Critique - Adresse Inconnue- Actus manga
actualité manga - news illustration

Ciné-Asie Critique - Adresse Inconnue


Lundi, 30 April 2012 à 10h15

Cette semaine, Kimi nous fait découvrir l'un de ses coups de coeurs : Adresse Inconnue, film coréen de 2001 réalisé par Kim Ki-Duk, revenant sur les conséquences de la guerre de Corée.
  

     
     
De nos jours, les films évoquant l’histoire de la Corée se font rares : The President’s Last Bang avait uniquement évoqué l’assassinat du président Chung-hee. Adresse inconnue de Kim Ki-Duk vient s’implanter dans le décor en nous livrant une vision d’après-guerre de la vie coréenne dans les années 70. Avant de s’attarder sur le film en lui-même, il faut bien se plonger dans le contexte politique de l’époque.
   
Une vingtaine d’années s'est écoulée après la fin de la guerre de Corée. Cette dernière s’était déroulée entre 1950 et 1953 et qui avait pour opposants la Corée du Nord communiste et la Corée du Sud capitaliste. Afin d’éviter tout dérapage, les Etats unis, alliés de la Corée du Sud, jouaient le rôle de médiateur en se positionnant en plein milieu du champ de tir, et faisaient en sorte de prévenir toute agression de la Corée du Nord. La population, quant à elle, essayait de survivre aux déchirures de la guerre.
   
Adresse inconnue est la mention inscrite sur les lettres envoyées d’une ex-prostituée à son amant, un soldat d’origine américaine. Malgré les multiples retours, elle continue d’y croire et renvoie sans cesse cette même lettre accompagnée d’une photo de son fils : Chang-Duk, né de cette union entre ces deux personnes aux origines différentes. Chang-Duk et sa mère vivent dans un bus abandonné à l’écart de la ville et entretiennent des relations pour le moins tumultueuses. Ces relations ne sont pas appréciées de son père, qui n’hésite pas à employer la force pour lui faire comprendre la notion de respect. 
   
Au fur et à mesure, le spectateur fera la rencontre de Eun-Ok, une lycéenne borgne, et de Ji-Hun, un adolescent timide et muet, qui viendront se joindre à Chang-Duk. Les relations humaines sont très accentuées au sein du film, ces trois protagonistes essayant de soigner au mieux leurs blessures respectives. Le spectateur s’attachera aux acteurs et pourra comprendre leur douleur, leur mal-être dans cet environnement instable et très fragile. Il sera lui aussi mal à l’aise face aux situations qui lui seront présentées. 
   
Avec Adresse inconnue, Kim Ki-Duk évoque principalement le quotidien d’après guerre. Il nous montre également la violence des hommes envers leurs congénères et également envers les animaux. Si cette dernière n’est pas montrée telle quelle aux yeux du spectateur, le réalisateur saura choisir les plans les plus pertinent pour en faire ressentir tout l'impact. Qu'elle soit physique ou verbale, le résultat en sera le même au final. L’espoir tente de s’infiltrer à plusieurs reprises mais est tout de suite submergé par la noirceur de la situation. Certaines scènes seront difficilement soutenables, et il sera quasiment impossible de ne pas tourner de l‘œil pendant un court instant. La musique, quant à elle, sait se faire discrète et apporte encore plus de réalisme au film.
   
Si le jeu d’acteurs est parfait, il en va de même pour la mise en scène : aucun défaut n’est à reprocher à Adresse inconnue. Certains réfractaires pourront dire que le film est lent, ce qui est tout à fait juste mais c’est également cette lenteur qui fait toute la beauté du film. 
   
Du côté de l’édition, Nouveaux horizons a fait un très beau travail. La jaquette du film est très soignée et reste relativement sobre, Le menu du DVD est classique avec en fond un Chang-Duk désemparé et une musique très pessimiste. Du côté des bonus, nous avons le droit aux classiques : à savoir bande-annonce, interviews et making-of. Une petite galerie de photos vient compléter le tout. Comme pour Happy Times, le film peut-être uniquement visionné dans sa version originale, sous-titrée en français.
   
En définitive, Adresse inconnue fait partie de ces films qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie. Que l’on aime ou que l’on aime pas, le spectateur en ressortira lessivé et sera forcé de constater que le talent est bel et bien présent. Authentique, incisive, intense et cruelle : Adresse inconnue est une œuvre très dure mais en même temps très belle, un film qui marque durablement. Le cinéma asiatique regorge de nombreuses pépites, Adresse inconnue est à rajouter à celles-ci.
     
  


© by 2008. Prime / Cinemalta





Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Merci Rogue! ^^

Kimi

De Kimi [3334], le 06 May 2012 à 02h29

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Très bonne critique, qui donne envie, à juste titre à mon avis puisque Kim Ki-Duk est un magicien !

 

RogueAerith

De RogueAerith [373], le 05 May 2012 à 18h23

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News