Petits vélos (les) Vol.2 - Manga

Petits vélos (les) Vol.2

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 01 Décembre 2016

Au café/boutique de la Strade Bianche, le bouche-à-oreille fonctionne bien, à tel point que les visiteurs continuent d'apparaître régulièrement ! Qu'ils soient déjà habitués ou nouveaux venus, Véloutre et son employée Yôko se feront un plaisir de les accueillir ou de les aider, quand ce ne sont pas les visages familiers qui viennent mettre leur grain de sel !

Après un premier tome sympathique, le quotidien se poursuit dans Les Petits Vélos, au gré de nouveaux courts chapitres souvent indépendants (seul un passage en fin de tome dure deux chapitres) qui sont autant d'occasions d'enrichir la palette de personnages avec de nouvelles têtes bien campées, ou d'exploiter agréablement les visages déjà connus, tels le mangaka, ou tout simplement Yôko dont on pourra entrevoir une facette du passé et sa rencontre avec Véloutre. Restant léger grâce à son format court et à son humour bien présent, l'ensemble dégage une atmosphère qui devient de plus en plus familière et plutôt chaleureuse, et qui sait présenter la Strade Bianche en lieu de rencontres important où les vies animalières s'entrecroisent.

C'est au fil de ces toutes petites tranches de vie que Keiko Koyama poursuit son immersion dans le monde riche du vélo, en évoquant nombre d'aspects variés : les types de vélos (les vélos utilitaires, des anciens modèles de bicyclettes...), des détails plus techniques comme l'importance d'une bonne selle adaptée, des spécificités comme la mode des vélos flashy pendant les 30 Glorieuses japonaises, des petits conseils toujours utiles sur les vêtements imperméables adaptés pour rouler sous la pluie ou sur les moyens de réhydratation en cas de chaleur...
Si vous n'êtes pas féru de vélo et pensez vous ennuyer, n'ayez crainte, car la mangaka n'entre jamais non plus dans des détails trop spécifiques/rébarbatifs, et trouve un bon équilibre en exploitant comme il se doit son ambiance conviviale, son humour, et le rendu animalier frais et amusant de ses personnages faisant que la série pourrait plaire autant aux petits qu'aux grands.

Une chose est sûre, Les petits vélos est une série qui parvient petit à petit à dégager un charme qui lui est propre dès lors qu'on lui laisse sa chance et que l'on apprécie le genre. Un titre qui, après deux tomes, mérite au moins qu'on y jette un oeil.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
14.5 20
Note de la rédaction