Test rétro - Donkey Kong Country 2- Actus manga
actualité manga - news illustration

Jeux Video Test rétro - Donkey Kong Country 2


Jeudi, 01 December 2011

Nous vous proposons de découvrir notre test rétro de Donkey Kong Country 2, sorti sur Snes en 1995.




Suite à l'énorme succès de Donkey Kong Country sorti en 1994, Rareware distribue dès 1995, soit une année après, le second volet de ce qui sera au final une trilogie. Toujours sur la Super Nintendo, Donkey Kong Country 2 propose la même recette que son ainé, mais en mieux ! Ce second opus fait ainsi suite directe au premier. Après leur première défaite sur l'île des Kong, les Kremlin kidnappent Donkey, laissant derrière eux une lettre indiquant la rançon, soit le trésor de bananes de notre primate, ce que le joueur devait récupérer dans le premier jeu. Et Donkey étant aux mains de l'ennemi, c'est Diddy qui va devoir partir à l'aventure, avec un tout nouveau personnage : Dixie Kong. Et si précédemment, le périple avait eu lieu sur l'île des Kong, l'aventure se place ici sur la dangereuse île des redoutables Kremlins...

Ce Donkey Kong Country 2 ne surprendra donc pas par son scénario, une nouvelle fois, mais qu'importe car le but d'un jeu de plate-formes n'est pas d'avoir une intrigue développée, juste un gameplay étonnant, une bonne durée de vie, un univers original et des graphismes agréables. En ce qui concerne le première point, le système de jeu du premier opus a entièrement été repris, puis amélioré. Le joueur devra ainsi avancer de niveau en niveau sur différentes cartes, dans pas moins de sept mondes dont un monde "caché". Sur chaque carte, le joueur aura le choix entre continuer son aventure ou bien rendre visite aux différents membres de la famille Kong, dont quelques nouvelles figures, qui apporteront bien souvent une aide précieuse entre conseils pour découvrir quelques secrets et vies supplémentaires. Un monde se constitue d'environ cinq niveaux ainsi qu'un boss, permettant donc au joueur de traverser plus d'une trentaine de tableaux. Quand aux niveaux en eux-même, leurs apparences ont bien changé. Si on retrouve en tant que premier niveau un passage sur le bateau de K. Rool, petit clin d'œil au premier opus qui se concluait sur ce même lieu, le reste du jeu s'oriente vers une atmosphère d'avantage "pirates", ce que sont devenus les Kremlins entre temps. Mais chaque monde alterne différents environnement, allant d'une épave d'un bateau jusqu'au sommet d'une montagne en passant par volcans et marécages. Bref, un vrai panel de niveaux variés, de quoi satisfaire les joueurs qui commençaient à se lasser des tableaux du premier opus ! Concernant le gameplay en lui-même, rien ne change en ce qui concerne notre cher Diddy. Le chimpanzé reste toujours aussi petit et agile, et ses mouvements n'ont pas évolué depuis le premier opus, peut-être sont-ils simplement plus précis. En remplaçant de Donkey, nous retrouvons donc Dixie Kong, petite-amie de Diddy, singe femelle petite et aussi agile que son congénère, mais ayant la capacité de planer un moment dans les airs, ceci grâce à sa queue de cheval, un mouvement fort bien pensé qui vous sauvera plus d'une fois ! Mais en l'absence de Donkey, on pouvait regretter de ne pas pouvoir jouer un personne à la forte masse musculaire pour venir à bout des adversaires les plus coriaces. N'ayez d'inquiétudes, car Rare a pensé à tout et a intégré un nouveau mouvement à son gameplay, à savoir la possibilité pour l'un des deux chimpanzés de porter l'autre, leur donnant d'avantage de poids et permettant d'affronter les coriaces Kremlin, mais aussi de jeter son partenaire afin de récupérer des objets situés en hauteur. Le renouveau se fait aussi du côté des montures puisque certaines ont changés : Si on retrouve Rambi le rhinocéros et Engarde l'espadon, quelques nouveaux venus sont de la partis, notamment avec Squawks le perroquet cracheur de cacahuètes et Rattly le serpent qui viennent remplacer Wrinky la grenouille et Expression l'autruche. Si Rattly garde approximativement les mêmes propriétés que Wrinky, à savoir de sauter haut, Squawks permettra de franchir les niveaux en hauteur et se débarrasser d'adversaire difficilement touchables comme les abeilles. Bref, si le gameplay de Donkey Kong Country était déjà excellent, celui de ce second opus est aux petits oignons !

