Furari - Actualité manga

Furari

Rédaction
Lecteurs
14.5/20
Manga - Furari
Age conseillé
Dans un esprit très proche de L’homme qui marche, les déambulations d’un cartographe humaniste dans le Japon de l’époque d’Edo.

Résumé

Furari pourrait se traduire par « au hasard », « au gré du vent »... Tout comme dans L’homme qui marche, mais avec pour cadre un Japon ancien aujourd’hui disparu, Jirô Taniguchi entraine son lecteur dans les longues et tranquilles déambulations d’un cinquantenaire dont le nom n’est pas donné, mais que tout Japonais devine être Tadataka Ino, célèbre géomètre et cartographe qui, au début du XIXe siècle, établit la première carte du Japon en utilisant des techniques et instruments de mesure modernes. Au hasard de ses intuitions et de son inextinguible curiosité, cet attachant et pittoresque personnage nous initie à la découverte des différents quartiers d’Edo, l’ancien Tôkyô, et de ses mille petits plaisirs. Retiré du monde des affaires mais fidèle à ses réflexes, il arpente, mesure, prend des notes, dessine, tout en laissant libre cours à son goût pour la poésie et à son inépuisable capacité d’émerveillement.

Les points forts de la série:

Variation historique sur le même thème que L’Homme qui marche, Furari relate les déambulations d’un scientifique féru de poésie. La ville qu’il arpente, non contente de se laisser mesurer, se montre assez généreuse pour lui dévoiler, au fil d’instants de grâce, ses splendeurs et son quotidien.
Avec Furari (« au gré du vent » en japonais) Jirô Taniguchi n’a jamais autant laissé libre cours à son goût pour la fantaisie paisible.

Si vous avez aimé ... vous aimerez

Homme qui marche (l')  |  Années douces (les)

Derniers commentaires

kowazoe

De kowazoe, le 24 Mai 2014 à 10h18

13/20

Un oeuvre plutôt poétique, que je n'ai pas vraiment apprécié...

Voir tous les commentaires