Nyankees Vol.2 - Actualité manga

Nyankees Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 25 September 2020

Grâce à l'indic de Madara, le chat balafré Ryûsei pense avoir enfin une piste concrète pour retrouver la trace de son maître tricolore, qui serait peut-être le boss du puissant gang des Goblin Cat Tails... Mais une fois sur place, il s'avère qu'il y a eu erreur, et que le boss est unE boss ! De son nom Sango, cette imposante femelle a toujours été plus balèze que tous les autres chats du coin, et cela depuis sa naissance, au point de pouvoir batte un grand chien à elle seule. Tant et si bien qu'elle a décidé de réunir sous son aile tous les chats errants du quartier pour les protéger. Quand elle propose à Ryûsei de rejoindre son clan, celui-ci ne peut que refuser... mais il va falloir qu'il lui prouve qu'il sait se battre en se montrant plus fort qu'elle dans un duel !

C'est donc sur ces bases toutes simples que se déroule une première moitié de volume assez mouvementée, et qui doit forcément beaucoup à l'intérêt des deux matous se faisant face. Que ce soit en chatte ou en humaine, Sango en impose facilement avec sa carrure certes loin d'être féminine (d'ailleurs, nombre de chats la prenaient pour un mec...) mais lui offrant une indéniable puissance, ce qui en fait une cheffe de clan charismatique dans son genre, d'autant plus qu'elle a su s'imposer dans un univers félin (et furyô) où ce sont habituellement toujours les mâles qui protègent les femelles. Face à elle, Ryûsei montre quelque chose d'intéressant: son désir bien félin de rester libre, et donc son impossibilité de rejoindre les troupes des Goblin Cat Tails. Enfin, face à cette redoutable adversaire, notre héros devra forcément ruser et exploiter le terrain pour rivaliser en puissance, ce qui donne lieu à de l'action peut-être un peu moins crédible sur le plan félin par moments, mais assez prenante grâce au trait vif et clair de l'auteur. Et puis, à l'issue de tout ceci, l'occasion nous est enfin donnée d'en découvrir un tout petit peu plus sur le fameux maître de Ryûsei, tandis que ce dernier va devoir s'installer quelque temps à Nekonaki afin d'obtenir de nouveaux indices.

Mais dans le même temps, bien d'autres choses se déroulent en filigranes, et constituent le principal enjeu de la deuxième moitié du volume. Tandis que Ryûsei et les siens recueillent un chat domestique égaré, trois félins aussi mystérieux qu'atypiques débarquent dans le quartier, au risque d'y semer la zizanie, avec en toile de fond les silhouettes de deux autres chats (dont un que l'on connaît bien) qui agissent dans l'ombre... C'est une guerre de quartiers qui semble sur le point de démarrer, et qui s'installe ici vite et bien en attendant d'éclater vraisemblablement dès le prochain tome.

En attendant de voir ça, il faut bien avouer qu'avec ce deuxième opus, l'histoire et l'univers de Nyankees s'enrichissent très peu. La lecture reste cependant efficace grâce à la façon dont Atsushi Okada joue sans cesse entre l'apparence féline et l'apparence furyô de ses personnages, quitte à rendre vraiment floue la frontière entre les deux parfois, et à aboutir sur certaines situations volontiers absurdes. On s'amuse bien, d'autant que les nouveaux designs humains/félins restent variés et bien trouvés, mais on attend surtout de voir ce que donnera le plus ample conflit à venir dans la suite !
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News