Concernant la durée de vie, celle-ci n'est pas des plus grandes, jeu de plate-formes oblige. Terminer le jeu en ligne droite, sans trop s'attarder dans les niveaux, ne prendra pas plus de quelques heures, bien que certains niveaux sur la fin du jeu demanderont une certaine persévérance, mais rien de trop difficile. Mais finir le jeu entièrement, autrement dit récolter toutes les pièces DK et pièces "krem", ces dernières permettant d'avoir accès au monde caché, demandera bien quelques heures supplémentaires. Certains niveaux bonus sont fourbes à trouver, et il faudra arpenter plusieurs fois un seul niveau pour en découvrir tous les secrets. Concernant les boss de fin de mondes, ceux-ci sont plus ingénieux que dans le premier opus, et aussi plus difficiles à vaincre. Les derniers boss du jeu demanderont aussi de la persévérance, et apporteront bien plus de plaisir en les affronter que n'en procurait ceux du premier volet, beaucoup trop simples à battre.

Enfin, parlons des graphismes. S'ils atteignaient déjà un niveau incroyable, pour l'époque, dans le premier opus, ils sont ici d'avantage travaillés. Les univers changent radicalement, mais Rare s'est appliqué à fournir des textures superbes en 3D, bien que le jeu soit au final en 2D. Chaque élément du décors possède quelques subtilités et animation, de même que nos deux héros qui ont chacun leurs propres mimiques. Rare a fait preuve d'un soucis du détail encore plus important que dans Donkey Kong Country premier du nom pour nous fournir l'un des plus beaux jeux de plate-forme 2D jamais crée.




Graphismes :
Nouvelle claque visuelle pour l'époque, le jeu reste encore très joli de nos jours. On retrouve une nouvelle fois cette 3D mêlée à la 2D pour un rendu de toute beauté, des décors travaillés de bout en bout et ce à chaque moment.

Durée de vie :
Finir le jeu en ligne droite ne prendra pas plus d'une ou deux après-midi, bien que le soft soit riche de plus de trente niveaux. Mais récupérer tous les bonus du jeu demandera bien plus d'adresse et de persévérance, rendant cet opus plus compliqué que le premier. Notons que la durée de vie augmente encore dans la version GBA qui propose une quête inédite : Compléter un album photo, chose faisable uniquement en battant certains kremlins ou en complétant les mini-jeux.

Bande-son :
Que dire de cette bande sonore de très grande qualité ? Tous les thèmes musicaux sont au moins sympathiques, d'autre sont de toute beauté, chose rare pour un jeu sur Super Nintendo. Certaines musiques sont si belles que le joueur sera parfois pris d'une cruelle envie de mettre le jeu en pause, simplement pour se délecter de la piste sonore qui représente à de nombreux moment une jouissance auditive.

Jouabilité :
Si la prise en main est toujours très facile tant les personnages sont d'une grande précision de maniabilité, le gameplay a su rester fidèle au précédent volet tout en s'innovant. Dixie apporte un changement conséquent dans la manière de jouer, et les possibilités fournies par les nouvelles montures apportent aussi un nouvel intérêt et de nouveaux types de niveaux. Donkey Kong Country 2, c'est une bande sonore au petits oignons, mais aussi un gameplay de la même qualité.

Scénario :
Le scénario est très pauvre, rien de bien étonnant pour un jeu de plate-formes. Le synopsis de l'histoire, autrement dit Donkey capturé par les kremlins, n'est qu'un prétexte pour arpenter de nouveaux niveaux dans l'univers Donkey Kong. Et vue la qualité fournie par Rare pour son second opus, on se fiche bien de la présence d'un scénario !

En résumé :
Donkey Kong Country 2, ou l'un des meilleurs jeux de plate-formes qui soient. Grâce à ses superbes graphismes et sa bande-son travaillée, le titre n'a pas pris une ride et plait toujours autant ! C'est un jeu qui a bercé l'enfance ou l'adolescence d'une génération de joueurs, et son succès fut tel que le soft a subi plusieurs adaptations : Donkey Kong Land, sorti sur Gameboy en même temps que cette version Super Nintendo, mais aussi un portage sur Gameboy Advance, bénéficiant de nombreux bonus, et une possibilité de téléchargement sur la console virtuelle Nintendo associée à la Wii. Les plus nostalgiques des joueurs auront donc grande facilité à pouvoir jouir une nouvelle fois que ce jeu extraordinaire et quand à ceux qui n'y ont jamais touché... Mais que faites-vous à lire ce test ? Ne perdez pas de temps, foncez jouer à Donkey Kong Country 2 !


L'avis du chroniqueur
Takato

Jeudi, 01 December 2011
19 20




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

un grand grand jeu

dkrevenge

De dkrevenge [2607], le 02 December 2011 à 09h14

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Mon préféré de la série! J'ai adorée! XD

Moondrop

De Moondrop [1275], le 02 December 2011 à 07h34

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Le meilleur de la trilogie et le meilleur jeu de plate-formes sur la Snes! Cultissime!

Kimi

De Kimi [3314], le 01 December 2011 à 22h36

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

bon test retro ^^

de bons souvenirs ce DKC 2 (avec des passages très chiants aussi je crois)

Setzer

De Setzer [606], le 01 December 2011 à 18h23

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Oh oui ! La petite Dixie Kong !

Fallone

De Fallone [689], le 01 December 2011 à 11h35

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News