Little Yu

Critique de la série manga

Publiée le Lundi, 28 Janvier 2019

« Durant cette année d'enfance, qui oscille entre le rêve et la réalité, une fenêtre s'est ouverte. »

Little Yu est un manhua en trois tomes de Da Xia.
A propos de l'auteur, on peut noter un fait intéressant : en effet, elle est la première artiste chinoise à avoir percé sur le marché nippon.



La jeune Xiao Yu et ses parents ne restent jamais au même endroit très longtemps, et repartent bien vite vers une nouvelle destination. Un jour, ils emménagent dans un bourg de campagne, Linzhi. Xiao Yu est une enfant souvent seule et livrée à elle-même, avec ses parents qui sont très occupés par leur travail de restauration du patrimoine architectural. Toutefois, ils s'occupent bien d'elle et tâchent de lui inculquer les valeurs les plus importantes.


« Mais pourquoi dois-je savoir tout ça ? Je voudrais que tout soit normal, je ne suis qu'une enfant de neuf ans ! »

Xiao Yu n'est pourtant pas une petite fille ordinaire, et ses pouvoirs en sommeil ne demandent qu'à se réveiller. C'est ce qu'il va se passer la première fois qu'elle part en excursion, toute seule, dans les rues du village. Elle fait la rencontre d'étranges grands-mères qu'elle voit ensuite brûler... Au départ, la petite Xiao Yu se sent dépassée par ses capacités, en plus elle n'arrive pas à déterminer si ce qu'elle voit est réel ou non ; d'autant qu'elle fait toujours de fortes fièvres à ces moments-là.

L'histoire se construit en plusieurs épisodes consécutifs, dans lesquels Xiao Yu est amenée à communiquer avec des esprits, transmettre des messages pour apaiser les âmes, sauver des êtres possédés, et faire plein de rencontres incroyables. Elle possède aussi une clochette magique qui lui sert à la fois d'avertissement en cas de danger, comme dans le lac, mais aussi de détecteur. L'une de ses rencontres les plus marquantes se fait avec un esprit renard, Ambre, qui l'invite à un mariage dans le monde des esprits et reviendra la voir à plusieurs reprises par la suite.



« Mais elle est le nouvel intercesseur de la région ! »

Xiao Yu apprend au fil de ses aventures qu'elle est en réalité un intercesseur. Il s'agit de quelqu'un dont le rôle est d'assurer la liaison entre le monde des humains et celui des esprits. C'est le personnage le plus mystérieux qui lui révèle cela : grand-frère Shen. Celui-ci semble toujours apparaître pour aider ou conseiller Xiao Yu. Bien que son existence humaine soit soupçonnée, puisqu'il est sensé être le fils des voisins, cela ne l'a pas empêché de venir la chercher dans le monde des esprits et son chien, Flocon, s'est transformé en un gros chien blanc pour la secourir. On ne le voit jamais avec des humains, et si l'un d'eux arrive, il disparaît subitement. Xiao Yu est-elle la seule à pouvoir le voir ? De plus, il est en lien avec Ambre et avec les autres esprits. On en apprend plus sur son rôle, petit à petit même s'il reste très mystérieux.
 

Concernant l'édition, Urban China nous livre encore une fois une très bonne réalisation. La série est en grand format, avec des pages couleur en début de tome et les notes de bas de page sont les bienvenues. Les préfaces sont écrites par des grands noms chinois, manhuajia ou romanciers. Entre chaque chapitre, Xia Da nous fait partager, sous forme de texte cette fois, des passages autobiographiques souvent touchants, des réflexions diverses sur la vie et les valeurs ainsi que quelques poèmes choisis. A la fin du tome 2, on retrouve également des photos avec des commentaires de l'auteure. Le tout confère à Little Yu une ambiance et un format vraiment originaux !



Les graphismes quant à eux sont splendides, et toujours faits à la main, Xia Da ne travaillant pas avec les logiciels de dessin sur ordinateur. L'utilisation des trames est très bonne, comme dans le cas des queues de renard d'Ambre, ou encore pour les apparitions des esprits. Parfois il n'y a pas de contours de visage ou de forme, ce qui donne un effet éthéré réussi. Les doubles pages sont magnifiques et les traits sont très soignés, avec notamment de beaux reflets lumineux dans les cheveux. Les dessins eux-mêmes paraissent empreints de poésie.



« J'ai voulu créer un personnage qui va mûrir, la suivre pendant qu'elle grandit et peut-être en même temps trouver progressivement des réponses à mes propres questionnements. »

Pas de réelle fin pour cette histoire, mais il ne peut y en avoir, car Xiao Yu va continuer d'aider les gens autant que les esprits et remplir son rôle d'intercesseur. Beaucoup de mystères restent encore non résolus, mais cela fait partie du charme de cette histoire magique... Un très bon moment de lecture !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Hinae

16.5 20
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News