Übel Blatt Vol.15 - Actualité manga

Übel Blatt Vol.15

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 22 July 2014

Encore un tome de Ubel Blatt qui se sera fait attendre, et ce pendant plusieurs mois, mais cette fois, la sortie de ce volume coïncide avec celle du premier tome de Zelphy, autre série de l'auteur Shiono Etorouji, mais chez un autre éditeur.


Avec un rythme de parution aussi lent, on peut légitimement se demander pourquoi se disperser de la sorte, bien qu'on ne puisse pas reprocher à l'auteur de vouloir explorer d'autres univers.




Lebellond est mort, tombé sous les coups de Koinzell, il ne reste désormais plus que deux cibles à abattre, mais les choses s'annoncent plus compliquées, d'autant plus que Glenn a rassemblé de puissants guerriers autour de lui...des guerriers, mais également des monstres ! Pour l'heure Koinzell fait face à la fille de Lebellond qui a vendu son âme au diable et possède maintenant une puissance incroyable.


Après cet épisode Koinzell disparaît une nouvelle fois, mais maintenant cela ne choque plus, et l'auteur nous projette dans une autre contrée avec d'autres personnages. Alors ici il ne s'agit pas d'un changement radical puisqu'on se retrouve directement après les événements de la guerre des héros dans un petit village attaqué par un dragon. Ainsi on apprend que Glenn étend son pouvoir, sa domination et son influence en accroissant le nombre de guerriers possédant des pouvoirs démoniaques.




Le temps de quelques chapitres nous retrouvons Elsaria et sa troupe pour un épisode bien glauque et malsain où ces derniers se retrouvent prisonniers d'un château dans lequel ils étaient invités, face à un roi fou et à sa progéniture contre nature.


Bien qu'on se demande quel est le but de cet épisode, il reste particulièrement attractif et séduisant réussissant à nous plonger dans un univers malsain comme on en fait peu, rappelant les premiers tomes de la série.




On revient ensuite sur la guerre avec l'opposition d'anciens alliés de Glenn à ses nouveaux subordonnés, possédant désormais également des pouvoirs démoniaques. C'est l'occasion de faire réintervenir des personnages qu'on avait presque oubliés, et contre toute attente, on assiste déjà au retour de notre héros qui n'était pas parti bien loin, heureusement.




Un tome sympathique, mais la magie du début s'est clairement estompée, cela traîne en longueur empruntant des directions qu'on ne comprend pas toujours, avec des personnages qui disparaissent trop longtemps pour qu'on ne perde pas le fil, et au risque d'enfoncer le clou, le rythme de parution n'arrange rien.




On continue de lire la série, mais la passion n'y est plus.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News