Riku-Do - La rage aux poings Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 01 January 2018

Critique 2


Ça y est, Riku fait son entrée dans le grand bain et participe au premier tour d'un tournoi pour sacrer le meilleur combattant de l'Est du Japon! Et lors de ce premier tour, il affronte Tsuwabuki, un ancien kick-boxer ayant reçu les conseils et enseignements de Tokorozawa, le modèle de Riku! Et ce combat sera bien différent des précédents affrontements menés par notre héros...il se pourrait bien qu'il ne le remporte pas!


Toujours aussi cinglant et dynamique, ce titre ne cesse de nous secouer grâce aux talents d'un auteur qui nous propose de superbes affrontements, mais ne se contente pas uniquement de nous parler de boxe, il va s'attarder également sur la vie des personnages, éléments clés pour rendre le titre d'autant plus passionnant! 


On commence par le premier tour du tournoi East Japan Rookie King et force est de constater que l'auteur se lâche en nous proposant dès ce premier tour une lutte terrible et violente qui laissera les deux adversaires dans un sale état! 


Il l'avait démontré dès le début, mais l'auteur parvient à nous proposer un rendu des coups saisissant, on les sent vraiment percutant et il s'en dégage une vraie violence pouvant renvoyer à un titre tel que Coq de Combat! Mais la violence nous la retrouvons plus que dans les matchs, elle semble avoir disparu de la vie de nos héros (pour un temps seulement?). Plus de personnes  mal intentionnées, plus de violence gratuite comme on a pu en trouver dans le premier tome...est-ce que ça dessert la série? Bien entendu que non, au contraire, cela la rend même plus mature et plus réaliste! 


Mais comme mentionné plus haut, l'auteur ne va pas s'intéresser qu'à la boxe, il va faire un petit crochet par la relation qu'entretiennent Riku et Nae! Alors qu'on pensait que Matsubara allait tourner autour du pot pendant de longs volumes, il donne le courage à Nae pour qu'elle franchisse le pas et avoue ses sentiments à Riku! Maintenant les choses sont claires, peut-être pas totalement réglées, mais au moins la situation entre les deux a été clarifiée. Il apparaît évident qu'il y aura des suites, que Nae va sans doute interférer avec les rêves de gloire de notre jeune héros, où à l'inverse qu'elle sera un soutien important, mais elle fera partie de son histoire! 


La fin du tome se recentre sur la boxe...à peine a-t-il passé le premier tour que Riku va multiplier les rencontres, notamment celle du champion national! Alors qu'il n'a pas encore affronté son rival désigné, à savoir Hyodo, il se fixe déjà un futur objectif...mais le chemin apparaît encore long! 


Un volume tout aussi prenant que les précédents, et tout aussi mature sans avoir besoin de tomber dans les excès du début! Un titre qui va sans doute rivaliser avec les poids lourds du genre! 


Critique 1


Riku concourt pour le East Japan Rookie King, et le premier tour de la compétition l'oppose à Tsuwabuki, ancien kick-boxer redoutable. Car pour la première fois, Riku va connaître un match difficile où il va difficilement dominer... Alors, peut-il sortir victorieux de la rencontre ?


Au même moment, Yuki Naeshiro, l'ami d'enfance du jeune prodige de la boxe, va chercher tant bien que mal à se rapprocher de lui.


Ce quatrième tome s'ouvre par le match entre Riku et Tsuwabuki, deux jeunes boxeurs qui ont pour point commun Tokorozawa. Pourtant, ce n'est pas le point central de cette rencontre qui brille surtout par sa sauvagerie et sa mise en scène. Riku rencontrant pour la première fois un adversaire coriace, les coups pleuvent et la victoire n'est pas acquise pour le héros. Durant toute cette séquence, Toshimitsu Matsubara dépeint efficacement un match bourrin à souhait et assez cruel dans la violence dépeinte. Chacun des deux challengers n'a que peu le temps de souffler, et la nervosité de la mise en scène traduit parfaitement l'enfer physique que les deux individus rencontrent à travers le match. L'autre atout est l'imprévisibilité de la rencontre, tant il est difficile de prédire le vainqueur jusqu'à la toute fin. Néanmoins, ce duel aura parfaitement traduit l'un des messages de la série : le surpassement de soi, et la hargne que Riku doit avoir face à la violence que lui impose la vie.


Par la suite, l'auteur prépare efficacement le terrain pour les tomes qui suivront. Hyôdô reste très présent et toujours symbolisé comme un adversaire puissant, tandis qu'un autre challenger entre en scène en la personne de Tsubaki, un champion que Riku ne pourrait certainement pas vaincre avec son niveau. L'échelle de puissance des nekketsu sportifs est donc respectée, de quoi créer une certaine attente par rapport à la suite du récit. En tout cas, cette mise en place est aussi fluide que réussie.


Quelque part, ce tome est aussi celui de Naeshiro, l'amie d'enfance du héros. On le sait depuis le premier volume, cette dernière est amoureuse et Riku, et si leurs situations d'orphelins les a rapprochés, le vécu de Riku et sa passion pour la boxe n'a fait que les distancer. C'est sur ce terrain que joue l'auteur pour développer cet aspect du récit, et le premier élément appréciable est certainement sa volonté à ne pas faire tourner le « couple » en rond, en poussant Naeshiro à prendre rapidement les devants. En résulte une séquence assez dramatique où il est difficile de prendre le parti de Riku, tant ses objectifs de vie sont limités là où son amie d'enfance apparaît plus sincère, et surtout attachante par l'amour qu'elle lui voue. Alors, le mangaka a-t-il fermé définitivement une porte dans cette relation ? On en doute, mais reste curieux de voir quelles évolutions attendent le duo. Après tout, Rikudo a aussi toutes les cartes en mains pour proposer une sympathique histoire d'amour.


En résulte alors un quatrième opus qui réussit assez bien ce qu'il entreprend. Les combats sont nerveux, la suite de la compétition est bien mise en place, et la dimension humaine du titre est toujours traitée, certes un poil convenue par moment, mais elle existe et continue de se développer à bon rythme. Sans être une révolution en termes de manga sportif, Rikudo se laisse lire avec un certain plaisir.


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News