SON GOKU / SANGOKU Dragon Ball

Nom VO: 孫悟空

Doubleur FR: BORG Patrick

Doubleur JP: NOZAWA Masako

personnage manga - SON GOKU / SANGOKU personnage anime - SON GOKU / SANGOKU

Son Gokû est le personnage principal du manga Dragon Ball d'Akira Toriyama, ainsi que des séries animées Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball Super et Dragon Ball GT. D'abord petit garçon au début de la saga, il évolue tout le long de l'aventure jusqu'à devenir un adulte marié, père de deux enfants, et même grand père à la toute fin de l'histoire.

Son Gokû est l'incarnation de la candeur. Enfant très naïf au départ, mais doté d'un immense cœur, il gagne un peu de maturité au fil de sa croissance, notamment quand il se confronte à la mort de ses amis, bien que celle-ci ne soit pas inéluctable grâce aux dragon ball. Il assume ensuite son rôle de père, lors de la naissance de Son Gohan, même si Gokû cherche à privilégier les entraînements et faire de son fils un guerrier capable de sauver la Terre. Étonnamment, le héros renoue avec son insouciance originelle dans Dragon Ball Super, un point souvent décrié par les fans et incohérent vis à vis du reste du récit. Car dans le midquel de Dragon Ball, le côté irresponsable de Gokû ressort davantage, et le protagoniste est souvent peu réfléchi.


La jeunesse de Gokû

Son Gokû, né Kakarot, fait partie de la race guerrière des saiyans, vivants sur la planète Vegeta. Encore bébé, il grandit essentiellement dans une capsule couveuse sous la surveillance de sa mère, Gine, tandis que son père, Bardock, accomplissait différentes missions au nom de Freezer. Un jour, Bardock eu des doutes sur les intentions du tyran et choisit d'expédier Kakarot en sécurité, sur une planète lointaine : La Terre. Ces événements sont relatés dans le film Dragon Ball Super : Broly.

Le très jeune est ensuite recueilli par Son Gohan, vieil homme et maître en arts martiaux vivant au mont Paozu. Il donne au bambin le nom de Son Gokû, l'élève comme son propre petit-fils, et exploite sa force physique anormalement élevée pour lui apprendre les rudiments du combat martial. Malheureusement, lorsque Gokû regarde la pleine Lune, il se transforme en singe géant et prend la vie de son grand-père, chose dont il n'a pas conscience. Il grandit seul, gardant comme unique souvenir de son ainé la dragon ball à quatre étoiles. C'est à ce moment que commence l'histoire du manga Dragon Ball.

En faisant la rencontre de Bulma, à la recherche des sept boules de cristal, le voyage de Son Gokû, ainsi que son réel apprentissage, commencent. Dans sa jeunesse, Gokû aide Bulma à retrouver les sept dragon ball, profite du sévère entraînement du maître en arts martiaux Kame Sennin (Tortue Géniale) durant lequel il se lie d'amitié avec Krilin, participe aux différents Tenkaichi Budokai, démantèle la despotique armée du Red Ribbon, fait la rencontre du Dieu de la Terre, retrouve temporairement son grand-père lors d'un tournoi céleste chapeauté par Baba la voyante, et contrecarre les plans du maléfique Roi Démon Piccolo qu'il élimine dans leur duel final. Lors du 23e Tenkaichi Budokai, Son Gokû affronte la progéniture du démon : lui-même nommé Piccolo. Sa victoire contre cet adversaire fait de Gokû un champion du monde d'arts martiaux, puis il part épouser Chichi, la jeune fille devenue jeune femme dont il avait accepté la main alors qu'ils étaient enfants. Ainsi s'achève la première partie du manga Dragon Ball, ainsi que la série animée du même nom.



