Yona - Princesse de l'Aube Vol.16 - Actualité manga

Yona - Princesse de l'Aube Vol.16

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 20 Febuary 2017

Ivre de vengeance envers Yona qui lui a infligé une blessure au visage, le trafiquant Hee-Yeol a fait appel à ses alliés du Kai du Sud ! Tandis que la flotte ennemie approche et que la bataille se prépare pour Yona et ses compagnons contre un adversaire largement supérieur en nombre, notre héroïne a la stupeur de voir réapparaître devant elle Soo-Won, qui se présente comme le garde du corps de Lili. Il va donc falloir s'allier avec le descendant de la lignée royale qui a tué son père et provoqué sa chute...

Après de si longs préparatifs auparavant, on pourra regretter que la bataille contre Hee-Yeol et la flotte du Kai du Sud soit si rapide, en ne dégageant que très peu de sensation d'adversité, de difficulté pour nos héros. Cela dit, Mizuho Kusanagi exploite plutôt bien les capacités de nos chers dragons et de Hak, offre quelques très brèves stratégies simples, mais efficaces (avec les plongeuses), et en profite pour peaufiner certains autres visages, en tête desquels le général Joo-Doh et, bien sûr, Soo-Won. En somme, cela nous prépare bien à la suite du volume, qui est en réalité la plus intéressante !

En effet, de par l'alliance contrainte de nos héros avec Soo-Won, l'heure est enfin venue pour Hak de retrouver sur sa route son ancien ami. Et si Yona a déjà pu cerner un peu plus ce que recherche Soo-Won et parvient à garder son calme face à la situation, la situation est bien différente pour "La Foudre", qui voit soudainement resurgir devant lui celui qui est à l'origine de tout... Autant le dire, Kusanagi nous livre ici l'un des plus intenses moments de rage depuis le début de sa série. On ressent avec impact toute la haine que Hak ne parvient pas à contenir, avec des confrontations brutales, une force physique plus visible que jamais chez "La Foudre", et un regard devenant presque inhumain. Il en ressort parfaitement tout ce que peut ressentir le garde du corps de Yona face à cet ami d'enfance qui l'a trahi et a mis en danger se chère princesse... Dans ces conditions, une seule personne pourrait parvenir à le calmer.

La suite revient un peu plus sur Lili, l'attachante fille du chef de la tribu de l'eau. Face à Yona qui est devenue pour elle à la fois une amie et un exemple, la jeune fille continue d'affirmer sa détermination à changer les choses et à protéger son peuple pendant que son père n'agit pas. Mais elle reste également une adolescente qui ignore encore des choses et a besoin de soutien, surtout à l'aube du départ pour d'autres contrées de celle qui lui a ouvert les yeux... Entre petites scènes de vie touchantes ou conviviales (le repas à l'extérieur) et affirmation de cette jeune fille de caractère face aux épreuves qui l'attendent, Kusanagi mène bien sa barque jusqu'à une fin de volume marquant ce que l'on attendait : l'apparition d'An Joon-Gi, général de la Tribu de l'eau, affichant en premier lieu un comportement dur envers sa fille... mais pour quelle raison ? Pourquoi se montre-t-il ainsi envers Lili ? Pourquoi n'agit-il pas et reste-t-il toujours en retrait ? La réponse qui se dessine dans les dernières pages est à la fois prévisible et très plaisante, car elle correspond bien aux personnages.

L'arc au sein de la Tribu de l'eau semble alors pouvoir se refermer, en ayant su bien poser les personnages de Lili et de son père, et en offrant au final de nettes avancées dans la quête de Soo-Won qui s'annonce plus musclée dorénavant, car une première étape concernant l'alliance des 5 tribus est enfin franchie...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News