Critique - Outrage- Actus manga
actualité manga - news illustration

Ciné-Asie Critique - Outrage


Mercredi, 28 March 2012 à 11h32

Avec Outrage, produit en 2010, le cinéaste Takeshi Kitano revient vers son sujet de prédilection favori: les yakuzas. Voici l'avis de Kimi sur ce film disponible en France chez HK Video.
 

Le cinéaste pointe, de sa main droite, un pistolet chargé vers l’objectif. D’un air noir et déterminé, il est prêt à en découdre. Aux yeux du spectateur, une chose est sûre : le retour de Takeshi Kitano à son genre de prédilection ne se fera pas dans la dentelle. Après nous avoir livré, en ce début de 21ème siècle, des œuvres plus légères comme Getting Any, Dolls ou encore Achille et la tortue, Kitano ressort les vieux flingues poussiéreux et nous offre en novembre 2010 Outrage : son nouveau film de yakuzas. Pour un résultat positif ou en demi-teinte?

Si Aniki mon frère abordait le thème des gangsters sous fond de chocs des cultures, Outrage revient à un style plus classique, épuré, comme celui de Violent Cop ou encore Sonatine : l’intrigue se déroulant au Japon et non dans un pays extérieur. Par l’intermédiaire de cette dernière, Kitano décortique le système des yakuzas, qui est très hiérarchique, archaïque, et plonge directement dans le spectateur dans cet univers impitoyable. Un univers composé de pactes, de trahisons, de vengeances et ou la moindre erreur peut s’avérer fatale.

L’intrigue de l’œuvre reste relativement basique : lors d’un dîner organisé par le Parrain, un yakuza ayant quelques influences, Ikemoto, se fait rappeler à l’ordre et est soupçonné d’effectuer un petit trafic avec Murase, un ancien yakuza qui a convenu d’un pacte avec lui dans le passé. Afin de brouiller les pistes et d’atténuer les soupçons qui pèsent sur lui, Ikemoto confie à Otomo (Takeshi Kitano) une tâche ingrate : éliminer Murase. Ce qui déclenchera un véritable bain de sang par la suite.

Si Outrage ne brille pas de part son scénario, le jeu des acteurs sauve la mise : Kitano en première ligne, qui, malgré les dix années qui se sont abattues sur lui entre temps, est toujours au top de sa forme. L’humour, bien que moins présent (à l’instar d’Aniki mon frère) est toujours là. Très subtil et montrant rarement le bout de son nez, il permet de faire un petit aparté durant le film. Outrage brille également par sa mise en scène, toujours aussi soignée. Kitano n’a en aucun cas perdu la main sur ce point : aucune longueur n’est à déplorer durant le film. Le réalisateur excelle aussi dans les scènes de meurtre, où il apporte une pointe d’originalité (le massacre chez le dentiste en est le parfait exemple). Cependant, certaines scènes auront déjà une impression de déjà-vu : Kitano ayant repioché dans ses derniers films pour en reprendre quelques idées ou plans.

Le réalisateur reste en terrain connu. Ne prenant pas de risques et préférant jouer la carte de la prudence, il nous offre un film noir, violent, brut et sans concession. Un film où règne la loi du plus fort, la ruse étant de mise et où les faibles n’ont pas leur place.

Petit point noir du côté de l’édition cette fois : cette dernière reste relativement en-dessous du niveau habituel de l’éditeur. Ne bénéficiant que d’un seul DVD, le film ne possède que quelques bonus assez habituels et récurrents (making of, bandes-annonces) une fois l’œuvre visionnée.

Le retour de Takeshi Kitano est donc une réussite malgré les points évoqués ci-dessus qui rabaissent un tant soit peu l’ensemble. Outrage est un véritable maelstrom qui vous scotchera à votre siège. A réserver uniquement aux fans de Beat Takeshi, les néophytes à l’univers du cinéaste n’y verront qu’une débauche de violence gratuite, sans grande cohérence.





Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS
Happy

De Happy [2549], le 01 April 2012 à 17h49

Ah Aaah! Interessant!!!

Luciole21

De Luciole21 [2107], le 30 March 2012 à 14h08

Ca a l'air sympa. I will see.

bakagoku

De bakagoku [2683], le 28 March 2012 à 23h51

Film vu au cinéma mais qui m'avait un peu déçu. Un bon film de yakuzas, voire un très bon (je suis totalement d'accord avec Kimi en ce qui concerne la qualité de la mise en scène)... mais c'est tout !

Certes, pour un réalisateur banal ça serait déjà beaucoup, mais là c'est Kitano alors on en attend un peu plus. Et là j'ai trouvé qu'on ne retrouve pas vraiment le côté décalé et surtout poétique de ses autres films du genre (Sonatine notamment), souvent construits en deux parties : film de yakuza d'abord, poésie/humour/absurde ensuite. Là c'est yakuza puis yakuza : du coup, ceux qui ne sont pas des fans absolus de cet univers s'ennuiront surement pas mal. Et, contrairement à Kimi, je trouve qu'il y a beaucoup moins d'humour que dans ces autres films...

Une déception donc (enfin une petite, j'ai bien aimé quand même) mais un deuxième visionnage me fera peut-être changer d'avis !!

IchigoSan

De IchigoSan [985], le 28 March 2012 à 11h52

I Love Beat Takeshi xD

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News