Maître des livres (le) Vol.2 - Manga

Maître des livres (le) Vol.2

Rédaction
Lecteurs
16.50 /20

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 22 Octobre 2014

Après un premier volume d'excellente facture, Le Maître des Livres a le bon goût d'éviter un schéma trop répétitif, en approfondissant un peu plus sa palette grandissante de personnages.

Bien sûr, les mises en avant d'ouvrages de la littérature jeunesse sont toujours au rendez-vous : Les Quatre Filles du Dr March, Anne aux pignons verts, Le Navet géant, Alice au Pays des Merveilles... Qu'ils soient occidentaux ou orientaux comme ce récit méconnu de Kenji Miyazawa, juste évoqués ou abordés en profondeur via des mises en avant de leurs thèmes, les différents livres ont tous pour point commun d'avoir un aperçu suffisamment bon pour donner envie de les découvrir ou de les redécouvrir, Umiharu Shinohara offrant aussi quelques jolies variantes, notamment quand il évoque le magazine mensuel de prépublication Le Club des Adolescents, ou quand il aborde la conception d'un album et la lecture à voix haute pour les enfants.

Cela dit, une plus belle part est laissée aux protagonistes. L'entourage de Mikoshiba s'enrichit encore avec l'arrivée d'un libraire et surtout de son jeune disciple, un apprenti auteur qui voit d'un mauvais oeil la bibliothèque ! C'est l'occasion d'effectuer un parallèle entre librairie et bibliothèque, et de mettre en valeur le lien indispensable qui existe entre ces deux lieux emblématiques pour tout lecteur. Puis la suite nous offre quelques approfondissements : les petits tourments sentimentaux de Mizuho, le vrai bon fond de Mr Miyazaki, la situation familiale du petit Léo ou de la franche Kayo, et l'arrivée en fin de tome d'un focus dévoilant une facette inconnue de Mikoshiba lui-même. Le tout, bien sûr, étant en lien étroit avec les livres, avec des lectures d'aujourd'hui ou des souvenirs de lectures passées.

Et le résultat est toujours aussi séduisant ! Umiharu Shinohara exploite très bien son sujet, expose avec charme les différentes facettes des livres, de ceux (conseillers, vendeurs, lecteurs...) qui en font un objet indispensable de notre vie, et de cette bibliothèque en tant que véritable lieu de rencontres, de découvertes et d'épanouissement.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs