Don't fake your smile Vol.6 - Actualité manga

Don't fake your smile Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 12 April 2021

Niji et Gaku ont finalement commencé à sortir ensemble, mais ce n'est pas pour autant que la situation est plus facile, bien au contraire, en premier lieu parce que tous deux préfèrent cacher leur relation à leurs camarades de classe. Mais il ne s'agit évidemment pas de la seule raison...

Car d'un côté, la jeune fille est, forcément, toujours hantée par l'agression qu'elle a subie. Cette agression qui, à plusieurs reprises, lui a même fait regretter et s'en vouloir d'être une fille, chose terrible à penser. Bien sûr, elle aime Gaku, il n'y a plus de doutes là-dessus, et ça crève les yeux ici à plusieurs reprises, dans des scènes où Kotomi AOki n'a aucun mal à faire ressentir cette tension amoureuse, ne serait-ce que quand la jeune fille observe les mains de Gaku et se met à penser qu'elle aimerait qu'il a touche plus... mais malgré ce désir, il y a toujours comme une sorte de barrière invisible. Au point que Niji a peur d'être bizarre, alors qu'il s'agit d'un désir tout naturel. Quant à Gaku, lui aussi a forcément des envies qui le travaillent toujours plus... mais pour quel résultat ? L'adolescent sent des pulsions en lui, pulsions qu'il contient, mais que Kotomi Aoki expose dans ses pensées avec une certaine force. Mais à côté de ça, on voit bien qu'il pense beaucoup à Niji, que malgré des maladresses il veut prendre soin d'elle, et qu'il l'observe attentivement.

Et d'un autre côté, il y a le cas du troisième personnage de la bande, Hiyori, dont la chute se poursuit. L'adolescent avait beaucoup savoir que son amour était impossible, il s'est déclaré, a eu sa réponse qui ne fut aucunement surprenante pour lui... Mais depuis, son comportement semble quasiment auto-destructeur, ce qui le conduit jusqu'à un certain enseignant, cette fois-ci de lui-même... On attendait depuis deux tomes un traitement un peu plus travaillé sur le comportement du jeune garçon, on l'a en partie via l'évocation peu surprenante de son amour impossible qui le pousse vers le pire... Mais clairement, c'est encore trop succinct. Ou, en tout cas, vraiment pas assez approfondi pour pouvoir expliquer pourquoi il se jette de lui-même dans la gueule du loup, un "loup" que lui-même soupçonne depuis quasiment le début de la série de ne pas être étranger à l'agression de Niji.

Et il ne s'agit pas du seul élément un peu bizarre, car que penser de toute cette semaine où Kiryû plaque ses mains sur la bouche et le corps de Niji avant l'arrivée de Gaku ? Un tel comportement n'a absolument rien de normal. Et qui plus est, ça ne peut que rappeler à Niji son traumatisme, au risque de Kiryû attire de lui-même la suspicion sur sa personne. Mais au final, rien.

Alors, la lecture reste souvent intense et efficace, et a beaucoup de choses à véhiculer, y compris dans des éléments de second plan comme les paroles imbuvables que lâche un agresseur à la télé. Mais d'un autre côté, il y a toujours des éléments que l'on peine à comprendre dans Don't Fake your Smile, d'autant plus que certains passages n'apportent rien de bien neuf et que la mangaka semble alors presque rallonger la sauce. Espérons donc que la suite redonnera à l'oeuvre le coup de boost attendu, car elle le mérite, tant la plupart du temps elle reste intéressante.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News