Jujutsu Kaisen Vol.8 - Actualité manga

Jujutsu Kaisen Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 02 August 2021

Chronique 2 :

Enquêtant sur la mort mystérieuse de trois personnes, le trio Yuji, Megumi et Nobara font face à Kechizu et Eso, deux créatures engendrées par les fœtus des neuf phases dérobés par Mahito lors du tournoi entre les deux écoles d'exorcisme. Se libérant des barrières qu'il s'était fixé, Megumi triomphe glorieusement de son ennemi. De leur côté, Yuji et Nobara font face à Eso, le second frère, via une combinaison qui leur permet de prendre le dessus sur leur ennemi. Mais malgré ses convictions et son abnégation, le réceptacle de Sukuna a bien du mal à tuer des adversaires de sang froid, surtout quand ces derniers montrent une part d'humanité.

La bataille dantesque opposant notre petit groupe phare aux ennemis Kechizu et Eso s'achève rapidement dans ce huitième volume, ce qui n'a rien de surprenant puisque la fin de l'opus précédent avait déjà bien mené les hostilités. L'arc s'offre alors une conclusion logique mais qui s'avère surtout intéressant grâce aux dilemmes de Yuji, questionnant alors le lecteur comme le récit sur l'humanité derrière les fléaux et autres ennemis de l'histoire. Sont-ils de simples créatures démoniaques en opposition totale avec le genre humain ? Via quelques jeux de narration bien sentis, dans l'intéressant dialogue entre le héros et Nobara notamment, Gege Akutami aborde astucieusement cet aspect.

La suite n'est alors que transition, les prouesses des trois étudiants leur permettant une petite évolution. L'auteur prouve donc que sous des airs parfois hasardeux, les arcs ont leur utilité vis à vis de l'histoire globale, ce qui nous permet d'entrevoir le fil conducteur de l'ensemble. Le mangaka se paie même le luxe d'un chapitre tranche de vie / comédie plus que bienvenu, croquant les personnages dans leur routine adolescente, et apportant une réflexion agréable sur le regard des autres et le jugement sur l'apparence. C'est à part du récit principal, mais voilà qui permet de souffler de manière bien agréable.

Le nouvel arc s'entame de manière logique, aussi l'artiste vient nous surprendre en ne narrant pas la continuité du parcours de Yuji et des siens. A la manière d'un préquel, il choisit de narrer un flashback centré sur le passé de Satoru Gojo et Suguru Geto, l'un des antagonistes de la série, alors qu'ils n'étaient tous deux que de simple étudiants en exorcisme. Proposant de nouveaux concepts, Gege Akutami narre une histoire prenante, toujours riche de petites idées de découpage et de narration qui prennent tantôt nos attentes à contrepied, sans compter les différentes interactions fraiches et souvent comiques entre les quelques protagonistes de ce chapitre scénaristique. Néanmoins, le lecteur se questionnera surtout sur l'issue d'une telle histoire : Existe-t-elle pour expliquer le choix de Suguru se de détourner de la voie légitime des exorcistes ? Pour ces raisons, on attendra le neuvième opus avec une certaine curiosité.

Jujutsu Kaisen poursuit donc son bonhomme de chemin via des arcs qui prouvent leur utilité, utilisent toujours plus efficacement les personnages du récit, et ce en donnant une densité flagrante à l'univers. Une lecture toujours appréciable, aussi savoureuse pour l'arc graphique et narratif de Gege Akutami qui montre de plus en plus de talent au fil des opus.


Chronique 1 :

Alors qu'ils pensent mener une simple enquête, Yuji, Nobari et Megumi sont attaqués par deux puissants démons de classe S, deux des neuf fœtus des neuf phases, une des grandes menaces qui planent sur nos héros... Malgré le rang élevé de leurs adversaires, les trois jeunes exorcistes parviennent, non sans mal à les vaincre...ce qui ne manquera pas d'attiser la colère de leur frère resté en retrait...

Alors que la série prend de plus en plus d'ampleur notamment grâce au succès de son animé, cela reste toujours un plaisir de découvrir la suite des aventures de Yuji et de ses camarades sur le papier!
D'autant qu'on avait laissé nos protagonistes dans une situation des plus délicates face à deux monstres surpuissants! Mais alors qu'on était pressé de découvrir la suite de l'intrigue, l'auteur va nous prendre à contre pied (et potentiellement nous décevoir) en nous plongeant dans un long flashback revenant sur la jeunesse de Satoru Gojo, le charismatique et surpuissant professeur!

Dans un premier temps on va donc conclure l'affrontement débuté en fin du volume précédent, mais cela ne va pas s'éterniser, nos héros ayant déjà fait le plus important! Pourtant ce combat va avoir des conséquences sur la psyché de Yuji: il va réaliser que les démons qu'il affronte sont eux aussi capable d'éprouver des sentiments, ce qui rend leur mort plus difficile!
On ne sait pas trop si cette réflexion aura des conséquences sur le long terme, mais cela reste intéressant de faire prendre conscience aux personnages du poids qui pèse sur leurs épaules; d'autant que c'est ici habilement mis en scène dans une phase de dialogue bien travaillée!

Ensuite on apprend que nos héros sont candidats pour changer de grade, pour cela ils vont devoir passer des épreuves...qu'on pense découvrir dans la foulée...et bien pas du tout!
On a droit à un chapitre léger sur une ancienne camarade de classe de Yuji qui est amoureuse de lui avant de changer totalement de cadre!
Sans doute parce qu'on sort juste d'une phase "de tournoi" (qui n'en était certes pas réellement un, mais tout de même), l'auteur a jugé bon de faire un break et de passer à autre chose en nous plongeant quelques années en arrière, à l’époque où Gojo était en première! On le découvre avec ses camarades de l'époque devant réaliser une mission de protection puis d'élimination (de la personne qu'ils doivent préalablement protégé)...et cela va bien occuper les deux tiers du tome!

Non pas que cela ne soit pas intéressant, mais cela semble sortir de nulle part, ce n'est pas amené d'une quelconque façon, quand on commence le chapitre on ne réalise même pas qu'on est passé à autre chose jusqu'à ce qu'on découvre Gojo adolescent...c'est assez perturbant, voire frustrant!
Nulle doute que cette histoire aura des répercussions pour la suite des événements, mais en attendant, ce n'est vraiment pas ce qu'on attendait ni espérait.

Un volume intéressant, peut-être un peu moins dynamique que les précédents, qui demandera un temps de lecture un peu plus long mais qui s'avère surtout assez étonnant. A voir dans le suivant où est-ce que l'auteur souhaite nous entraîner...
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News