Lady détective Vol.6 - Actualité manga

Lady détective Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 13 June 2014

En analysant la veste d'Edwin suite à l'explosion, Elisabeth obtient de nouveaux indices pour avancer dans sa recherche de celui qui se cache derrière les récents événements, mais il lui faut désormais faire vite, car la première explosion 'n’était pas la dernière, et celles-ci commencent à se multiplier. En compagnie d'Edwin, de Mycroft et d'Archie, la jeune Lady doit mettre au service de Londres et de la couronne toutes ses capacités de déduction. Qui se cache derrière les explosions ? Où aura lieu la prochaine ?
C'est une véritable course contre la montre qui commence pour Lizzy et ses compagnons, qui doivent faire au plus vite pour démasquer le coupable, ses prochains méfaits et son mobile. Notre Lady détective comprend très vite que derrière tout ça se cache un esprit supérieur qui cherche avant tout à s'amuser en prenant la capitale anglaise pour terrain de jeu, et c'est avec une tension allant crescendo que l'on suit cette ultime quête vers la vérité, que l'on voit Lizzy ou Mycroft progresser alors que nous savons très bien que l'ennemi se trouve tout près d'eux.
Jeon Hey-jin et Lee Ki-ha offrent donc un dernier tome avant tout assez haletant, du fait de l'aspect "course contre la montre" pour sauver une ville déjà embrasée, mais les deux auteures parviennent à conserver toute leur clarté dans ce rythme tendu, et ne perdent pas de vue les quelques autres grands axes de la série, qui viennent eux aussi trouver une conclusion attendue et bien tournée.
Il y a, bien sûr, l'amour indéfectible d'Edwin pour notre héroïne. Les auteures mettent à nouveau en valeur ces sentiments forts sans non plus en faire trop, et Edwin ayant été marqué par les paroles de la Reine, il va enfin se décider à oser faire le grand pas, pour une réaction de Lizzy logique, sans trop-plein de sentimentalisme, et qui sonne très bien dans le feu de cette dernière ligne droite.
Et puis, surtout, il y a ce rapport à Sherlock Holmes qui trouve une forme de conclusion plus qu'honnête, avec d'ultimes apparitions très attendues de certains personnages d'Arthur Conan Doyle, et une certaine concrétisation de cet "avant Sherlock Holmes" à la toute fin, ce qui régalera le lecteur qui s'était amusé, pendant les tomes précédents, à repérer les petites références.
Alors, la fin est-elle parfaite ? Non, sans doute pas, car on sent que les choses ont quand même été un peu précipitées. Les auteures avouent d'ailleurs dans leur postface qu'elles avaient encore des idées en tête, mais qu'elles n'ont pas eu l'occasion de les illustrer. Elles offrent néanmoins, au bout de cette fin assez rapide, l'impression que la boucle est bien bouclée, que le "relais" est passé, et ce n'est en rien frustrant, d'autant que quelques pages sont là pour nous montrer un peu ce que sont devenus les personnages quelques années plus tard.
Lady détective fut donc, d'un bout à l'autre, une très bonne lecture, limpide, divertissante, parfois très instructive, intelligemment tournée, et portée par d'excellents personnages. Une oeuvre qui vaut clairement le détour, encore plus si, à l'instar des auteures, on est fan des enquêtes rondement menées, de Sherlock Holmes et de l'Angleterre victorienne.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News