The Promised Neverland - Collector Vol.13 - Actualité manga

The Promised Neverland - Collector Vol.13

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 02 June 2020

Parmi les sorties affectées par le confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19, on trouvait le treizième tome de The Promised Neverland. Une attente supplémentaire pour les lecteurs, d'autant plus rude que l'opus précédent s'achevait sur un certain cliffhanger. Pour marquer le retour de sa série phare en librairie, Kazé n'a pas fait les choses à moitié, puisque l'éditeur a décliné ce treizième tome en une édition collector dit « coffret escape ».

Le refuge est attaqué par les troupes du clan Ratri, commandées par l'impitoyable Andrew. Grâce à un plan bien échafaudé, Emma et les autres enfants parviennent à prendre la fuite. Mais de leur côté, Yugo et Lucas font une diversion, afin d'empêcher l'ennemi de partir à la poursuite des enfants. L'affrontement est rude, mais la manœuvre devrait permettre aux rescapés de trouver un lieu sûr, à l'arbi des regards du clan Ratri...

L'intervention des hommes de Ratri est une bonne idée au sein du scénario. Car en plus d'imposer une menace supplémentaire, le scénario de Kaiu Shirai précise la place du « bétail » aux yeux du monde humain, de quoi donner une justification supplémentaire à Emma et les siens de gagner leur liberté. Une grande partie de ce volume vient achever cette immense course poursuite entre les évadés, et les forces armées du clan Ratri. Une situation assez innovante dans la série puisque, jusqu'à présent, les grands moments d'action étaient marqués par des confrontations avec les démons, exception faite du premier arc où mère Isabella était l'antagoniste certifiée.

C'est une bonne dose de grand spectacle que propose donc ce septième volume, mais un grand spectacle particulièrement efficace tant sur le plan divertissant que sur le plan émotionnel. Car outre une intensité bien gérée dans ce volume, quelques moments clés attendent le lecteur et (surtout) les personnages. Des moments de plus en plus prévisibles au fil des pages, mais très bien mis en scène par Posuka Demizu. Certaines idées de traitement de personnages ont beau être classiques, elles n'en demeurent pas moins forte dans leur exécution, donnant un impact tragique particulier à cet opus. Aussi, pour une fois, le danger semble présent, et même les plus innocents des enfants peuvent trépasser violemment face à l'ennemi. C'est simple mais fort, tant l'ensemble joue bien sur notre affect envers certains personnages, et on n'en demande pas plus.

Mais la course-poursuite n'est pas le seul élément central du récit, aussi The Promised Neverland semble prendre une direction assez inédite par un événement particulier. Si certains points peuvent faire tiquer (notamment le fait qu'une évasion n'est désormais plus si impossible dans les fermes de démons), il y a de quoi être curieux de voir ce que les auteurs nous préparent, et quelle sera la voie prise par Emma et les siens. Sachant que le manga approche, a priori, de sa fin au Japon, il y a de quoi être curieux de découvrir les prochains cheminements narratifs décisifs.

Un déroulé des plus réussi pour ce tome, accompagné par une édition qui l'est toute autant. Ce « coffret escape » propose, outre le tome, deux petit shikishis imprimés sur carton solide ainsi qu'un livret d'un peu plus de 70 pages, le tout glissé dans son fourreau en carton fin. Compte tenu du prix qui n'est que de 9,99 (soit trois euros de plus que la version classique), le rapport qualité/prix est des plus honnêtes. Les shikishis sont de bonne qualité et présentent de jolis artworks, tandis que le livret fourmille d'informations sur la production de l'anime, mais aussi de planches couleur du manga et autres visuels. On pourra avoir une seul réserve en le découvrant : Celle que le contenu soit calqué sur le livret des futurs coffrets physiques de la première saison de l'anime. En effet, le contenu proposé correspond tout à fait aux genres d'interviews qu'on retrouve dans de tels suppléments, aussi on espère deux livrets différents.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News