L'ère "Dragon Ball Z", Son Gokû est adulte

Cinq année plus tard, Gokû est papa du petit Son Gohan. C'est à cet instant que débute les événements contés dans la série télévisée Dragon Ball Z, et dans la suite du manga naturellement. Lorsque Radditz, frère du héros, arrive sur Terre, Gokû apprend ses sombres origines. Il sacrifie sa vie pour prendre celle de son fraternel puis profite d'un entraînement dans l'au-delà, auprès de maître Kaioh, en vue d'affronter les deux saiyans se dirigeant sur Terre : Vegeta et Nappa. Si la quasi totalité des amis de Gokû succombe dans l'affrontement, le saiyan terrien, revenu à la vie grâce aux dragon ball, vint aisément à bout de Nappa. Grâce à l'aide de Gohan et Krilin, il prend l'ascendant sur Vegeta qu'il contraint à fuir. Il faut ensuite un certain temps à Gokû pour se remettre de ses blessures, suite à quoi il prend la route vers la planète Namek, où se tient une violente bataille entre ses alliés et les forces du tyran Freezer, pour la collecte des dragon ball originelles. Grâce à l'intensif entraînement subi sur le vaisseau, Gokû accumule la puissance nécessaire pour mettre en déroute le redoutable Commando Ginyu. Suite à quoi la bataille contre Freezer fait rage et cause la mort de Vegeta... mais aussi celle de Krilin. Fou de rage, Gokû sa transforme en super saiyan, met en déroute Freezer, et parvient à quitter à temps un Namek en proie à la destruction à cause de la violence des affrontements.



Gokû ne rentre sur Terre qu'un an plus tard, puisqu'il fit halte sur la planète Yardrat où il appris la technique du déplacement instantané. De retour sur Terre, il fait la connaissance de Trunks qui l'informe de la venue prochaine des cyborgs... et la mort de Gokû à cause d'une maladie cardiaque. Heureusement, un remède issu de l'avenir permettra d'éviter le drame. Gokû s'entraîne ainsi avec Gohan et Piccolo pendant plusieurs mois mais sa maladie se déclare lors de l'affrontement contre les cyborgs C-19 et C-20, le contraignant au repos. Il n'assiste donc pas à l'émergence des trois nouveaux ennemis que furent C-16, C-17 et C-18. Il est néanmoins sur pieds lorsqu'un mal encore plus redoutable fait irruption : Cell. Un entraînement dans la salle de l'esprit et du temps, aux côtés de Gohan, ne suffit pas pour lui permettre d'égaler l'adversaire en terme de puissance. Néanmoins, le saiyan terrien a un atout... Il le dévoile durant le Cell Game, tournoi organisé par la créature mi-cyborg, mi-biologique : Son Gohan son propre fils cachant une forte incommensurable. Les prédictions de Gokû s’avèrent justes, mais il est contraint de sacrifier sa vie lors d'un moment d’inattention de son fils, avant que ce dernier terrasse Cell une bonne fois pour toute. Mort, Gokû préfère rester dans l'au-delà, pensant qu'il attire beaucoup trop d'ennemis sur Terre. A cet instant, l'anime Dragon Ball Z conte un tournoi se déroulant au paradis, au cours duquel Gokû rencontre le doyen des Kaioh, et se mesure à différents valeureux adversaires dont Paikuhan. Il gagne face à lui... en théorie seulement. Car le doyen Kaioh trouve une astuce pour les disqualifier tous les deux, et ne pas avoir à honorer sa récompense, celle d'un entraînement. Ces événement sont propres à l'anime et ne sont pas à considérer dans le canon de la saga.



