Test - Mass Effect 3- Actus manga
actualité manga - news illustration

Jeux Video Test - Mass Effect 3


Lundi, 24 Febuary 2014 à 14h30

Aujourd'hui, notre chroniqueur Erkael termine son tour d'horizon de la saga Mass Effect, avec sa chronique de la version Xbox 360 de Mass Effect 3 !




Série de SF d’envergure, Mass Effect a marqué toute une génération de joueurs qui ont encore du mal à se remettre du choc provoqué par ces jeux ! Après un premier opus surprenant et tout simplement bluffant, mais surtout après un second épisode quasiment parfait en tout point, ce troisième volet vient clore cette remarquable saga d’une manière exceptionnelle. Attendu de pied ferme par de nombreux fans, cette conclusion aura fait polémique et fait couler beaucoup d’encre. Difficile de passer après ME2, peut être le jeu le plus immersif qui soit, tellement réussi qu’il a suscité d’énorme attentes pour de troisième volet qui possède un héritage incroyable !

Dans le premier jeu, Sheppard découvrait l’existence des Moissonneurs, race antique et terrifiante, et tentait de repousser leur invasion. Dans le second volet, il recrutait un équipage de psychopathes pour attaquer ses ennemis directement dans leur dimension…mais cette fois ça y est, après avoir repoussé l’inéluctable par deux fois, les Moissonneurs envahissent notre univers et la Terre en particulier !
Alors que vous exposez ce que vous savez sur la future invasion, les Moissonneurs attaquent la Terre et détruisent des villes entières. C’est par cette entrée en matière, dramatique mais absolument magnifique (les cinématiques, la musique…le jeu commence à peine qu’on a déjà les larmes aux yeux) que commence le monument Mass Effect 3 !

Très rapidement on plonge dans cette ambiance de fin du monde, de guerre élargie, sans parler de la superbe séquence d’intro… Sheppard fuit sur la Citadelle… il fuit pour mieux organiser la contre attaque et rassembler une armée suffisamment puissante pour repousser les Moissonneurs, chose qui n’a jamais été faite depuis des cycles et des cycles que ces derniers exterminent les races les plus évoluées, ne laissant se développer que les civilisations les plus archaïques, jusqu’au cycle suivant.
On découvre alors une Citadelle devenue un refuge pour tous les peuples ayant subis les assauts des terribles Moissonneurs. Des étages entiers de la gigantesque Citadelle sont alloués aux réfugiés, des infirmeries de fortune sont mises en place, les tensions entre les peuples sont ravivées…c’est dans ce contexte chaotique que vous devez prendre les choses en main et rassembler non pas un équipage cette fois, mais des races entières !




Comme le précédent, ME3 est découpé sous forme de chapitres, et bien qu’on doive suivre une ligne directrice plus ou moins dirigée, on peut effectuer certaines missions avant d’autres, ce qui aura une influence sur l’équipage, l’ordre dans lequel on va rallier les membres et qui influera aussi sur les interactions entre les personnages. Bien évidemment de nombreuses quêtes secondaires seront proposées pour le plus grand plaisir de tous les fans qui pourront explorer ce monde d’une vastitude impressionnante ! Là encore pas d’ordre pour les quêtes secondaires, on les fait à peu prés quand on veut, c’est juste une question de timing et d’immersion dans le scénario !
Bien entendu qu’il s’agisse du scénario principal ou des missions secondaires, tout est incroyablement immersif car tout est remarquablement bien écrit, à l’image des précédents. Le scénario est absolument remarquable et il s’en dégage une profondeur incroyable, tout est intriqué habilement, à tel point que souvent il nous arrive d’oublier si on est en train de suivre la quête principale ou de remplir une mission secondaire tant ces dernières sont bien construites et importantes pour la cohérence de l’ensemble. Tout fait lien et notamment avec les deux précédents opus de la saga. On croisera de nombreux personnages rencontrés dans ME1 ou ME2, certains auront un rôle essentiel, d’autres feront juste coucou, et on se plait à retrouver tous les membres de notre équipage qui nous a courageusement suivi dans la mission suicide du 2…du moins ceux qui auront survécus. Car est il nécessaire de préciser que toutes les actions effectuées dans les deux premiers auront des conséquences dans ce troisième opus. En fonction de vos choix telles ou telles surprises vous attendent. Bien évidemment ne seront accessibles que les personnages que vous avez maintenus en vie dans les deux premiers. Bien entendu on peut également jouer à ME3 sans avoir fait les deux précédents mais dans ce cas on perd énormément d’intérêt. On trouvera de nombreuses anecdotes et références qui raviront les joueurs s’étant déjà régalés sur les deux premiers.
On pourra même reprendre la romance entamée dans un des épisodes précédents si on retrouve l’élue de notre cœur. Et à ce niveau les développeurs ont pensés à tout. Qu’on joue un homme ou une femme, il y a de nombreux personnages à séduire…du sexe opposé ou du même sexe…qu’on le veuille ou non cela rajoute encore une dimension incroyable à ce jeu !

