The Night Beyond the Tricornered Window Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 19 August 2022

Libraire ayant depuis l'enfance le sinistre don de voir les esprits, Mikado a été embauché par l'exorciseur Hiyakawa, presque de force (mais il faut dire que la paie est alléchante), pour l'épauler dans son travail ponctué d'âmes errantes à faire disparaître.

Après un premier volume à l'atmosphère mystérieuse et un peu inquiétante (mais non dépourvue de quelques notes d'humour) particulièrement bien rendue par le travail graphique de Tomoko Yamashita, on retrouve ici les mêmes qualités visuelles et narratives, toujours au service d'une nouvelle succession de quelques affaires. Que ce soit une femme ressentant une présence dans ses toilettes dont la lumière s'allume et la porte se ferme à clé toutes seules, un homme trouvant bizarre sa fiancée dont le visage et la main sont étrangement marqués, des personnages ayant l'impression de subir des attouchements non-consentis dans une rue en particulier alors qu'a priori il n'y a personne, ou même un "client" clairement pas comme les autres dans la librairie où travaille Mikado.

Les affaires ont beau rester assez brèves, chacune d'entre elles a des choses à apporter dans l'enrichissement global de l'univers, ne serait-ce qu'à travers les différentes sortes d'esprits qui sont croisés ici: matérialisations de sentiments négatifs, fantômes pouvant traverser voire posséder le corps d'autrui... Et tandis que ces affaires se règlent plus ou moins facilement, la mangaka, au fil de celles-ci, tâche toujours d'apporter de nouvelles choses, en particulier autour de la petite palette de personnages qui s'est installée. Ici, une collaboration de mikado avec le voyant Mukae permet de cerner un peu plus ce jeune homme capable de construire des barrières spirituelles et de communiquer avec les esprits (chose que nos deux héros ne peuvent faire aussi bien que lui). Là, l'inspecteur Hanzawa revient en affirmant encore sa non-croyance envers les esprits. Puis l'énigmatique Erika Hiura, cette jeune fille liée à de puissantes malédictions, intrigue en commençant à tourner un peu trop autour de Mikado... Et, surtout, il y a Hiyakawa lui-même, cet homme qui a embauché Mikado et qui, derrière ses allures régulièrement amicale, se montre pourtant étrangement possessif envers son nouvel assistant, au point d'apparaître parfois franchement inquiétant, alors même que Mikado en arrive à partager avec lui quelques détails sur leur famille respective. Enfin, Mikado lui-même semble peu à peu évoluer, que ce soit positivement en interrogeant son rapport aux esprits et en essayant d'en "affronter" un tout seul, ou plus négativement via l'énigmatique marque en triangle apparaissant en bas de son dos...

The Night Beyond the Tricornered Window reste ainsi une lecture bourrée de mystère, dont l'atmosphère toute particulière régale grâce au fin travail visuel et narratif de Tomoko Yamashita, et où les rapports entre personnages s'affirment tout doucement en intriguant de plus belle. En résulte un manga pour l'instant maîtrisé et assez addictif dans son genre, dont on attendra la suite avec une certaine impatience.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News