Batman Ninja - Actualité manga

Batman Ninja

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 11 Febuary 2020

Batman fêtait ses 80 ans l'an dernier, et pour l'occasion les projets concernant le Chevalier Noir se sont multipliés y compris les plus insolites.
En 2018 sortait un anime qui a beaucoup fait parler de lui: Batman Ninja! Collaboration entre DC, Warner Bros et son réalisateur Junpei Mizusaki, le film était aussi étonnant que déstabilisant, mais proposait de vrais choix de mise en scène, qu'on aime ou pas.
Il apparaît donc logique de trouver une adaptation de ce film en manga, et pour l'occasion ce n’est nul autre que Masato Hisa, le créateur de Area 51 (entre autres) qui s'est vu confier le projet...un projet original entre les mains d'un auteur lui aussi original, voilà qui a de quoi titiller la curiosité!



Pour être tout à fait honnête, j'ai détesté le film, grand fourre-tout qui part rapidement dans le grand n'importe quoi, avec des choix de mises en scène auxquels je n'ai pas adhéré, un final absolument ridicule totalement "what the fuck"...
Mais l'adaptation a été confiée à mon petit chouchou, l'auteur que j’adore par-dessus tout, qui transforme tout ce qu'il touche en chef-d’œuvre, un auteur avec un style qui lui est propre et qui nous permet de l'identifier immédiatement, et qui en plus correspond tout à fait au style sombre du Chevalier Noir...et si Masato Hisa réussissait à sauver le naufrage Batman Ninja?

L'asile d'Arkham subit une attaque de la part de plusieurs criminels qui s'y trouvent rassemblés. Batman, aidé de ses alliés les plus précieux, va tenter de s'y introduire afin d’empêcher la catastrophe! A l'intérieur une étrange machine...et l'impossible se produit: Batman, ainsi que tous les individus présents dans l'asile à ce moment-là, se retrouvent projetés dans le Japon médiéval!
D'abord sonné, Batman, qui arrive deux ans après les autres, apprend que ses ennemis se livrent une guerre pour la domination du Japon... Il va retrouver ses partenaires et entrer en guerre contre ces criminels d'un autre temps!



Dès le départ on sait qu'on a droit à un scénario prétexte, fan service, qui n'a absolument rien de cohérent! La machine présente dans l'asile les fait voyager dans le temps ok...mais pourquoi se déplacent-ils également dans l'espace? Pourquoi passer de Gotham au Japon? Tout simplement parce que c'est comme ça et que ça fait plaisir aux scénaristes!
Ceux qui cherchent un récit crédible ne vont clairement pas apprécier cette expérience, tant le récit va partir dans tous les sens, avec tous les clichés sur le Japon qu'on peut trouver: ninja, samouraï, robot géant, sentai...

Tout ceci n'est donc qu'un prétexte pour rassembler un maximum de personnages de l'univers de Batman (et plus...) dans une situation loin de leurs aventures habituelles...un peu à la manière des "elseworld" dans les comics...
Car soyons clairs, si nous n'êtes pas familier avec l'univers de Batman, ce titre n'est sans doute pas fait pour vous, car l’intérêt repose en grande partie sur le fait de transposer les aventures de personnages bien connus à une autre époque. Car ici les personnages ne sont présentés, les liens qui les unissent non plus, si vous en êtes restés aux films et que vous ne comprenez pas pourquoi il y a quatre "Robin", autant en rester là...
Mais c'est là que ce titre se veut bâtard, car on ne sait pas trop à qui il s'adresse...si vous ne connaissez rien à l'univers de DC vous n'allez rien comprendre, et en même temps les puristes peuvent ne pas apprécier toutes ces libertés et ces incohérences.



L'auteur ne prend donc pas le temps de présenter les personnages, car il ne dispose que de deux tomes pour raconter un récit complet et somme toute assez riche et dense! Pas le temps de tergiverser donc, tout va très vite, sans doute trop vite! Mais c'est aussi le titre qui veut ça...il se veut fun et décomplexé, donc on n'est pas là pour se prendre la tête, place à l'action!

C'est là qu'entre en jeu tout le talent de l'auteur qui donne vie à ces personnages! Le style de Hisa est absolument incroyable et renforce l'iconisation des personnages! Le film avait donné un design bien spécifique aux personnages en mode Japon Médiéval, Hisa parvient à le sublimer! Sa mise en scène sert parfaitement le titre et contribue à renforcer cette action décomplexée.
On ne peut s’empêcher d'avoir l'impression que l'auteur est quelque peu bridé...une grande partie de son talent repose sur ses clairs / obscurs (mais pas que) et ici, alors que l'univers de Batman aurait dû lui permettre de donner vie à un titre sombre, cela reste beaucoup trop lumineux! Et cela on le doit sans doute au film qui est très (trop) coloré, qui vient justement contrebalancer avec l'univers sombre de Batman...




Mais l'auteur nous épargne les moments les plus déstabilisants du film, les plus dérangeants aussi en termes de crédibilité, et parvient à se concentrer sur l'essentiel et à nous tenir en haleine avec une action quasi ininterrompue!
Par exemple, alors que la seconde partie du film est clairement la plus perturbante et celle qui a fait décrocher nombre de spectateurs, le second volume se veut beaucoup plus maîtrisé et dans la totale continuité du premier.

Cette courte série confirme tout le bien que je pense de Masato Hisa qui transforme définitivement tout ce qu'il touche en réussite, même les projets les plus bancals et voués à s'effondrer!
On a donc une courte série en deux tomes qui se lit rapidement et sans se prendre la tête, résolument tournée vers le fun et le décomplexé...le tout mis en scène par un génie!


Chroniqueur: Erkael


Note de la rédaction







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

14.50,15.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News