Sept années après la mort de Cell, Son Gokû gagne l'autorisation de se rendre sur Terre pendant 24h afin de participer au 25e Tenkaichi Budokai, retrouver temporairement les siens, mais aussi rencontrer son deuxième fils : Son Goten. Il se joint à la troupe de Kaioh Shin lorsque la compétition est interrompue, pour traquer Spopovitch et Yamu qui agissent au nom de Babidi, le sorcier maléfique cherchant à ressusciter le démon Majin Buu. Gokû doit alors faire face à un Vegeta manipulé par le sorcier, un combat au cours duquel il finit évanoui à cause d'un coup en douce de son rival et adversaire, prêt à expier les péchés de cette trahison aussi soudaine et stupide. A son réveil, Gokû profite du temps qu'il lui reste dans le monde des vivants pour apprendre au jeune Trunks du présent et à Goten la technique de la fusion, les préparant ainsi à la menace qu'est Buu. Pour gagner du temps, il dévoile sa botte secrète : Le super saiyan 3. Ensuite contraint de revenir dans l'au-delà, il se rend au royaume des dieux pour assister à l'éveil du potentiel de Gohan. Entre temps, Buu devient bon et se fait deux amis : Satan et un chiot, Bee. Lorsque des malfrats assassinent le canin, toute la haine et l'identité néfaste de l'ancien démon s'échappent de son corps pour donner naissance à un Buu encore plus maléfique, qui absorbe son alter égo positif. Dans ce contexte, parce que Gokû est un atout pour vaincre le démon, le doyen des Kaioh Shin sacrifie sa vie pour lui rendre la sienne. Malheureusement, le retour de Gokû sur Terre n'empêche pas l'absorption des alliés de notre héros par Buu. Vegeta, mort à ce moment mais autorisé à revenir sur Terre lui aussi 24h, devient sa botte secrète pour exécuter la fusion via les boucles d'oreilles potara. Grâce à cette technique, ils parviennent à libérer leurs enfants et amis du corps de Buu, faire regagner à l'ennemi sa forme originelle (ce qui amène indirectement la destruction de la Terre), et mener le combat final au royaume des dieux. Grâce à un surpuissant Genkidama conçu grâce à la puissance des terriens, ramenés à la vie grâce aux dragon ball de Namek, Gokû terrasse le mauvais Buu.



Son Gokû dans le midquel : Dragon Ball Super

Avant le film Dragon Ball Z : Battle of Gods, l'histoire proposait une ellipse jusqu'au 28e Tenkaichi Budokai, moment final de la saga. Cette période de creux est relatée par le dit film ainsi que sa suite, Dragon Ball Z : La résurrection de 'F', tous deux réadaptés dans la série animée et le manga Dragon Ball Super. Dans ce midquel, Gokû et les siens font la rencontre du dieu de la destruction, Beerus, et de son ange, Whis, tout en apprenant l'existence d'univers parallèles. Dans un affrontement contre le dieu, il s'éveille au pouvoir de super saiyan god / super saiyan divin. Dès lors, lui et Vegeta profitent de l'entraînement de Whis, étape durant laquelle ils apprennent à se transformer en super saiyan blue, stade de super saiyan pour le super saiyan god. Avec ce nouveau pouvoir, ils viennent à bout du tyran Freezer, revenu d'entre les morts grâce aux restes de son armée qui ont réuni les dragon ball. Vint ensuite le tournoi face à l'univers 6, né d'une rixe entre Beerus et le dieu de la destruction de cet univers jumeau, Champa. Gokû y fait la rencontre de nouveaux adversaires dont Hit qu'il affronte en demi-finale, mais perd face à lui. Plus tard, ils reçoivent la visite du Trunks du futur dont la ligne temporelle est de nouveau menacée par un adversaire : Gokû Black, dont l'apparence est celle de notre héros. Après plusieurs combats et une véritable investigation sur la nature de cet ennemi, Gokû ne bat pas l'ennemi, la situation étant alors résolue par un Zen'Ô condamnant cette timeline à la descruction. Encore plus tard a lieu la grande battle royale entre les univers, le Tournoi du Pouvoir. Encore une fois, Gokû y fait la connaissance de valeureux guerriers dont les saiyan féminines de l'univers 6, et surtout l'impitoyable Jiren. Durant cet événement, Gokû s'éveille à l'ultra instinct / le réflexe trenscendental. En poussant cet état à sa forme ultime et en s'alliant à C-17 et Freezer, ce dernier ayant gagné un droit de séjour temporaire dans le monde de vivant moyennant une future ressurection, il assure la victoire à son univers. La paix revenue sur Terre et la menace d'une quelconque destruction écartée, Freezer, revenu à la vie en guise de récompense à ses faits d'arme lors du tournoi, cherche à s'emparer une nouvelle fois des dragon ball pour une raison saugrenue. Pour assouvir sa vengeance contre les deux saiyens terriens, il débusque Broly et son père, Paragus, deux saiyan qui étaient exilés lors de la destruction de la planète Vegeta. L'affrontement contre Broly est démentiel, mais Gokû compris que son adversaire n'était pas un mauvais bougre, juste un guerrier en manque d'éducation et qui ne savait pas se contrôler. Impcapable de battre Broly seul, il fusionne avec Vegeta pour donner lieu à Gogeta, et ainsi remporter la victoire. Broly revenu sur l'astéroïde où il était exilé, aux côté de ses compagnons que sont Lemo et Chilai, Gokû finit par le dénicher pour leur apporter des vivres, en échange de quelques petits duels à l'avenir. A cet instant, il se présenta pour la première fois sous ses deux identités à ses nouvelles connaissances : Son Gokû et Kakarot.

