Batman Ninja Vol.2 - Actualité manga

Batman Ninja Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 11 Febuary 2020

Après des déboires successifs, Batman et ses alliés ont décidé de se retirer pour un temps afin de se renforcer... De son coté le Joker est sur le point de réaliser ses plans: alors que les autres vilains l'attaquent, il va fusionner les différents châteaux afin de créer un robot géant invincible...

Pour bien resituer, j'avais énormément d'appréhension avant la lecture de cette série, ayant détesté le film, mais je faisais confiance à Masato Hisa pour redresser la barre et rendre le manga plus intéressant...car tout ce que touche cet auteur il le transforme en chef d’œuvre!

Le premier tome s'était montré assez agréable, mais c'était surtout le second opus qui m'inquiétait car dans le film c'est bel et bien la seconde partie qui m'a perdu, et en effet on retrouve pèle-mêle tous les clichés sur le Japon qu'on peut imaginer: ninja, samouraï, sentai à base de robot géant, fusion...de la part d'un auteur européen ou américain cela aurait été particulièrement malvenu, mais de la part d'un auteur Japonais, à la limite, c'est amusant...il joue lui même avec ces clichés pour mieux les détourner...

On retrouve donc nos héros qui décident de passer à l'attaque, mais cette fois sans technologie, en effet toute la technologie du futur est entre les mains des vilains qui bien évidemment s'en servent à mauvais escient...mais c'est épuré de toutes fioritures, et c'est uniquement avec leur courage et leurs capacités physiques que la "Bat family" va aller affronter ses ennemis de toujours.

Si on a bel et bien la fusion des châteaux et la "fusion" des singes, bien d'autres éléments nous sont épargnés et pour le coup cela passe beaucoup mieux, car traité avec plus de subtilité que dans le film. Déjà on évite la phase d'introspection et le retournement incongru du Joker, mais ça c'était à prévoir. Mais on évite aussi la fusion des singes et des chauve-souris qui est peut-être très visuelle dans un film (et encore) mais qui est absolument ridiculement "what the fuck"!
Au contraire ici la fusion des singes repose sur les capacités télépathiques de Grodd ce qui rend le tout cohérent à défaut de crédible!

Bien entendu le talent graphique et le génie de mise en scène de Masato Hisa est pour beaucoup au sauvetage d'un titre qui annonçait partir dans le n'importe quoi dés le départ!
Au final on passe un assez bon moment de lecture, d'autant que le tome se lit assez rapidement, ce qui est du notamment au style de l'auteur très visuel, préférant raconter son histoire via sa mise en scène plutôt que par de longs dialogues!

C'est donc une agréable surprise que cette courte série, petite parenthèse exotique de Batman, avec en plus, cerise sur le gâteau, un auteur qui respecte les personnages d'un monde qui n'est pas le sien.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News