Chronique - Webtoon - Clean with passion- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Chronique - Webtoon - Clean with passion


Samedi, 15 May 2021 à 15h00 - Source :Chronique Webtoon

Cela fait maintenant quelques mois que le groupe Delcourt a lancé sa plateforme de webtoon : Verytoon. Et, je ne vais pas vous mentir, je suis loin d'être emballée par le projet. Car nous avons déjà plusieurs plateformes : Delitoon, Line Webtoon, Izneo aussi dans une moindre mesure, Tappytoon qui a récemment offert une traduction en français... Avons-nous vraiment besoin que chaque éditeur se lance dans le webtoon ?


J'étais d'autant plus refroidie en voyant les premières séries à être annoncée, notamment le célèbre Solo Leveling qui... Ne m'intéresse pas du tout. Stratégiquement parlant, c'était un coup de maître de lancer cette plateforme, et la collection en physique, avec ce titre, c'est vrai. Notamment parce que cela vient combler un petit vide du côté des autres plateformes dont je vous ai parlé plus haut, qui ont plutôt miser sur les BLs et les « isekai à la coréenne ». Notons également que la série avait déjà une sacré petite communauté de fans qui l'attendait de pieds fermes... En supposant que Solo Leveling soit la locomotive que l'on espère pour le lancement de cette collection, et donc de la démocratisation du webtoon en version papier, on peut espérer des choix un peu plus osés éditorialement pour la suite, on croise les doigts... Moi j'attends toujours que quelqu'un licencie « Cheese in the trap », « Misaeng », « The Scholar Reincarnation » ou la petite pépite que j'ai découverte récemment, « Like a Butterfly », qui a été adapté en drama récemment, disponible sur Netflix sous le titre "Navillera".
Mais bon, nous ne sommes pas ici pour perdre du temps à parler de « Solo Leveling », de mes petites envies personnelles mais pour parler de ce que « Verytoon » a d'autres à nous proposer.

Bref, après avoir donné mon avis sur la plateforme et son lancement, il est temps d'arriver sur ma première chronique d'une de ses séries. Alors, je sais, vous allez penser que je ne lis que des romances et des isekais à la coréenne en webtoon (ce qui est très vrai) mais je vous assure qu'on passera sur les autres genres plus tard, mais j'attends qu'on atteigne aux moins 20 chapitres avant d'en parler. En tout cas, nous allons aujourd'hui parler de « Clean with passion », une romance adulte très rafraîchissante.



« Clean with Passion », c'est l'histoire d'une rencontre détonante. Celle de Seon-Gyeol, un chef d'entreprise de ménage germanophobe et d'une jeune fille qui semble ne pas connaître le mot ménage... Une rencontre explosive !
Au début de ma lecture, je ne savais pas trop quoi penser de ce webtoon, je vais vous l'avouer. Les premiers chapitres ne prennent en compte que le point de Seon-Gyeol, le patron germanophobe, qui veut que tous les espaces dans lesquels il se rend, soient impeccables. Il ne supporte pas qu'on le touche, et la moindre petite crasse le rend fou. Une véritable phobie, ça je vous le dis. Au point d'en impacter considérablement son entourage (cette scène de l'horreur où l'on voit le chat de sa mère raser parce qu'il ne supporte plus les poils... Mon petit cœur...), et notamment son entourage professionnel. Son exigence de l'extrême fait fuir les employés, et il va se retrouver à devoir accepter un drôle d'oiseau dans son équipe. Une certaine Oh-Seol, qui ne semble pas connaître le mot ménage, qui mange des glaces infectes, qui ne semble pas remarquer qu'elle est couverte de peinture, qui vient travailler avec des vêtements déchirés... Bref, son cauchemar qui prend vit. Alors on le voit tout essayer pour la faire renvoyer, surtout quand il commence à suspecter qu'elle soit venue travailler ici pour le séduire. Pourtant, alors qu'elle ne cesse d'obséder son esprit, de petits changements vont commencer à opérer, et sa phobie va peu à peu reculer...
Ce qui est assez déroutant dans ces premiers chapitres, c'est qu'on se prend rapidement de sympathie pour la jeune fille, on la sent assez innocente, sincère, mais certaines de ces paroles portent à confusion, comme certains de ces comportements. Comment peut-on être aussi négligeant avec soi-même ? Comment peut-on se dire que les saletés disparaissent d'elle-même ? Pleins de situations cocasses quand elle se passent avec le directeur, mais qui nous questionnent. Tant et si bien qu'au bout d'un moment... Et bien on finit par rentrer dans les délires de Seon-Gyeol, et à croire ce qu'il pense. Pourtant, Aengo, l'auteur, va nous distiller des informations au compte-goutte, jusqu'au moment où l'on va passer au point de vue de la jeune fille. Et tout va prendre sens. Et à partir de là je vais spoiler un peu, dont je vous conseille d'aller lire le début si vous ne voulez pas que la surprise soit gâchée...



