Chronique manga numérique: Switch Me On, chapitres 1 et 2- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Chronique manga numérique: Switch Me On, chapitres 1 et 2


Dimanche, 03 November 2019 - Source :Akata

Comme on a déjà eu l'occasion de le dire, cela fait plusieurs mois que les éditions Akata cherchent à bien développer leur offre numérique à travers des titres proposés d'abord uniquement en dématérialisé chapitre par chapitre, parfois en simultrad, avant d'être voués à sortir plus tard en version papier. Et depuis début octobre, ce sont deux mangas féminins matures et à tendance érotisante qui sont venus enrichir le catalogue numérique de l'éditeur: Back to You et Switch Me On, deux récits issus du Comic Tint de Kôdansha, un magazine japonais exclusivement numérique, proposant des shôjo/josei plus mûrs avec des personnages adultes et réalistes, et lancé par la direction éditoriale des magazines Kiss et Be Love en avril 2018. Les chapitres 1 et 2 de ces deux séries sont parus respectivement chez nos e-libraires le 3 et le 24 octobre, et après être revenus la semaine dernière sur les débuts de Back to You (lire la chronique), on vous propose aujourd'hui de revenir un peu sur les débuts de Switch Me On.

  

En cours depuis 2018 au Japon sous le nom Honnou Switch avec un 15e chapitre paru cette semaine, cette romance adulte est l'oeuvre d'une autrice pas tout à fait inconnue en France: KUJIRA, qu'Akata nous avait fait découvrir en septembre avec le premier volume du très joli Entre Deux. Très active depuis le milieu des années 1990 et ayant une carrière riche de nombreuses oeuvres, la mangaka devrait offrir ici toute son expérience et sa maturité à sa nouvelle histoire d'amour.

Cette histoire d'amour, elle entre très vite dans le vif du sujet, en présentant deux jeunes adultes en plein ébat sur la première page. Pourtant, à son réveil, Koyori Hoshi, 26 ans, n'arrive pas à croire qu'elle vient de coucher avec Hijiri Akiyama, son ami d'enfance, celui qui a toujours été à ses côtés et qu'elle connaît depuis qu'ils sont bébés. S'ils en sont arrivés là, c'est parce que la jeune femme, peu de temps avant, a été larguée par son petit ami Sôsuke d'une manière assez odieuse (il sortait avec une autre femme en même temps, et celle-ci est tombée enceinte) et qu'elle n'a pas forcément eu la réaction adéquate face à cette nouvelle. Noyant littéralement son chagrin dans l'alcool en ruminant le problème auprès de son ami de toujours, elle a fini par se laisser aller face aux paroles de Hijiri, celui-ci lui ayant même clairement dit qu'il l'aime pendant l'acte, c'est d'ailleurs l'une des seules choses dont Koyori se souvient clairement. Pourtant, Koyori, au réveil, n'en revient toujours pas de ce qu'elle a fait, affirme qu'elle préférerait oublier, tandis que Hijiri dit alors que ce n'était pas sérieux. Sur cette base, sauront-ils faire la part des choses ?

KUJIRA nous plonge ici dans les affres sentimentaux de deux jeunes adultes de 26 ans qui se connaissent depuis toujours, et qui se sont toujours considérés comme les plus chers amis du monde, sans rien de plus. Ou presque, comme on pourra vite et bien le cerner à travers à travers certains souvenirs du collège et du lycée de Koyori. On a là deux héros qui se connaissent quasiment sur le bout des doigts: leurs parents étaient amis et voisins, de bébés jusqu'à jeunes adultes ils ont toujours été ensemble au point de même travailler désormais dans le même immeuble dans le domaine du jeu vidéo, ils n'ont eu de cesse de toujours tout se confier pendant 26 années d'une inébranlable amitié... enfin, se confier "presque" tout, mais l'heure est peut-être venue que ça change, si tant est qu'ils y parviennent.

  

KUJIRA dévoile ici des talents narratifs évidents, car en seulement deux chapitres d'une trentaine de pages chacun, à travers des petites introspections et des souvenirs rapides, elle parvient à nous faire ressentir à quel point Koyori et Hijiri se connaissent depuis toujours, ont tout connu ensemble et ne s'imaginent pas l'un sans l'autre... en tant qu'amis. Et c'est alors avec les mêmes qualités narratifs qu'elle parvient à les faire s'interroger sur leur lien, où dans le fond il y a peut-être plus que de l'amitié. Mais auront-ils le courage de passer à une autre étape, au risque de mettre en péril cette amitié qu'ils ont bâtie pendant tant d'années ? La réponse arrive dès la fin du chapitre 2, et là aussi ça fait du bien: la mangaka ne traîne pas inutilement, ses personnages sont adultes, ils ont de l'expérience et ils cherchent à prendre des décisions et à avancer, même si évidemment ils ont leurs petits moments de doutes et d'égarement qui les rend on ne peut plus humains et crédibles. Surtout, de par le fait qu'ils se connaissent depuis toujours, Koyori et Hijiri ont l'un envers l'autre un profond respect mutuel, leur relation ne pourra alors qu'en ressortir plus grande, plus jolie et plus attachante.

Visuellement, KUJIRA dévoilait un très joli trait dans Entre Deux, et elle confirme ici, tout en sachant apporter la pointe de maturité supplémentaire autour de ses héros adultes. Là où pas mal de shôjo/josei matures "érotiques" (dont Back to You ou GAME) proposent un trait fin et assez anguleux, ici on a quelque chose proposant un peu plus de rondeur, jusque dans la silhouette de Koyori, et cela apporte un aspect assez doux et même tendre.

  

Notons aussi qu'en proposant en octobre Switch Me On, les éditions Akata ont été maligne, tant cet autre récit de KUJIRA fait en quelque sorte écho à Entre Deux, sa précédente oeuvre sortie en septembre. Là où Entre Deux interroge les rapports d'amitié et d'amour pendant la puberté de l'enfance à l'adolescence, les débuts de Switch Me On proposent un peu la même chose mais à l'âge adulte, comme une sorte de suite logique.

Au Japon, on l'a appris cette semaine avec la publication de son 15e chapitre: Switch Me On va être la toute première série du magazine numérique Comic Tint à avoir droit à une version papier, avec un premier tome attendu en janvier. Sans doute est-ce là un signe de forte popularité de la série dans son magazine, et ce ne serait clairement pas étonnant, tant en seulement deux chapitres KUJIRA installe déjà un récit riche, mature, au propos très bien tourné, visuellement très agréable, et porté par deux personnages principaux instantanément attachants tant ils peuvent sembler comme nous.
   
L'avis du chroniqueur
Koiwai

Dimanche, 03 November 2019
16 20




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

J'ai vraiment envie de lire ce titre... Je finirai peut être par craquer sur l'offre numérique...

 
peachgirll

De peachgirll [5985], le 04 November 2019 à 21h04

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Il manque un petit ''c'' dans le titre de la publication pour Switch me On !

addada

De addada, le 03 November 2019 à 18h42

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News