tome est j'ai tout simplement adoré.

 

Du même auteur, je n'ai lu que le premier tome de master keaton, mais ce tittre ne m'a pas tant plus que ce premier tome de HAPPY.

 

Je viens tout juste de commencer à dévorer mon tome 2. je recommande vivement ce titre.

 

Pour rassurer ceux qui seront un peu réticent à l'encontre des mangas de sport, je suis moi même pas très fan des mangas de sport mais là avec ce premier tome, on est encore loin des match de tennis. Là y a un vrai enjeu et les personnages sont vraiment marquants.

Voir tous les commentaires