Tokyo ghoul Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 30 May 2014

Ken a réussi à s’échapper du traquenard tendu par Shu, aussi surnomme « le Gourmet ». Néanmoins, notre héros doit se rendre à l’évidence : Pour pouvoir goûter à cette proie au doux fumet, Shu est prêt à tout. Un combat inévitable s’engage alors…

Après un tome 4 qui présentait un aspect différent de la société des goules par une atmosphère dérangeante mais appréciable, la subtilité n’est plus de mise, et le récit de Shu passera automatiquement par un combat où les pouvoirs spectaculaires de ces créatures hybrides seront de mise. Pour ceux qui regrettaient le manque d’action du volet précédent, le début de ce tome satisfait au plus haut point. Shu se présente toujours autant comme un adversaire malsain et dérangé au possible, aussi nos héros ne font preuve d’aucune pitié pour lutter contre lui. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, Ken n’est pas le seul acteur de la bataille. Plus encore, son rôle est plutôt mineur, Sui Ishida ne cherchant jamais à faire de sa série un nekketsu classique, mais un shônen violent et sombre. C’est donc sur une séquence dantesque et riche en rebondissements que se conclut l’arc du Gourmet.

Mine de rien, le mangaka a créé en quelques volumes un univers plutôt riche, avec des intrigues qui ne demandent qu’à être développées. Le mystère de Lize n’est pas oublié puisqu’il fait l’objet d’un chapitre hors-série, servant à marquer une rupture entre l’arc du Gourmet et le suivant, tout en présentant la personnalité du personnage de Lize, que nous n’avons pas eu le temps de cerner dans le premier tome. Mineur à l’heure actuelle, il n’est pourtant pas impossible que l’importance du chapitre résulte des évènements à venir.

La fin du tome ouvrant une nouvelle partie de l’histoire, nous revenons sur le C.C.G, le corps de lutte contre les goules, oublié depuis quelques chapitres. De nouveaux éléments sont présentés, en particulier un individu qui s’annonce comme dangereux… Avec le danger de Shu évincé, Ken et ses amis vont sans doute se frotter à des adversaires bien redoutables !

Ainsi, nous pouvons résumer ce volume de la manière suivante : une fin d’arc dantesque, une transition qui n’oublie pas les grands mystères de l’intrigue, et la mise en place des différentes pièces du nouveau cycle du manga. On regrette alors que la psychologie des personnages soit un chouia mise de côté et que l’univers étrange de Tokyo Ghoul n’ait pas gagné en profondeur le temps de ce volume, mais gageons que ce nouvel arc risque de nous apporter pas mal de surprise. Si le tome est un peu moins passionnant que les précédents, notre intérêt pour la suite est bien là !

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News