Test du jeu Way of the Samurai 3- Actus manga
actualité manga - news illustration

Jeux Video Test du jeu Way of the Samurai 3


Lundi, 23 March 2015

Way of Samurai 3 s'est fait attendre en Europe pendant presque deux ans après sa sortie en novembre 2008 au Japon, mieux vaut tard que jamais pour une version française avec les sous-titres s'il vous plaît ! Troisième épisode d'une série débutée sur Playstation 2, Way of the Samurai 3 ose le pari d'offrir plus de possibilités, toujours sur fond de samurais. Manga News a plongé pour vous dans cet Onimusha buissonnier, retour sur les qualités et défauts d'un titre vraiment à part.




Code Bushido

L'aventure débute sur un champ de bataille jonché de cadavres, la pluie tombe d'un ciel grisé de fumée : un rapide coup d'œil alentour suffit à se rendre compte que personne n'a été épargné à part nous. La situation mise en place, c'est au joueur d'écrire la suite de l'histoire de son héros solitaire. Trois factions se livrent une guerre sans merci dans la province d'Amana : les paysans du petit village de Takatane veulent se libérer de l'étreinte des samurais militarisés de Shuzen Fujimori, tandis que les bandits du clan Oka veulent renverser ce pouvoir tyrannique et rétablir ce qu'ils considèrent être les valeurs originelles des samurais. A nous de choisir la cause à défendre, sachant qu'il est tout à fait possible de jouer à son propre compte et de trahir nos rangs à n'importe quel moment. Choix est donc laissé au joueur par le biais de dialogues à choix multiples, mais également par la possibilité de sortir son katana dès qu'on en ressent l'envie, ou au contraire de s'agenouiller révérencieusement pour renforcer ou améliorer les liens avec un PNJ.




Samurai à temps plein

Les mécaniques de jeu sont des plus classiques, et même si les combats deviennent intéressants avec le temps (avec la possibilité de frapper avec la tranche du katana), on pestera de nombreuses fois sur une caméra aux réactions incompréhensibles. Ce défaut souligné, le reste n'étonne guère : magasins, forgeron, apprentissage de nouvelles techniques et gestion du jour et de la nuit sonnent ici comme normaux plus qu'extraordinaire. La faute à une aire de jeu des plus réduite, sur laquelle l'on fera vite de ne plus compter les aller-retour effectués. La quête d'argent n'est également pas franchement intéressante, entre chercher les culottes d'une petite vieille et s'occuper d'un bandit caché dans une cabane en bois, les missions secondaires se font plus par nécessité que par plaisir. La progression scénaristique est indiquée par un point d'exclamation s'affichant sur la carte d'Amana, indiquant où l'on doit se rendre pour faire avancer le Schmilblick.




Continue ?

Heureusement l'ambiance est elle au rendez-vous, aidée par une bande-son de qualité et des sous-titres français honorables. La plus grande force de ce Way of the Samurai 3 étant bien évidemment de proposer au joueur une aventure unique comptant pas moins de vingt et une fin différente ! L'on ne s'empêchera cependant pas d'émettre un petit bémol à ce libre choix : certaines fins arrivent plus que prématurément, alors même que l'on n’a pas visité la moitié de la carte ni même eu le besoin d'uprader son équipement. Le titre mise donc tout sur sa rejouabilité : des points sont attribués au joueur en fonction de ses performances en fin de partie, permettant de débloquer de nouveaux skins ou bonus pour la session suivante. Un système de scoring pas déplaisant, qui incite le joueur à retenter l'aventure une seconde fois sous un angle différent.




Mal aux yeux

Le principal critère qui interpelle plus encore que son côté "aventure dont vous êtes le héros", c'est la laideur de ce Way of the Samurai 3. Les textures sont parfois dignes d'une Nintendo 64, tandis que les PNJs d'une même faction semblent tous s'être clonés entre eux. Seul le héros s'en tire avec les honneurs, pour le reste tout ou presque est à revoir. C'est malheureusement ce point qui finit par faire pencher le titre du mauvais côté de la balance, ajouté notamment au problème récurrent de caméra précédemment cité. Si l'on aurait pu mettre cette faiblesse graphique au compte de sa vieillesse, il est impossible de nier que même en 2008, on faisait vraiment mieux.




Trahison

Way of the Samurai 3 est donc une petite déception, accumulant erreurs de narrations, combats bancals et finitions d'un temps que l'on croyait révolu. L'on ne retiendra de positif que son ambiance, et surtout sa rejouabilité conséquente. Pour le reste, espérons qu'Acquire continuera de développer cette série pas dénuée de charme, mais accusant, avec ce troisième épisode, un moteur graphique à refondre quasi intégralement.

11/20

Chroniqueur : Argod Argam




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News