Tsugumi Project Vol.3 - Actualité manga

Tsugumi Project Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Samedi, 01 Febuary 2020

Chronique 1

Après leur incursion plus que mouvementée dans les archives nationales, Léon et Doudou savent désormais qu'ils doivent poursuivre leur périple vers l'île de Sado, au Nord, en passant par Saitama, mais la tâche pourrait s'avérer un peu compliquée en l'état actuel des choses: les singes volants restent une menace de chaque instant, de nouvelles rencontres étranges sont à prévoir, et Tsugumi n'est pas forcément encline à se rendre à Sado, le lieu semblant lui rappeler de vagues souvenirs douloureux, si bien qu'elle s'éloigne un petit peu du binôme...

Après deux premiers volumes emballants et immersifs, Tsugumi Project se poursuit ici sur un contenu un peu plus mou, le scénario ayant tendance à faire un peu de surplace et à tomber légèrement dans un faux-rythme. Certaines phases paraissent peu utiles, Ippatu ne tient pas toutes ses promesses dans certaines révélations et évolutions, et certains événements arrivent presque de manière un peu "random", à l'image de l'évolution de la dénommée Satake et de l'apparition comme un cheveu sur la soupe de Woodo. Du côté de Tsugumi, son possible petit éloignement au début du volume est un faux rebondissement, de même que les informations attendues sur son passé, elle qui semble si craintive concernant l'île de Sado. On la sent hésiter un petit peu, mais cela n'a au final aucune incidence, notamment grâce à l'intervention d'une Satake vraiment énigmatique dans son comportement, tantôt "alliée" tantôt "ennemie". L'une des autres interrogations qui était insistante dans le tome 2, à savoir la fiabilité de Doudou, reste également, là aussi un peu au point mort: l'auteur l'évoque vite fait, via le besoin de Léon de trouver comment éviter qu'il se carapate dès qu'il y a du danger, mais concrètement il n'y a aucune avancée sur ce point, hormis peut-être lors du passage avec Woodo, où le costaud guerrier perse confirme que malgré tout il a l'air de vouloir être un bon camarade. Enfin, du côté de Léon, pas grand chose de neuf à se mettre sous la dent, hormis de très brèves souvenirs de l'époque où il était enfant soldat, avec tout ce que ça implique.

L'intrigue stagne donc un peu où avance de façon artificielle... du moins, si on compare les choses aux deux premiers tomes qui étaient beaucoup plus mouvementés et dont l'action apparaissait plus utile. Mais concrètement, qu'on ne s'y trompe pas: on reste ici sur du divertissement facilement prenant, essentiellement grâce à deux points. Tout d'abord, l'aspect survie en milieu hostile: même si certaines petites avancées sont un peu random, Ippatu pense à pas mal de petites choses pour rendre à nouveau son récit suffisamment crédible sur ce point-là, on pense par exemple aux moments de chasse qui sont loin d'être efficaces sans les outils adéquats, au besoin de récupérer du matériel et de vérifier si celui-ci est toujours en bon état, ou encore à l'observation que fait Léon sur les possibles capacités de guérison accrues des habitants des lieux. Ensuite, la patte visuelle, toujours aussi impressionnante avec ses décors denses et omniprésents, ses angles de vue souvent efficaces pour apprécier les lieux, sont trait vif un peu plus relâché parfois dans les moments d'action, et le design très cool de Tsugumi dont l'anatomie et les bonds avec ses pattes d'oiseau sont toujours une réussite.

En somme, Tsugumi Project, ça reste très prenant, mais cette fois-ci certaines avancées apparaissent un peu artificielles et pas toujours assez consistantes. On attend un peu plus de la suite, mais dans l'immédiat l'essentiel est facilement assuré.

Chronique 2
Léon et Doudou poursuivent leur périple au sein d'un Japon dévasté où la nature a repris ses droits, une terre où la faune se montre aussi étrange qu'agressive...
Ils décident de se rendre sur l'ile de Sado mais il leur faut avant tout s’équiper pour le voyage.
Tsugumi de son coté semble décidée à les laisser partir sans s'occuper d'eux...mais le chef des singes a bien l'intention de revenir à la charge...

Alors que les deux premiers tomes se sont montrés vraiment mystérieux et intrigants, dans ce troisième opus, le mystère est relégué au second plan, les personnages privilégiant ici la recherche de matériel et la chasse afin de parvenir au bout de leur périple.
C'est donc la survie qui va occuper les deux protagonistes, et les réponses viendront après; cependant ce tome n'est pas exempts d’événements étranges et inexpliqués qui vont susciter la curiosité des lecteurs (peut être plus que celle des personnages)!

Dans un premier temps on retrouve Tsugumi qui voyage dans son passé, elle retourne sur des lieux qui lui parlent et évoquent de nombreuses émotions...l'auteur se garde bien de nous expliquer ce qu'il en est , gardant le mystère sur ce personnage dont on ne sait quasiment rien au final. Elle fera ensuite face à des singes volants et étrangement elle va se montrer passive et se laisser attaquer, elle qui depuis le début nous a démontré à quel point elle pouvait être redoutable... Encore plus étrange, elle va recevoir de l'aide d'un "individu" qu'on n'attendait pas là...une créature va venir à son secours sans pour autant se montrer vraiment amicale...encore un mystère!

Ensuite on retrouve Léon et Doudou qui fouillent la zone pour s'équiper.
A ce stade il est encore difficile de cerner Doudou, le personnage se veut amusant mais pourtant quelque peu antipathique sans que cela s'explique vraiment. Il est difficile de lui faire confiance, et on peut légitimement se demander s'il est véritablement un allié de Léon!
A ce niveau l'auteur joue avec ce doute en nous faisant partager le questionnement de Léon, ce qui ne manque pas d'influencer le lecteur.

Deux personnages vont intervenir dans ce tome et vont soulever de très nombreuses questions: celui évoqué auparavant qui va également intervenir auprès de Léon, de façon bien étrange qui plus est; ainsi qu'un marchand, parvenant à communiquer avec nos héros qui va entamer un troc avec eux...
Alors que de nombreuses questions se posent, on ne que trouver très dommage que Léon ne se montre pas plus curieux, sans doute sous prétexte que l'auteur souhaite conserver le mystère entier pour le moment, mais ici les réactions de Léon apparaissent bien peu cohérentes... Un manque de cohérence qui joue clairement en défaveur de la crédibilité du titre, ce qui est bien dommage!

Un tome peut être moins intéressant, moins percutant que les précédents, mais qui possède un charme indéniable, qui continue de nous faire voyager dans un univers aussi inquiétant que saisissant!
Et si on n'y trouve aucune réponse, on découvre une Tsugumi qui se dévoile de plus en plus...il faut encore être patient!

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News