Mais revenons sur notre équipage : on aura le plaisir de retrouver le charismatique Garrus et l’énigmatique Tali pour la troisième fois consécutive (si ils ont survécus à la mission suicide du second donc), ensuite on retrouve également la belle Liara qui nous revient du premier ainsi que Ashley ou Kaidan en fonction de qui vous avez sauvé dans le premier. Le reste de votre équipage sera composé de deux nouveaux venus : James Vega un marine gonflé aux hormones, clairement le personnage le moins intéressant de la trilogie (et là on regrette Legion, Wrex, Thane, Mordin et tous les autres) et IDA, l’intelligence artificielle du Normandy qui prend corps ici et qui vient en quelque sorte remplacer Legion pour représenter les synthétiques. Enfin, en téléchargeant un DLC, vous aurez la possibilité de vous adjoindre les services de Javik, le dernier des Prothéens, race mythique dont on entend parler depuis le premier épisode (ah, la séquence de Vigil dans le premier…)
On constate que l’équipage est ici bien moins fourni que dans le second et on ne peut que le regretter, mais rassurez vous, vous croiserez tous les autres à un moment ou à un autre du jeu, tous joueront leur rôle dans ce conflit aux dimensions dantesque.




En effet s’il ne vous rejoigne pas sur le champ de bataille, ils rejoindront malgré tout votre vaisseau ou en tant cas deviendront vos alliés en ralliant leurs races. Car comme dit précédemment, cette fois ce n’est pas un équipage qu’il faut recruter mais rallier des races entières. Et les anciens membres d’équipages vous serviront d’ambassadeur !
Mais les choses ne seront pas aussi simples, bien au contraire, car toutes ces races sont en conflit et vous adjoindre les services de l’une d’entre elles équivaut à vous mettre à dos ses ennemis. Des choix cruciaux devront être fait tout le long du jeu. Dans un premier temps vous devrez d’abord favoriser la paix entre les Turiens et les Krogans, mais pour que les Krogans acceptent de vous aider, vous devrez résoudre le problème du génophage, le virus qui stoppe leur natalité…au risque de faire des Galariens vos ennemis…vous serez amenez à choisir entre les Krogans et les Galariens, tout comme plus tard vous serez obligé de choisir entre les Quariens et les Geths, car oui, vous pourrez rallier les Geths… Tous ces choix seront d’une importance capitale pour la suite du jeu mais également pour les personnages qui vous accompagnent. En effet si vous aviez la possibilité de tous les sauvez dans le second en fonction des choix effectués, vous devrez obligatoirement faire des sacrifices dans ce troisième opus, un peu à l’image du premier ou devez choisir en Kaidan ou Ashley. Des moments atroces, purement déchirants que vous ne serez pas prêts d’oublier, des moments qui risquent fort de vous arracher des larmes pour peu que vous suiviez ces personnages depuis le début…comment ne pas être abattu quand l’un d’entre eux se sacrifie pour le bien de tous sur une musique épique…de tragiques et magnifiques moments !

Ces grandes décisions devront être prises au cours de la trame principale mais vous serez amené à en prendre d ‘autres au cours des missions secondaires, votre objectif principale étant de collecter tout ce qui peut être utile pour l’effort de guerre. Cela passe par rallier des races mineures ou simplement trouver des matériaux utiles pour la guerre, ou encore sauver une équipe de scientifiques qui seront capables de fabriquer de nouvelles armes pouvant vous aider.
Toutes ces actions vous attribueront des points comptabilisant pour l’effort de guerre, alimentant votre force militaire, en sachant qu’en fonction du score la fin peut être altérée. Ainsi les missions annexes ne le sont pas réellement et vous ne serez pas en mesure de lutter contre les Moissonneurs si vous n’en avez pas effectué quelques unes. Ce qui aura bien entendu une influence sur la durée de vie du jeu.




Bien entendu on retrouve cette multiplicité de choix dans les dialogues avec des réponses standards ou bien considérés comme conciliantes ou pragmatiques, ce qui alimentera votre score dans l’un des profils (pragmatique ou conciliant donc) ce qui vous offrir des choix plus tranchés pour la suite (ou pour une nouvelle partie), ce qui pourra peut être sauver quelques uns de vos camarades…mais pas tous malheureusement.

