Sword Art Online - Ordinal Scale Vol.4 - Actualité manga

Sword Art Online - Ordinal Scale Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 29 May 2020

Asuna ayant perdu la mémoire, Kirito enquête d'arrache-pied pour découvrir ce qui se trame derrière le jeu Ordinal Scale, qui reprend de nombreux éléments de Sword Art Online. Son périple l'amène à rencontrer Yuna, l'IA et idole du jeu, qui semble confirmer que le sort d'Asuna n'est pas anodin. Mais pour savoir ce qui se trame, Kirito va devoir gagner en puissance et monter dans le rang des joueurs, ce qui ne sera pas une mince affaire puisque l'épéiste a bien du mal à se faire à la Réalité Augmentée...

L'histoire d'Ordinal Scale suit son bonhomme de chemin avec ce quatrième volume qui retranscrit les événements du film à bon rythme, s'arrêtant juste avant la climax de l'histoire. Le découpage semble cohérent, aussi il n'est pas étonnant que le cinquième tome à venir soit le dernier, puisque ce sera la bataille finale qui attendra le lecteur à travers l'opus final.

En attendant, ceux qui sont déjà passés par la case « long-métrage » peuvent continuer d'apprécier l'histoire qu'ils connaissent déjà, mais sous le coup de crayon d'IsII. Il faut dire que le mangaka est plutôt habile et propose un trait dense et dynamique, même si son découpage de l'action se heurte à quelques légères limites dans ce tome. Néanmoins, rien de suffisamment méchant pour que le style de l'artiste nous sorte véritablement de la lecture.

Ce qui pourra rebuter, en revanche, c'est le cheminement du scénario. Reki Kawahara, l'auteur des light-novel d'origine qui a aussi écrit l'histoire d'Ordinal Scale, ne peut donc gommer ses quelques lacunes d'écriture, et notamment celle de Kirito. L'intérêt de cette histoire, dans un premier temps, était de présenter un héros qui n'était pas maître de ce nouveau jeu, une faiblesse qui aurait pu amener de très bons développements. Mais à coup de quelques conseils et de sa détermination, voilà que l’Épéiste Noir redevient un guerrier imbattable, surpassant ceux qui le dominaient une petite journée auparavant. C'est honnêtement peu intéressant, en plus de supprimer tout l'intérêt qu'on pouvait avoir pour le protagoniste de cette histoire.

Reste alors les deux-trois révélations que réservent ce volume, globalement assez prévisibles si on prêtait bien attention aux informations données. Les phases de résolution n'ont jamais été le fort de Sword Art Online, ce qui se ressent particulièrement dans ce volume qui donne quelques données cruciales, mais qui ne nous percutent pas vraiment.

Finalement, la vraie qualité du tome vient de son chapitre bonus qui vient expliciter le passé d'Eiji et Yuna, lorsqu'ils étaient joueurs de SAO. On apprécie qu'un tel supplément vienne étoffer l'un des adversaires de cette histoire, ce qui impacte forcément le récit principal puisqu'on est plus à même de comprendre les motivations du jeune homme.

Le cinquième et dernier tome adaptera donc le final assez époustouflant du film. A ce titre, on espère que le mangaka se surpassera, afin de rendre honneur à la grande bataille du film. Voilà qui pourrait permettre au manga Ordinal Scale de s'achever honnêtement.

  


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

13 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News