Aperçu du manga 7th Garden chez Delcourt/Tonkam- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Aperçu du manga 7th Garden chez Delcourt/Tonkam


Lundi, 14 August 2017 - Source :Delcourt/Tonkam

Delcourt/Tonkam a dévoilé un extrait du manga 7th Garden, dont les deux premiers volumes sortiront simultanément le 30 août. Vous pouvez retrouver cet extrait en bas de cette news.

Lancée en 2014 dans le Jump Square de Shûeisha, cette série compte à ce jour 8 volumes, et nous permettra de retrouver pour la première fois seul aux commandes le mangaka Mitsu Izumi, que nous avons découvert chez Panini avec la version manga d'Ano Hana.

Ce shônen d'action aux accents ecchi devrait croquer une histoire d'amour impossible sur fond de vengeance et de lutte entre anges, démons et humains.



Synopsis :

Depuis qu’Awyn a libéré Würde, une femme démon, elle ne cesse de lui proposer de signer un pacte avec elle. Mais Awyn, qui est devenu jardinier, n'a besoin de rien et coule des jours heureux aux côtés de la fille de son maître. Le jour ou une purge est ordonné et son petit village attaqué, sa bien-aimée se retrouve en danger. Il accepte alors de vendre son âme et de déchainer sa colère.
   






Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

J'ai lu quelques chapitres en scantrad. Graphiquement, c'est excellent. le design est détaillé, les scènes d'action sont lisibles et spectaculaire. Pour le scénario, c'est du classique de chez classique, des enemis qui arrivent un par un pour se faire laminer avec des scènes de tranche de vie entre chaque combat, qui sont bien entendu le prétexte à du fan service là aussi trés classique, à base de tenues de soubrettes (sérieux, c'est quoi ce fétichisme japonais sur les domestiques?) et de personnage féminin se glissant dans le lit du héros pendant son sommeil. 

 

Bref, un manga sans prise de risque mais sans gros défaut non plus du coup.

 

Le seul véritable bémol réside dans le manque de charactère des personnages. Tous sont des cliché, bien sûr, mais le vrai problème est leur manque total de profondeur: les méchants anges sont des sadiques qui considèrent les humains comme des insectes, les partenaires des anges sont des pantins décérébrés qui croient aveuglément tous ce qu'on leur dit (à leur décharge, ils sont censé être choisi exprès pour cela), et les habitants du manoir et du village sont tous des gentils campagnards insouciants et satisfait de couler des jours tranquilles, le héros Awyn en tête. Celui-ci a l'initiative d'une brique, et en dehors de la défense du village, Würde doit pratiquement le trainer par la peau du cou pour qu'il participe à sa vengeance.

Würde est d'ailleurs le seul élément qui se démarque, grâçe à ses crises de rage. Celle-ci sont particulièment bien réussies, tant par les dialogues que par les graphismes, la petite diablesse frivole tombe le masque et laisse la place à une véritable bête folle de colère et de souffrance, éructant sa haine avec une telle intensitée qu'elle laisse le lecteur et tout les personnages pantois au point qu'on se demande si elle n'est pas la véritable méchante. Quand elle tombe le masque, elle n'a rien à envier à des personnages issuent d'univers beaucoup plus sombres, comme Guts de Berserk. Si le manga était au niveau de ces scènes, il serait classifié seinen.

Hurleguerre

De Hurleguerre, le 14 August 2017 à 14h43

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News