Jojo's bizarre adventure - Saison 8 - Jojolion Vol.14 - Actualité manga

Jojo's bizarre adventure - Saison 8 - Jojolion Vol.14

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 26 August 2019

Chronique 2

L'identité de Josuke est enfin révélée, par l'intermédiaire de Damo Tamaki, l'homme qui s'en prend au clan Higashikata! Ce dernier parvient à vaincre toute la famille y compris Josuke au moment où il découvre les pouvoirs de son adversaire. Ce sera finalement Yasuho, celle qui amène le danger dans la demeure qui parviendra à repousser l'assaillant!

Plus encore que d'habitude, on était resté sur une fin de tome vraiment haletante et sur un suspens intenable, on est donc plus qu'heureux de pouvoir découvrir la suite des aventures rocambolesques de Josuke et de ses étranges camarades.
Pourtant au cours de ce tome nous allons grandement nous éloigner de l'intrigue principale, telle une parenthèse rafraîchissante afin d'alléger un peu l'intrigue (mais aussi nous frustrer alors que nous n'avions jamais eu autant de révélations que dans le tome précédent).

Mais avant de profiter de cette parenthèse, il faut en terminer avec le terrible Tamaki Damo, un personnage aussi grotesque qu'impressionnant! Avec lui Araki était parfaitement parvenu à fusionner le ridicule et le charismatique, nous tenions là un des personnages les plus marquants de toute la saga et sans aucun doute le plus réussi de cette huitième mais étrange partie!
L'affrontement va donc prendre fin par le biais de Yasuho qui va exploiter son pouvoir à la perfection malgré une relative inutilité, bien entendu secondée par Josuke qui conserve son efficacité malgré son état "liquide".
Une nouvelle fois l'auteur démontre que malgré des pouvoirs en apparence peu utiles, voire carrément sans intérêt, ce qui compte c'est l'utilisation qui en est faite; par conséquent même un stand considéré comme faible peu se montrer particulièrement dangereux face à un stand redoutable. (Mais on ne va pas se mentir, elle a tout de même un pouvoir de merde!)

Ensuite on va donc s'écarter de l'intrigue principale pour suivre les péripéties de Joshu, personnage particulièrement antipathique (possédant lui aussi un pouvoir plutôt particulier).
Il va tomber sous le coup d'une malédiction qui s'apparente dans un premier temps à une chance incroyable avant de dévoiler l'étendue du malheur qu'elle peut faire connaître.
C'est assez amusant et une fois encore on se laisse guider par le savoir faire de l'auteur qui parvient à nous séduire en seulement quelques pages avec une histoire sortie de nulle part et n'étant rattaché à rien.
Cela renvoie bien entendu à ce qu'on a pu découvrir dans la quatrième partie mais aussi aux histoires courtes consacrées à Rohan Kishibe (personnage issu lui aussi de la quatrième partie).

Un récit qui n'apporte pas grand chose à l'histoire mais qui tombe au meilleur moment, faisant retomber toute la pression lié à l'identité de Josuke et aux secrets entourant le fruit...

Mais déjà on revient sur l'étrange clan Higashikata avec le retour de la mère, sortant de quinze ans de prison! Là encore des secrets et révélations nous attendent...mais ce ne sera pas avant le prochain tome...diantre!

Une excellente surprise que ce tome qui ne va pas forcément dans le sens attendu par le lecteur mais qui n'en demeure pas moins prenant! Araki est véritablement un génie!


Chronique 1

Grâce à son Stand, Hato a pris sa revanche sur Tamaki Damo, et lui a asséné une violente attaque qui le place au bord de la défaite. Le combat intense dans la demeure des Higashikata ne tarde donc pas à prendre fin, et « Josuke » en ressort grand gagnant puisqu'il connait désormais sa véritable identité, et ce qu'est son corps. Mais sa quête n'est pas terminée pour autant...
Suite à cette terrible bataille, Joshu reprend son quotidien et devient la cible d'un phénomène étrange qui lui garantira un argent illimité, une malédiction à double tranchant.

Après deux volumes incroyables et intenses, Jojolion semble avoir franchi un véritable cap. Des réponses nous ont été données, informations dont Josuke (ou plutôt Josefumi) a connaissance, ce qui symbolise une immense avancée dans cette huitième partie de Jojo ! L'affrontement contre Tamaki Damo ne s'éternise donc pas, chose logique, mais Araki nous offre une conclusion de bataille qui nous fait bien sentir cette progression scénaristique.

Mais l'auteur ne peut enchaîner les tomes aussi denses, aussi ce quatorzième opus de Jojolion est sans doute celui de la transition. Celui-ci se permet alors une dérive de deux chapitres, un court arc centré sur Joshu que beaucoup pourront qualifier de ventre mou de cet opus. L'intrigue principale n'avance pas, mais on sent un petit côté « Diamond is Unbreakable » par les péripéties étranges du quotidien du personnage. Une patte qui sied tout de même au récit, même avec le style actuel du mangaka, aussi ce court passage a le mérite de divertir et de proposer une petite halte qui sort des sentiers battus, notamment en terme d'ambiance.

C'est néanmoins la toute fin du tome qui plante de nouveau de fortes attentes quant à la suite. Après avoir résolu bien des mystères, Araki est décidé à mener son scénario vers l'avant. Un nouveau personnage apparaît alors, et on apprécie ce petit retour au mythe assez étrange de la famille Higashikata. Pour l'heure, il n'est pas encore question de combat, mais ce nouveau personnage pourrait permettre une mise en avant de la famille de manière tout à fait intéressante. Ainsi, les grandes révélations des deux derniers volumes ne sont pas parties pour marquer une lassitude. Araki relance bien son récit, confirme les objectifs de Josefumi/Josuke et promet déjà une suite particulièrement intéressante en ce qui concerne les Higashikata.

Il ne faut donc pas se formaliser par le côté plus léger de ce quatorzième tome, mais plutôt se montrer curieux par les différents éléments qui sont introduits en vue de la suite. Il paraissait difficile de vibrer comme dans le volume précédent, mais Araki s'en sort tout de même très bien dans sa manière de raconter des péripéties plus légères, avant de relancer les hostilités.

Néanmoins, il va falloir s'armer de patience pour découvrir la suite. Bien que 21 tomes soient parus au Japon, Delcourt/Tonkam a fortement ralenti la cadence. A coup d'un tome tous les quatre mois, nous ne sommes pas prêts de connaître le dénouement des aventures de Josefumi...


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News