Après ce rude combat, Gokû et Vegeta intègrent temporairement la patrouille galactique, aux côtés de Jaco, afin d'aider à capturer un dangereux criminel fraichement évadé : Moro. La traque les menèrent sur Namek puisque Moro cherche les dragon ball. Malheureusement, ni Gokû ni Vegeta ne sont capables d'affronter un tel adversaire au pouvoir surpuissant, celui d'absorber la vitalité de toute entité. Après leur première défaite, Gokû part profiter des enseignements de Merus, un membre de la patrouille galactique aussi puissant que mystérieux. Pour Gokû, il serait peut-être la clé qui permettra de vaincre Moro et ramener la paix dans l'univers.



Hors du canon

L'histoire officielle de Son Goku se poursuit actuellement dans le manga Dragon Ball Super. En parallèle, il existe de nombreuses aventures dites non canon, à travers les films, OVA et TV Spéciaux Dragon Ball et Dragon Ball Z. Dans ces productions, notre héros affronte Cooler, Slug, le Dr Willow, un Broly alternatif, et rencontre le mystérieux Tapion. A côté, la série animée Dragon Ball GT propose une suite au manga d'origine. Dans cet anime, souvent boudé par les fans, Gokû redevient enfant grâce à un vœu prononcé par mégarde par le perfide Pilaf. Dès lors, il a un an pour retrouver les nouvelles dragon ball aux étoiles noirs, éparpillées dans tout l'univers, sans quoi la Terre sera condamnée à la destruction. Dans cette grande aventure, il atteint la transformation du super saiyan 4 et affronte de nouveaux ennemis comme Baby, le survivant tsuful, Super C-17 ainsi que les 7 dragons maléfiques. La série propose une fin alternative dans laquelle Gokû part aux côtés de Shenron, tandis que sa descendance se poursuit jusqu'à ce que Son Gokû Jr et Vegeta Jr, héritiers cent ans plus tard, se retrouvent au Tenkaichi Budokai.

Autour du personnage

  • Son Gokû est inspiré du personnage du même nom dans le roman classique chinois La pérégrination vers l'ouest. Il y partage certains attributs dont la possession du kinto-un, et le fait de se déplacer sur un nuage.
  • Pour beaucoup, Dragon Ball était censé se conclure par la mort de Gokû sur Namek après que celui-ci ait vaincu Freezer dans un premier temps, puis après l'arc Cell, une fois que le héros se soit sacrifié et que Gohan ait pris la relève. Mais ce ne sont que des rumeurs, car aucune déclaration d'Akira Toriyama ou de ses éditeurs ne confirment ces informations. Cela reste des légendes urbaines.
  • Dans le manga Dragon Ball Super, Toyotaro tente de développer le Gokû naïf à plusieurs reprises. Dans le tournoi du pouvoir, il ne se considère pas comme un bon élève de Kame Sennin, malgré son talent. Dans l'arc du prisonnier galactique, il déclare ne pas être un justicier.
  • Au début des années 2000, un dessin d'un potentiel Gokû super saiyan 5 a fait le tour d'internet. Loin d'être officielle, il s'agit en réalité d'une création du fan-artiste Tablos, tandis que plusieurs fan manga proposeront leur propre version de la transformation.

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News