To Your Eternity Vol.10 - Actualité manga

To Your Eternity Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 16 August 2019

A la cité fortifiée de Renlil, Imm et ses compagnons doivent se préparer à la prochaine attaque de knockers, d'ores et déjà annoncée, mais l'entité immortelle prend conscience qu'elle ne pourra aucunement lutter seule. Heureusement, Bonshen tâche de lui trouver de nouveaux compagnons de confiance aux alentours de la ville... mais me^me avec des renforts en plus, cela suffira-t-il ? Imm a alors pour projet de reconstruire les bâtiments de la ville les uns après les autres de façon à s'y rattacher et à faire de Renlil une supposée "forteresse imprenable" pour les knockers. Pour cela, il tâche surtout d'agir discrètement, en cachant sa vraie nature afin d'être sûr de ne pas s'attirer des ennuis tels que ceux qu'il a connus avec l'ordre Bennett, qui le traitaient d'hérétique et de démon. Mais sur la longueur, et alors que sa tâche de reconstruction l'épuise beaucoup, pourra-t-il vraiment cacher la vérité aux habitants, aux soldats et à la Reine des lieux ? Et si ce n'est pas le cas, obtiendra-t-il leur confiance ?

Toujours dans sa volonté de sauver tout le monde, Imm s'attèle donc ici à une mission ardue, à savoir protéger toute la ville du futur assaut des knockers, pour un volume somme toute assez linéaire, et dont la construction s'avère même malheureusement parfois un peu soporifique. En effet, il faut parfois s'accrocher pour rester attentif devant les différentes étapes de reconstruction de Renlil, sur lesquelles Yoshitoki Oima s'éternise un peu pour pas grand chose. La mangaka tente alors de dynamiser les choses en entrecoupant les préparatifs avec plusieurs petits développements de personnages... mais dans la mesure où elle s'intéresse ici à pas mal de nouveaux visages à la fois de façon rapide, le traitement effectué sur eux reste pour l'instant plutôt lisse et succinct, en ne les rendant pas spécialement intéressants et en expédiant un peu leur background (qui, espérons-le, sera probablement encore plus approfondi par la suite). Ainsi, la Reine et les trois nouveaux alliés que sont Kai, Hayro et Messâl n'attirent pas spécialement notre attention... mais a moins, ils évitent d'être irritants, comme c'est le cas vers la fin du tome pour la princesse Pokoa, qui ne pense qu'à se faire draguer dans un contexte pareil. La seule nouvelle figure récente attirant réellement l'attention est alors celle s'affichant sur la jaquette, Fah, la fillette qui ne communique qu'à travers une jarre suivant les coutumes de son peuple, et qui ici évolue plutôt joliment, la mangaka s'appliquant assez à faire ressortir ses pointes de tristesse liées à son peuple, ses progrès en communication, sa volonté d'aider et de bien faire quand bien même certains gosses la prennent à parti à cause de sa différence...

Même Imm, dans certaines de ses réactions envers les autres (il est parfois inutilement agressif dans ses paroles), devient par instant un peu agaçant, si bien qu'au niveau du traitement des personnages ce volume alterne vraiment l'assez bon et le beaucoup moins bon. Mais heureusement, il y a ici des choses réellement intéressantes pour l'évolution de notre héros, qui plus que jamais prend bien conscience qu'il y a des cas où il ne peut rien faire sans les autres, et qu'il lui faut bien compter sur son entourage, sur ses camarades de confiance (en plus des ses compagnons du passé décédés et dont il a acquis les formes) pour parvenir à son but.

Intéressant sur certains points, beaucoup moins sur d'autres à tel point que l'autrice donne malheureusement parfois l'impression de rallonger inutilement la sauce, ce 10e volume ne restera pas parmi les meilleurs de To Your Eternity, mais il développe tout de même une étape essentielle en vue du prochain combat contre les knockers, jusqu'à une dernière page offrant déjà un intrigant petit imprévu.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News