Mars Daybreak Vol.3

Review du dvd : Mars Daybreak Vol.3

Publiée le Lundi, 21 December 2009

On retrouve dans ce troisième et dernier coffret, les huit derniers épisodes de la série. L'équipage pirate de l'Aurore s'approche enfin du trésor tant convoité mais les militaires sont là pour leur barrer la route.

Les premiers épisodes voient Gram retrouver Vess qu'il croyait morte (mais elle ne l'était pas, bien sûr). On se retrouve avec des scènes des plus banales pour ce couple, où chaque partie ne voit pas les choses de la même manière (pour l'instant). Au fur et à mesure que l'équipage s'approche du fameux trésor, la présence des militaires se fait de plus en plus proche (vont-ils les attaquer ?). Et, bien sûr, ils ne tarderont pas à capturer nos héros (ben oui !) qui seront sauvés par notre héros en chef, le seul à ne pas avoir été fait prisonnier (comme par hasard).
Cette série avait tout pour plaire mais malheureusement le classicisme absolu dont fait preuve le scénario la rend insipide au possible. Prenant par exemple la scène où Vess décide de repartir sur Terre puis, je vous le donne en mille, décide au dernier moment de faire marche arrière. Comme c'est original ! Bref tout est trop prévisible, téléphoné, il n'y a aucune surprise. Le tout est terriblement linéaire, même la découverte du trésor n'emballe pas le spectateur. Bien sûr, on trouvera de nombreuses scènes d'action avec ou sans méchas, de l'humour, un peu de tension mais rien n'y fait : on n'y croit pas ! Et je me suis terriblement ennuyé durant le visionnage de cette série. Sauf peut-être lors de l'exécution des membres de l'Aurore, une exécution « traditionnelle » avec le supplice de la planche pour la capitaine ! Plutôt risible pour une série supposée se dérouler sur Mars dans le futur.

La série jouit cependant d'une grande qualité d'animation que l'on doit au studio Bones. C'est beau, fin et précis, les personnages sont bien dessinés même dans les scènes de foules, les méchas sont en animation classique donc pas de problème d'intégration d'images de synthèse.
Dybex nous propose uniquement une version sous-titrée en français et des menus bien réalisés qui vont à l'essentiel. En guise de bonus on retrouve le générique neutre du dernier épisode et des croquis de pré-production.

Adaptée d'un jeu-vidéo, la série Mars Daybreak a tout pour plaire : de l'action et de la science-fiction dans un univers de piraterie futuriste, de la romance et une dose d'humour. Mais malgré tous ces bons ingrédients, la sauce ne prend pas et le plat est raté. Une série avec une grande qualité d'animation mais un scénario désespérément classique, parfaite pour qui s'y connait peu en japanimation ou pour les plus jeunes, inutile pour les connaisseurs.


 

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Blacksheep

12 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News