Skip Beat! Vol.26 - Actualité manga

Skip Beat! Vol.26

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 15 May 2013

Ouf, la St Valentin est passée. Pour Kyôko, c’est une bonne chose, parce qu’elle a vraiment envie d’oublier l’épisode « Shô » et le désastre « Beagle ». Autant dire que la fête des amoureux n’a pas été une réelle partie de plaisir pour notre héroïne … Et pas plus pour Mlle c’est un scandale, qui a du surmonter quelques obstacles de son côté également. Mais, comme le suggère la couverture, c’est surtout l’arrivée de Chiori en tant que nouveau membre de la section Love Me qui va marquer ce tome. On trouve alors trois profils très différents qui se complètent bien. D’un côté, Kyôko qui prend toute opportunité comme un cadeau du ciel. A côté d’elle, Kanaé qui prend sa position dans ce sous-groupe de la société comme une punition du karma qui refuse catégoriquement de la laisser faire exploser son talent. Et maintenant, Chiori, qui est venue VOLONTAIREMENT dans la section Love Me, pour retrouver l’amour du jeu. Toutes les trois ont donc un réel souci avec l’amour : la première pense que sa dévotion en est mais qu’elle ne mérite pas d’en recevoir en retour, la seconde est incapable de s’attacher, la troisième a perdu toute émotion au fil du temps. Un trio magnifique et explosif qui nous promet de bons moments … Même si pour l’instant le président les sépare pour leur attribuer à chacune un rôle qu’il juge épouvantable … à sa façon. Autant dire que chacune va affronter son pire cauchemar.

Quel est le cauchemar de Kyôko ? Décevoir. Et là, il se pourrait bien que cela arrive. On se plonge avec délice dans la création d’un nouveau personnage. Pour l’instant, on en a que l’ébauche mais c’est vraiment très prometteur. Surtout que, pour une fois, c’est Ren qui lui donne la réplique. Le duo plutôt coincé malgré leurs sentiments va se retrouver en bien mauvaise position. Kyôko doit jouer la petite sœur du personnage de Ren. Et autant dire que ce n’est pas une relation fraternelle classique … mais bien plus travaillée que prévue. Et surtout, bien plus embarrassante pour les deux acteurs. Le président est vraiment décidé à jouer les Cupidon, et pour l’instant les deux cibles de sa machination se rapprochent … Mais si leurs rôles sont très proches et fusionnels, ce ne sont que des rôles. Nos héros vont-ils réussir à séparer travail et vie personnelle, différencier leur personnage de leurs réels sentiments ? A voir. Cela promet en tout cas de nombreuses situations explicites et sous-entendus délicieux … Ainsi que pas mal de frustration, sans doute. Vivement la suite !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News