Toi, Ma Belle Étoile Vol.4 - Actualité manga

Toi, Ma Belle Étoile Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 14 Septembre 2018

Shino et Ichigo semblent avoir trouvé leur belle étoile : suite à la déclaration du jeune homme, un couple s'est formé et tout semble aller pour le mieux pour le binôme. Ce moment de bonheur coïncide avec le début de la fête du lycée Ônan, où le club d'astronomie doit présenter aux visiteurs son planétarium. Le challenge est corsé pour Ichigo et son caractère timide, quand elle n'est pas dans la peau de Stella. Autre surprise durant le festival : Kazuho est de la partie, et semble regretter son comportement envers Ichigo, souhaitant même renouer complètement avec la vie lycéenne...


Nous y voilà : après trois premiers tomes de déboires sentimentaux entre Shino et Ichigo, Toi, ma belle étoile touche à sa fin avec ce quatrième volume. Une série courte au finale, mais une durée suffisante étant donné que le récit arrivait déjà à son point culminant avec le tome précédent. Car le couple entre nos deux protagonistes étant formé, on voyait mal le récit de Lalako Kojima s'étendre inutilement.


Et ce dernier opus est exactement ce qu'il fallait à la série pour développer une fin honorable, touchante et ne laissant aucun personnage de côté. Évidemment, le couple phare du récit est à l'honneur et la mangaka réussit à apporter quelques rebondissements concernant cette histoire d'amour, de manière à donner une véritable symbolique à l'ensemble de sa série. Toi, ma belle étoile, c'est évidemment une romance lycéenne, mais aussi une vision tournée vers l'avenir. Comment la relation entre Shino et Ichigo pourrait durer dans le temps, surtout avec la carrière montante de la jeune vedette ? Car c'est ce qu'a fait doucement monter la série : le futur de Stella semble tout tracé à condition qu'Ichigo persiste dans la chanson, un futur pas évident à assumer pour nos deux héros qui ne sont pas encore des adultes... Pourtant, la conclusion trouve un excellent compromis. Tournée vers le futur, elle dresse un très joli message plein d'espoir, un peu idéaliste certes et qui est développé de manière vive dans un épilogue un peu rapide, mais qui a du sens par rapport à l'ensemble de la série, ses ambiances et ses thématiques. La mangaka avait bien pensé sa fin, aussi c'est sans regret que le lecteur peut dire adieu à Ichigo et Shino.


Mais pas seulement à eux. En effet, les personnages secondaires du récit trouvent une belle présence dans ce volume final, la mangaka apportant une résolution quant aux arcs narratifs des principaux concernés. C'est évidemment le cas pour Kazuho qui assumera jusqu'au bout son rôle de rival en amour, tout en trouvant un bon équilibre puisque le personnage évolue efficacement.


C'est aussi Kon, Nayuta et Tôjô qui ont leur rôle à jouer dans ce dernier tome. Ces derniers servent d'abord un des thèmes phares du récit, à savoir le pouvoir que nous avons sur notre propre avenir, et s'avèrent réussis dans leurs rôles de « guide » pour un Shino qui, contrairement à eux, n'a que le choix de son futur. Les petits chapitres bonus de fin de tome aident à comprendre un peu mieux ces personnages et leur place dans le club d'astronomie. La boucle est donc bouclée avec ce volume, et Lalako Kojima semble avoir dit tout ce qu'elle avait à dire.


Riche en événements et en développements, ce dernier tome de Toi, ma belle étoile apporte une conclusion qui, à défaut d'être surprenante, reste cohérente par rapport à tout ce que la série a évoqué, et semble avoir été minutieusement pensé par la mangaka. Globalement, la série de Lalako Kojima se sera montrée très agréable et particulièrement fraîche, son mérite étant d'être restée fidèle à ses thématiques et ses idées du premier au dernier chapitre. On attendant de voir d'autres potentielles œuvres de l'autrice éditées en France, on relira avec grand plaisir la série d'une seule traite.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News