Nouvelle rencontre avec Chihiro Tamaki- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Nouvelle rencontre avec Chihiro Tamaki

Lundi, 05 Août 2013 - Source :Cartoonist

Dans le cortège d'invités du Cartoonist 2013, nous avons eu le plaisir de retrouver Chihiro Tamaki. Après une première rencontre à Japan Expo en 2008, où nous avions eu tout le loisir de devenir sur son premier succès, Walkin' Butterfly (lire l'interview ICI), la mangaka nous est une nouvelle fois apparue en yukata et avec la sympathie qui la caractérise. Voilà l'occasion de revenir sur le parcours de cette auteure atypique, dont la carrière a été depuis enrichie du seinen Fool on the Rock et de sa série en cours au Japon : Ball Meets Girl
     
   
      
     
     
Manga-News : Bonjour, et merci pour cet entretien ! Vous êtes de retour en France après une première venue à Japan Expo en 2008. La France vous avait-elle manqué ?
Chihiro Tamaki :  En effet, c'est ma seconde visite en France, mais la première à Nice. Et honnêtement, je préfère le sud à la capitale ! (rires)
      
    
Depuis notre dernière rencontre, nous avons eu l'occasion de découvrir en France la série Fool on the Rock. Après la mode, pourquoi avoir choisi de vous intéresser à la musique, et plus particulièrement au rock ?
En réalité, pour Walkin' Butterfly comme pour Fool on the Rock, je n'ai pas choisi moi-même les thématiques : ce furent des suggestions de mon responsable éditorial. Le thème du rock a toujours été assez porteur, et c'est ainsi que je me suis lancé dans cette série.
   
    
Entre les deux séries, vos méthodes et votre rythme de travail ont-ils évolué ?
Oui, les séries touchant un domaine différent, il y a eu quelques changements dans ma manière de faire. La charge de travail a augmenté, en particulier car j'avais beaucoup plus de personnages à mettre en scène simultanément. Cependant, je pense que cela n'a pas réellement eu de répercussions sur le résultat final, ni sur mon style graphique.
   
       
             
      
Dans cette série, vous avez choisi de mettre en avant des héros masculins. Etait-il plus difficile pour vous de vous mettre dans leur peau ? 
Pas particulièrement, non. En réalité, je préfère même travailler sur des personnages masculins, car j'ai plus de plaisir à les dessiner !
       
   
D'ailleurs, vos héroïnes sont souvent des garçons manqués, que ce soit Michiko de Walkin' Butterfly ou, plus récemment, Hatsuko dans Ball Meets Girl. Pourquoi donnez-vous à vos protagonistes un tel caractère ? 
C'est sans doute parce que je suis aussi un garçon manqué ! (rires) Et que mon caractère doit ressortir davantage sur mes héroïnes féminines, je pense.
    
    
A ce sujet, on peut noter quelques références à d'autres œuvres dans vos mangas, en particulier vers des shonens (Ashita no Joe dans Walkin' Butterfly, par exemple). Aviez-vous des lectures de garçons dans votre enfance ?
Je suis passée par plusieurs stades : j'ai d'abord commencé par du shônen, en lisant le Sunday. En particulier, j'aimas beaucoup Urusei Yatsura (Lamu). Ensuite, je me suis mise aux lectures pour filles et j'étais passionnée par Hot Road de Taku Tsumugi, publié dans le Bestuma. Une histoire d'amour assez classique dans le genre, mais avec un côté "yankee manga" que j'adorais ! (rires) Et enfin, je m'intéresse aujourd'hui aux seinen, principalement avec la série des Kaiji (qui s'étale sur quatre saisons, la dernière étant encore en cours, ndlr).
       
    
    
    
Revenons sur Ball Meets Girl, série que vous avez lancée fin 2011, et qui signe pour la première fois une collaboration avec un scénariste, Masaya Tsunamoto. Qu'est-ce que cela a changé pour vous ? Intervenez-vous tout de même sur l'histoire ?
Ball Meets Girl est une série qui a pour thème le base-ball. Or, contrairement à mes séries précédentes, je ne connaissais pas vraiment le sujet avant de l'aborder, c'est pourquoi je collabore aujourd'hui avec M. Tsunamoto. Il s'occupe du scénario dans sa globalité et son aide sur les parties techniques me sont précieuses. En contrepartie, je conserve une liberté totale sur la création des personnages ainsi que sur la mise en scène des planches. En comparaison, si l'on travaillait sur un film, il serait le réalisateur et moi son actrice, interprétant ses directives à ma manière.
    
     
Partie d'un sujet très féminin comme l'est la mode, vos histoires se sont orientées par la suite vers des thèmes plus accessibles aux garçons. Est-ce que votre lectorat a évolué au fil des années ? Avez-vous eu plus de retours de lecteurs masculins ?
Non, j'ai remarqué qu'étonnamment, l'équilibre n'a pas vraiment changé depuis mes débuts. Même si les thématiques sont plus masculines, les lectrices ont continué à suivre mon style d'écriture.
        
  
       
     
Quelles sont les thématiques que vous aimeriez aborder, dans un futur plus ou moins proche ?
J'ai beaucoup d'idées en tête pour l'avenir, mais j'en ai une qui me tiendrait vraiment à cœur : une biographie de Helena Rubinstein, l'industrielle qui a fondé la marque de cosmétiques portant son propre nom. C'était une femme de caractère, réputée pour être une redoutable en affaires, mais qui a eu une vie passionnante. J'aimerais raconter sa vie en manga, mais hélas, les ayant-droits de la marque ne sont pas très favorables à ce projet. J'espère qu'un jour, la situation se débloquera !
     
      
Merci beaucoup !
     
    
         
Remerciements à Chihiro Tamaki, ainsi qu'à Suzuka de Nolife pour sa qualité d'interprète improvisée ! 




commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Interview très intéressante, merci MN :) 

Missmatsu

De Missmatsu [1050], le 05 Août 2013 à 12h49

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News