Crimson Hero Vol.5 - Actualité manga

Crimson Hero Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 17 Febuary 2012

Nobara a enfin réalisé les sentiments qu’elle a à l’encontre de Yushin, mais alors qu’elle est sur le point de lui révéler ses sentiments, ils rencontrent sur le chemin la petite amie de Yushin, Satomi, en train d’embrasser un autre garçon. Yushin, furieux, réagit au quart de tour, et a bien l’intention d’éclaircir les choses vis-à-vis du jeune inconnu, quitte à utiliser les poings.

Sans tomber dans le pathos, Mitsuba Takanashi nous narre avec beaucoup d’émotions la manière dont la relation entre Yushin et sa petite amie a pu en arriver là, alors que jusqu’ici on ne connaissait rien de ce couple à proprement dit. L’auteure insuffle des émotions justes et réelles, et ce sans tomber dans l’excès. Des sentiments que peuvent éprouver tout un chacun dans la vie ; des sentiments qui provoquent eux-mêmes d’autres ressentis tels que la trahison, l’incompréhension, la jalousie, … Après cette rupture, la vie quotidienne continue mais cette fois avec pas mal de changements, avec notamment la mise en avant du triangle amoureux formé par Yushin, Nobara et Haibuki.

Après tout ce concentré relationnel, on espère bien évidemment retrouver ce qui a fait tout le charme de la série, c'est-à-dire le volleyball, et comme on l’attendait c’est ce qui arrive puisque le besoin de trouver un sixième membre pour le club de volleyball féminin se fait cruellement ressentir. Ainsi on démarre la lecture avec ravissement pour finalement être désappointé ; ce n’est pas que l’auteure oublie la dimension du volleyball, au contraire puisqu’on assiste au recrutement d’un nouveau membre et à un camp d’entraînement. Non là où le bas blesse c’est qu’on assiste à l’apparition d’une prédominance dans les relations amoureuses, et plus précisément dans le triangle amoureux dont on a parlé un peu plus haut, par rapport à la dimension sportive. Certes, le rendu sentimental est bien amené et intéressant, cependant on sera quand même triste de constater une balance inégalitaire entre sport et relation. Ainsi, en plein camp d’entraînement, Nobara n’aura de cesse de surveiller le sixième membre, Kanako, qui porte un intérêt fort disproportionné vis-à-vis de Yushin. Et cela s’enfonce encore jusqu’à ne plus que s’intéresser au triangle amoureux en question.

En conclusion, la mangaka nous offre un tome fort axé sur le relationnel, et on sera assez déçu que le volleyball n’a qu’une place intermédiaire dans ce présent opus par rapport aux relations, surtout amoureuses. Même si il est vrai que les divers sentiments véhiculés sont bien rendus et touchants, quand le sport qu’est le volley a été apporté avec tant d’importance dans les précédents volets, on aurait pu espérer que ce sport prenne une dimension plus étoffée, remplie d’enjeux. Maintenant il n’y a plus qu’à espérer que l’auteure puisse redonner cette dimension à la série pour les prochains volumes.


titali


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
titali

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News