Concernant le gameplay, pas grand chose de nouveau par rapport au précédent, mis à part que Sheppard possède davantage de mouvements. Les affrontements sont toujours aussi dynamiques, qu’on joue en version bourrin ou de manière plus stratégique. L’IA du jeu est terriblement bien pensée et vos alliés sur le terrain vous seront d’un grand secours, surtout face aux nouvelles créatures qui vous attendent, dont certains vous feront littéralement froid dans le dos et provoqueront chez le joueurs de grands moments de pression ! Par contre on retrouve le même armement, pas de grandes nouveautés ici, mais qu’importe il est suffisamment fourni.
Les mods font leur retour pour améliorer vos armes, mais cela reste moins lourd et donc plus facile à gérer que dans le premier.

Bien entendu il faut évoquer la fin qui a fait débat, qui n’a pas plu à tous mais elle reste très correct et à bien y réfléchir cela ne pouvait finir autrement !

Un peu en dessous du second, ME3 reste un chef d’œuvre qui vous fera vivre de grands moments inoubliables.




Graphismes :
Tout dans l’ambiance est absolument magnifiques, les décors sont variés et incroyablement beaux, les jeux d’ombres et de lumière sont superbes, seul le moteur concernant les personnages peine quelque peu à suivre, mais rien de catastrophique.

Bande son :
Tout en retrouvant les thèmes des précédents, on se laisse envoûter par des musiques qui resteront ancrées et qui ne manqueront de provoquer des émotions quand vous les réentendrez. Les voix sont elles aussi remarquables et convaincantes. Un sans faute.

Durée de vie :
Facilement une bonne quarantaine d’heures, voir une cinquantaine pour tout faire, mais même sans passer par les missions secondaires (ce qui serait juste un atroce gâchis), vous ne le bouclerez pas en moins de vingt heures. Et c’est sans parler des DLC de grande qualité qui rajouteront quelques heures aux compteurs.

Scénario :
Une pure merveille ! Mais c’est sans surprise, ce n’est que la continuité des précédents ! C’est profond, immersif, pleins de surprises, procurant de nombreuses émotions… Seule la fin pourrait en faire tiquer…

Jouabilité :
Ceux qui auront joués aux précédents retrouveront immédiatement leurs marques. C’est bien pensé, intuitif, à la fois simple et complet…là encore rien à dire !

En résumé :
Une pure merveille à tous les niveaux ! Bien entendu pour en profiter pleinement, il faut avoir fait les deux premiers et importer sa sauvegarde pour bénéficier de toutes les conséquences de nos décisions au fil de la saga. Un titre épique qui vient clore une saga épique qui fera à jamais date dans l’histoire du jeu vidéo !
  
L'avis du chroniqueur
Erkael

Lundi, 24 Febuary 2014
18 20




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

ce jeu a l'air pas mal. les graphismes et les effets sont top et réalistes. la durée de vie du jeu est assez longue. il y a l'air d'y avoir pas mal de mouvements et d'armes diversifiés. après, c'est ce que je pense juste à lire l'article car je n'y ait jamais joué ni au 3, ni aux précedents.

venomphantom

De venomphantom [609], le 24 Febuary 2014 à 19h38

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

On le répète à chaque fois, mais on a pour principe de proposer justement des titres qui nous ont marqué, aussi récents qu'anciens. Nous n'avons pas pour objectif de concurrencer les sites de jeux vidéos, loin de là, mais plutôt de venir ou de revenir sur un jeu dont on a envie de donner notre avis. Et justement, cela permet pour la plupart des cas de se pencher sur des titres qui peuvent avoir tendance à être oubliés et de mettre en avant leurs qualités ou leurs défauts et, qui c'est, peut être attirer votre attention sur un jeu dont vous n'avez jamais entendu parler parce qu'il a été noyé par les pubs d'autres titres par exemple. Bref, c'est aussi un moyen de faire partager cette passion avec vous et d'en discuter, étant donné que nous sommes plusieurs fans de jeux vidéos dans l'équipe :)

Kiraa7

De Kiraa7 [2415], le 24 Febuary 2014 à 19h03

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

La critique est très intéressante mais je m'interroge sur sa pertinence sachant que le jeu est sorti en 2012. J'ai l'impression que le site propose souvent des critiques jeux 2-3 ans après, j'ai du mal à comprendre l'intérêt. Autant je le comprends pour les jeux tout juste sortis ou les jeux très anciens qu'on a envie de remettre en mémoire, autant là..Enfin c'est juste une question ouverte, pas une critique.

Le contenu reste tout de même intéressant, bravo à l'auteur :)

Lafcadio

De Lafcadio, le 24 Febuary 2014 à 17h30

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News