Critique - One Piece Film 3 BR- Actus manga
actualité manga - news illustration

Dvd Critique - One Piece Film 3 BR


Mardi, 10 September 2013

Découvrez dès maintenant la chronique de Takato consacrée à l'édition Blu-Ray du 3ème film One Piece : Le royaume de Chopper, l'île des bêtes étranges.
 

 
 
"Le royaume de Chopper x L’étrange île des animaux » est le troisième film de la saga One Piece, sorti en Mars 2002 sur les grands écrans nippons. L’histoire se déroule peu après le recrutement de Tony Tony Chopper, l’adorable renne, dans l’équipage du chapeau de paille. Approchant d’une île où se terrerait un fabuleux trésor, le Vogue Merry se retrouve projeté à cause d’un geyser et son équipage dispersé !
Du moins, seul Chopper s’est égaré, et le voilà au beau milieu d’étranges animaux accompagnés d’un unique humain, Mobambi. Pour cette faune, la venue des cieux de Chopper est un signe : il est le nouveau roi des animaux ! Mais non loin de là, alors que Luffy et les siens recherchent leur compagnon, un sinistre individu projette de s’emparer des cornes du roi, qui donnerait à celui qui les mangent un grand pouvoir…


Ce troisième film se différencie légèrement des deux précédents par son histoire moins convenue, qui fait preuve d’originalité. Dans un premier temps, le récit autour des animaux peut sembler très enfantin mais reste en cohérence avec l’univers d’Eiichiro Oda, tout en apportant une pointe de délire. Cette fois, Tony Tony Chopper est à l’honneur, ce qui n’est pas anodin étant donné la popularité du personnage. Nous découvrons un peu plus le jeune renne froussard à travers une histoire qui appuie énormément la détermination du petit animal, un aspect de sa psychologie qui le rend véritablement attachant. D’ailleurs, cette mise en avant du personnage de Chopper est le véritable point fort du film car scénaristiquement, nous somme dans le très classique.


Nos héros cherchent un trésor et sont confrontés à une nouvelle situation originale, puis sont amenés à se battre contre de dangereux adversaires. Les principaux combattants de l’équipage mènent ainsi leurs combats, puis le tout se conclut à travers une séquence héroïque et émouvante puis sur la victoire de Luffy. Rien de bien original dans le fond, nous retrouvons ces éléments à presque chaque arc de One Piece. Seulement, le plaisir est présent, d’une part parce que Chopper permet de renouveler le casting des films, mais aussi parce que les scénaristes tentent d’éviter le trop convenu. Par exemple, l’épéiste ne sera pas mis en déroute par Zoro, mais Sanji. C’est peu de chose, mais voilà qui permet d’instaurer une certaine originalité dans les combats.


Le film est d’une durée assez courte comparé aux productions actuelles, cinquante-cinq minutes précisément. Mais étant donné l’histoire assez peu ambitieuse du métrage, la durée est honnête et permet de développer l’intrigue et les affrontements en évitant les temps morts. Le rôle de divertissement est assumé, et nous passons un bon moment durant le visionnage.
Techniquement, les films de la saga fond un grand pas en avant. Ce troisième film est ainsi plus coloré, visuellement plus moderne. L’animation a été peaufinée et les combats s’avèrent plus étonnants que ceux des deux premiers métrages. Le tout est très joli, appuyant le plaisir du visionnage.
Du côté de l’édition, nous sommes dans le simple mais efficace.


Le disque contenant le film est présent dans un simple boitier blu-ray en plastique, mais l’ergonomie est bien présente grâce au travail de Kazé qui soigne les visuels et tranches des jaquettes pour un rendu cohérent sur les étagères. Le disque nous présente le film, mais aussi un court métrage délirant dans lequel l’équipage du Chapeau de paille et ses premiers adversaires disputent une partie de… football ! Après le mini-épisode présentant la danse de Jango, c’est avec plaisir que nous retrouvons ces courts métrages inédits.
Du côté du doublage français, les comédiens ne cessent de se faire à leurs personnages et les prestations sont appréciables. Dans le rôle de Chopper, nous retrouvons Marie Van Ermengen, une comédienne que nous avons entendue dans les rôles d’Anzu (Téa) et Mokuba dans les débuts de Yu-Gi-Oh ! et qui sait s’imprégner de ses personnages. Son travail sur le petit renne ne déroge pas à la règle tant la comédienne parvient à retranscrire le caractère froussard mais brave de l’animal.


Au final, ce troisième film de One Piece correspond d’avantage à l’univers crée par Oda. L’univers nouveau présenté se veut plus coloré et farfelu, et l’arrivée nouvelle de Chopper permet d’étoffer les métrages. Ainsi, nous assistons à un divertissement de bonne facture, qui ne vaut pas certes les productions récentes comme Strong World, mais qui fera passer un très bon moment aux fans de la série.
 




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News