Tombée du Ciel Vol.7 - Actualité manga

Tombée du Ciel Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 26 January 2021

Comme si les présences d'Ikaros et Nymph ne suffisaient pas, un troisième angeloïd nommé Astraea est venu semé le trouble dans la vie de Tomoki. Heureusement pour le jeune libidineux, cela ne l'empêche jamais de se laisser aller à ses loisirs pervers. Ainsi, le garçon n'est pas au courant de ce qui se trame à Synapse. Mais ce n'est pas le cas d'Eishirô qui, aidé par un Nymph toujours plus meurtrie d'être sans maître, continue ses investigation dans cet univers des rêves de Tomoki...

Doucement mais sûrement, Tombée du ciel développe une véritable trame intrigante, assez nébuleuse pour l'instant, mais qui donne assurément une patte plus sérieuse qu'il n'y paraît au manga de Suu Minazuki. Et ceci à travers des séquences qui prennent régulièrement place entre deux chapitres délicieusement débiles, comme celui qui amorce ce septième tome. Difficile de reprocher au mangaka son talent pour rendre hilarant des épisodes pourtant classiques dans leur formule, et quand bien même tout tournerait une énième fois autour de la perversité de Tomoki. On apprécie cet excès qui, au moins, ne franchit pas la ligne du mauvais goût, et brille par sa démesure absurde savoureuse.

Pourtant, les pitreries du protagonistes ne forment clairement pas ce septième tome qui, sur bien des points, se veut plus sérieux qu'à l'accoutumée. Si l'univers de Tombée du ciel conserve son petit quelque chose d'abstrait, dans le sens où on a encore du mal à définir cet autre monde, l'auteur parvient à correctement l'exploiter de telle sorte à piquer notre curiosité tout en introduisant différents enjeux. D'autres menaces d'une part, mais aussi différentes situations qui apportent une belle tension dramatique autour des angeloïds. Le récit en devient alors surprenant, ne serait-ce pour la capacité des personnages à devenir soudainement sérieux et solennels. Mais la formule fonctionne, et le scénario devient même touchant dans sa manière de développer les personnages. Quand bien même ils demeureraient archétypaux avec un regard actuel, le titre conserve une fraîcheur par une patte très 2000, et un ensemble qui sait mêler jolie filles à grands instants d'émotion qui font mouche.

Ainsi, ce septième tome de Tombée du ciel est peut-être celui qui réunit le mieux toutes les spécificités de la série, à l'heure actuelle. Extrêmement drôle sans avoir nécessairement besoin d'être grivois, le volume sait aussi devenir sérieux, se pencher sur son univers et ses personnages, et passer du coq à l'âne sans que les transitions s'avèrent particulièrement gênantes. Une sacrée prouesse que l'on doit à une mise en place progressive de l'intrigue et de ses deux tonalités distinctes, deux pans qui s'associent très bien. Et quand bien même la trame donne l'impression de progresser à un rythme mesuré, le tout se révèle assez efficace pour donner l'envie de suivre Tomoki et les angeloïds encore un moment.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News