Jojo's bizarre adventure - Saison 3 - Stardust Crusaders Vol.7 - Actualité manga

Jojo's bizarre adventure - Saison 3 - Stardust Crusaders Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 03 Septembre 2013

Jotaro et les siens sont tous pris au piège par le Stand Death 13. Kakyoin est le seul à connaître l’identité de son manieur, reste maintenant à trouver un moyen de l’atteindre. Suite à ce combat, nos héros traversent la Mer Rouge pour atteindre une destination qui fera jaillir de douloureux souvenirs…

L’excellent combat contre Death 13 prend fin dans ce tome où Kakyoin est définitivement à l’honneur. Comme à son habitude, Hirohiko Araki met en scène une pirouette scénaristique imprévisible et bien calculée, comme le mangaka sait si bien le faire ! D’un bout à l’autre, ce combat se sera révélé original et palpitant, l’un des meilleurs de Stardust Crusaders jusqu’à présent !

Le deuxième duel de ce tome oppose Polnareff au Stand Jugement. Le personnage a jusqu’ici été grandement mis à l’honneur, surtout lors de la vengeance de sa sœur, et sa mise en avant ici n’est pas liée au hasard puisqu’elle permet d’appuyer ses fantômes du passé. Une fois encore, l’affrontement est atypique et consiste en un curieux mélange du mystère de la lampe magique et de zombie, un duel qui se conclut bien entendu par un rebondissement inattendu. Pour cette fois, Araki met en scène une surprise plus convenue qu’à l’accoutumée mais qui reste bien menée. Le personnage concerné a manqué au lecteur, nous le retrouvons avec un certain plaisir, ce dernier ayant l’air plus en forme que jamais ! Cela permettra aussi de renouveler un peu cette troisième saison qui mettait généralement à l’honneur les même héros, à savoir Jotaro et Polnareff.

Le troisième combat de ce tome ne se conclut pas dans ce volet et prend la forme d’un course-poursuite à la sauce nanar américain. Cette fois, nos héros utilisent un sous-marin pour rejoindre l’Egypte, mais c’est sans compter qu’un Stand ennemi capable de se mélanger à la matière est à leurs trousses. Nous retrouvons de faux airs d’Alien à la sauce Titanic qui aboutit à un scénario action digne des grandes séries B. Le Stand présenté est une nouvelle fois original et pour l’heure, difficile de savoir comment nos héros en viendront à bout. Araki parvient une fois encore à entretenir une atmosphère différente et un suspens dément, tout en conservant la loufoquerie de sa recette !

Au final, on prend toujours un grand plaisir à suivre Stardust Crusaders. La linéarité ne faiblit pas puisque le voyage de Jotaro et les siens est ponctué d’une succession d’adversaire à battre, mais Hirohiko Araki est suffisamment talentueux et novateur pour rendre chaque bataille passionnante. Du mystère de la lampe magique à la course-poursuite par un Stand, Araki s’inspire largement de divers pans de la culture pour nous concocter des batailles qui se renouvèlent à chaque fois. Du grand art, on ne s’en lasse pas !


Takato


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News