- SPOILER ALERT -

On apprend dans un premier temps que Oh Sol n'a pas d'odorat ni de sens du goût. Un handicap qui a impacté son quotidien, car elle ne sent pas quand elle est sale, ni quand son intérieur l'est. En revanche, elle deviendra l'atout de son équipe de nettoyage, elle sera vu comme une sauveuse des situations « à risque » (notamment lors de l'affaire des « clémentines pourries »...). Mais ensuite, nous apprenons le plus dur : la jeune fille a perdue ses deux repères dans sa vie, ses parents, lors d'un accident de voiture. Elle se retrouve livrée à elle-même, et après avoir eu du mal à faire son deuil, au point d'avoir eu des idées noires, la voilà décidée à changer. Notamment dans un secteur qui lui est aussi étranger que le ménage, et qui lui rappelle ses parents, pour le meilleur et le pire.
À partir de ce moment-là, le personnage prend une tout autre dimension, et moi qui l'aimait déjà beaucoup, je l'ai adorée. L'histoire semble donc être très bien partie, bien que nous ne soyons qu'aux prémisses de la romance entre les deux. Seon-Gyeol développe tout juste un intérêt pour elle, et il s'en est rendu compte au moment où il a remarqué qu'elle semblait avoir de l'intérêt pour un autre de ses employés. Quand à Oh Seol... Elle est en pleine reconstruction. Trouvera-t-elle son équilibre auprès de ce directeur un peu fêlé, ou bien auprès de quelqu'un de plus posé et sensé ?
Bien évidemment, ce webtoon, c'est aussi une petite galerie de personnages secondaires croustillants, qui risque encore de s'étoffer, mais qui est déjà bien fournie. Ce qui est sûr, c'est qu'il ne semble y avoir personne de malveillant dans l'entourage de nos deux héros, et ça, ça fait un bien fou. Au final, on se rend compte ici que nos deux héros sont leurs propres freins à leur bonheur, l'un car il n'arrive pas à surmonter sa phobie, et préfère s'en accommoder, l'autre car elle n'arrive pas à faire son deuil. Alors, quoi de mieux qu'un entourage bienveillant dans ces cas-là ? Encore faut-il avoir l'envie d'être aider, bien évidemment...

Au niveau du dessin, celui-ci est très propre et agréable. Le style d'Aengo est magnifique (dans le style « shojoesque » bien sûr ) et elle aime donner de la rondeur à ses personnages, alors quand on ajoute à ça sa gestion des couleurs, le tout a un rendu très doux. D'ailleurs, ce style ne vous sera sans doute pas inconnu car elle est aussi connue pour une série en cours sur Line Webtoon, « Dangereux sourire », dont on parlera une autre fois !
En ce qui concerne le travail de Verytoon... Si je n'ai pas de problème pour le moment avec la traduction, ce n'est pas vraiment le cas pour l'édition. On sent qu'il y a un effort, très appréciable, dans la diversité des typos, des couleurs de polices en fonction des situations, mais je n'arrive pas à m'expliquer les problèmes pour les bulles de « hurlements ». Dans celles-ci, j'ai l'impression que le texte est mis... Un peu n'importe comment. Et je ne me l'explique pas parce que justement, ce problème n'est pas ailleurs que dans ces bulles précises... Bon. C'est un détail, mais vu que les personnages crient assez souvent... Il est un peu récurrent.

En somme, « Clean with passion » est une superbe comédie romantique. L'humour marche très bien, les personnages sont supers attachants, et chacun à son petit quelque chose qui nous permet de le reconnaître tout de suite. De plus, Aengo a très bien su gérer sa narration dans les premiers chapitres, en alternant les points de chaque personnage, nous montrant comment certains événements peuvent être vécus totalement différemment. Bref, si vous aimez les comédies romantiques, sautez vite dessus, et si vous ne voulez pas attendre, sachez qu'un drama a adapté ce webtoon et qu'il est disponible sur Netflix notamment. Je n'avais personnellement regarder que le début à l'époque et... J'ai re-regardé vite fait après avoir lu premiers chapitres du webtoon et ils ont trahi dès le premier épisode tout le personnage de O-Sol... Bon, à vous de voir si cela vous tente, moi je vais passer ! Ahlala, on est loin d'une adaptation à la Cheese in the Trap, c'est dommage !
  
L'avis du chroniqueur
kayukichan

Samedi, 15 May 2021
17 20




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Qu'est-ce qu'il a contre les Allemands, Seon-Gyeol ? Plutôt que germanophobe, il ne serait pas germophobe ? Après, l'un n'empêche pas l'autre, mais ça ne semble pas cadrer avec le contexte...

Mitsuko62

De Mitsuko62 [1813], le 18 May 2021 à 22h10

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News